Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/07/2015

Batterie Lenovo ThinkPad L420

Gigabyte dévoile le premier modèle de sa nouvelle génération d'ordinateurs portables dédiés au gaming, le P55W. Derrière son design épuré et futuriste, le P55W abrite des composants de qualité et performants pour garantir aux joueurs la plus belle expérience de jeu qui soit.

Boostez votre plaisir avec une carte GTX 970M

Sa carte graphique Nvidia GTX 970M GDDR5 3GB offre au P55W des graphismes et un niveau de détails époustouflants en plus de mouvements ultra-fluides même en haute résolution, difficile à atteindre sur des modèles de milieu de gamme. Atteignant le score impressionnant de P9000 sous 3DMark 11, le P55W garantit aux joueurs des images de qualité y compris avec les réglages graphiques poussés à fond et tous les effets activés. La toute dernière architecture Maxwell 28nm couplée aux cœurs CUDA assure un nombre d'images par seconde phénoménal tandis que la technologie Battery Boost améliore la durée et la tenue de la batterie pour profiter de sessions de jeu plus longues.

Rapide et dynamique grâce à sa double capacité de stockage interchangeable

Le double stockage du P55W comprend un disque mSATA SSD jusqu'à 512GB ainsi qu'un disque dur jusqu'à 2TB pour une capacité de stockage optimale. Bénéficiant d'une réactivité sans faille, cette dernière version du P55W est parfaite, que ce soit pour une partie en LAN sur n'importe quel jeu ou bien pour effectuer des sauvegardes de données sans passer par un cloud. Les performances incroyables du P55W associées à des composants de qualité garantissent aux joueurs les meilleures parties qui soient !

Une expérience immersive : plus de pixels pour plus de détails !

L'écran mat IPS Full HD offre des couleurs éclatantes et des contrastes accentués depuis n'importe quel angle de vue, assurant aux utilisateurs une expérience visuelle haut de gamme, quels que soient la situation ou l'environnement. Que vous soyez à l'extérieur ou dans une pièce éclairée, l'écran mat et son revêtement antireflet éliminent les éclats et reflets afin de garantir un confort visuel optimal pour des sessions de jeu prolongées. La technologie Dolby Digital Plus Home Theatre optimise la clarté du son et les effets pour une reproduction audio fidèle, créant ainsi un environnement sonore réaliste et offrant une expérience captivante. Le lecteur-graveur Blu-Ray embarqué retranscrit à la perfection et en qualité HD n'importe quel support média et permet de sauvegarder un grand nombre de données sans accès internet ou à un cloud.

Le P55W bénéficie d'une course de touches de 2.2 mm, assurant une réactivité et une frappe agréables, ainsi que d'un pad numérique indépendant offrant une expérience semblable à celle d'un ordinateur de bureau pour un gameplay intuitif et une productivité optimisée. Le tout nouveau smart dashboard offre une interface intuitive : ce panneau de contrôle intelligent intègre des infos système essentielles dans une interface utilisateur soignée, avec notamment les charges CPU et GPU, la température, la vitesse de ventilation, les conditions réseau et le mode d'alimentation. Désormais les utilisateurs peuvent contrôler et ajuster les paramètres à différents types de scénarii en quelques secondes. Le LAN Optimizer supprime les latences du réseau et améliore les conditions de jeu en ligne et la navigation sur internet en priorisant le type de paquets souhaités selon les paramètres utilisateur.

Le P55W va ravir les passionnés de jeu vidéo adeptes de performance grâce à de nombreuses fonctions, délivrant à la fois style et simplicité d'utilisation pour profiter de vos jeux vidéo partout où vous le voulez.

S’il vous fallait une raison de plus de craquer pour un ordinateur portable doté d’un port USB-C, la voici : il va désormais être possible de recharger ce genre de terminaux à l’aide de (petites) batteries externes, comparables à celles destinées aux smartphones et tablettes tactiles. Dévoilée par MOS, la batterie Reach Go est la première du genre à être en mesure de recharger un ordinateur portable aussi rapidement que s’il était branché sur secteur.

Tirant partie de contrôleur de charge USB-C 100-watt d’Etron, ce modèle 15 000 mAh pourra non seulement recharger entièrement (et 3 fois de suite !) un MacBook de dernière génération ou un Chromebook Pixel en 4 heures environ, mais aussi deux tablettes tactiles simultanément. La plupart d’entre nous travaillant avec un ordinateur, une tablette et un smartphone, voici la batterie ultime, évitant les déconvenues à la mi-journée !

En face, E-Corp, surnommé Evil Corp, est un géant de l'informatique devenu omniscient, qui combine la superpuissance de Google, la coolitude apparente d'Apple et les costumes-cravate de Microsoft : une cible de choix pour changer le monde ! Et cela tombe bien, Elliot travaille – à contrecoeur – pour l'un de ses sous-traitants : AllSafe Security. Comme si ce n'était pas assez pour le scénario, le jeune héros est repéré par un responsable d'E-Corp (Martin Wallström), qui semble être membre d'un mystérieux groupe de gens puissants qui dirigent secrètement le monde, comme le laisse entrevoir la bande-annonce.

Elliot, de son côté, se bat contre ses propres démons. Solitaire, il essaie de soigner ses problèmes psychologiques en se confiant à son ami imaginaire, à sa psy (Gloria Reuben) et à son amie bien réelle Angela (Portia Doubleday). Il ne peut s'empêcher de passer des heures à surveiller ses proches en piratant leurs comptes, parfois pour leur propre bien. Ou, du moins, ce qu'il considère comme étant leur bien... À l'ombre de sa capuche, ses yeux exorbités cachent un homme à la fois solitaire, torturé, passionné et mystérieux. Autant de caractéristiques qui, parole de journaliste high-tech, sont plus que communes chez les vrais hackers...
Pas d'hérésie technologique

Diffusée depuis le 24 juin 2015 sur USA Network, et pas encore en France, la série de Sam Esmail est écrite pour les geeks amoureux des théories du complot. Mais elle reste un thriller très abordable pour les moins technophiles, et prend soin de ne pas perdre le spectateur dans des dialogues pointus. Encore mieux : elle évite, pour le moment du moins, la plupart des hérésies technologiques que l'on voit partout ailleurs, dans les séries niaiso-geek du type Les Experts ou les blockbusters hollywoodiens. Ici, pas de bip à la noix quand l'écran affiche des informations, pas de virus-informatique-de-l'apocalypse ni de solution-miracle-universelle, pas d'adresse IP qui commence par 925 (le maximum étant 255...), pas d'ordinateur portable dont la batterie tient six mois, pas de clé USB qui contient l'ensemble des données mondiales... Bref, à quelques détails près, les conseillers technologiques d'USA Networks ont fait leur boulot.

Les premiers épisodes diffusés aux États-Unis posent l'intrigue et installent les personnages. Après deux semaines, la série recueille un très rare 9,4/10 de la part de plus de 22 000 internautes sur le site spécialisé IMDB : il n'y a guère que Game of Thrones, Breaking Bad ou True Detective qui se hissent à ce niveau. Mais attention, la série n'en est qu'à ses débuts : le scénario pourrait s'effondrer dans les bons sentiments américains qui font le succès des concurrents...

Comme chaque année, Google devrait lever le voile sur la prochaine version majeure de son OS mobile ainsi que sur les deux Nexus 5 2015 d’ici cet automne. Android M a été présenté lors de la dernière Google I/O et devrait débarquer en version finale au prochain trimestre de l’année. Comme chaque nouvelle version majeure, « M » aura besoin d’un porte étendard ou plutôt deux et si les années précédentes, Google avait pour habitude de sortir un smartphone et une tablette, cette année, le géant américain sortira deux smartphones.

Nexus 5 dos
En attendant l’annonce officielle de Google, nous avons décidé de compiler dans ce dossier tout ce que nous savons des deux prochains Nexus. Notez tout de même qu’il ne s’agit que de rumeurs susceptibles de se confirmer ou non.

Deux téléphones Nexus 5 pour 2015
Jusqu’à 2013, Google avait pour habitude de sortir un téléphone aux caractéristiques techniques proches des flagships de l’époque dans un format et à un prix qui restaient raisonnables. Puis l’an dernier, le géant américain a décidé de repositionner sa gamme sur un autre créneau avec le Nexus 6, une phablette conçue par Motorola et vendue dans la même fourchette de prix qu’un haut de gamme classique.

Un choix qui n’a pas fait l’unanimité auprès des fidèles de la marque. D’abord parce que tout le monde ne veut pas d’un smartphone de plus de 5,5 pouces voir 5,2 pouces mais aussi parce que le rapport qualité prix auquel Google nous avait habitué avec les Nexus 4 et 5 n’était plus de la partie.

Face à ce constat, la société à décidé de changer son fusil d’épaule en faisant de nouveau appel à LG pour concevoir un nouveau téléphone de 5,2 pouces communément appelé Nexus 5 2015. Un format classique qui devrait plaire aux utilisateurs des modèles 2012 et 2013 de la gamme. Toutefois, la firme n’abandonnera pas pour autant le format phablette mais sortira tout simplement deux téléphones. Le second sera conçu par le constructeur chinois Huawei et son format sera plus raisonnable que celui du Nexus 6 puisqu’il sera équipé d’un écran de 5,7 pouces.

Deux formats d’écrans différents : 5,2 et 5,7 pouces
Conformément aux dernières fuites, Google devrait lancer deux smartphones proposant respectivement un écran de 5,2 et 5,7 pouces. Le modèle de 5,2 pouces conçu par LG proposera un écran de définition Full HD 1080p. Un choix très judicieux qui permettra de privilégier l’autonomie plutôt que d’offrir une surenchère de pixels de toute façon inutile sur une diagonale de 5,2 pouces.

De son côté, le modèle 5,7 pouces conçu par Huawei proposera un écran de définition Quad HD de 2560 x 1440 pixels. Initialement, le constructeur chinois est assez réfractaire aux écrans Quad HD, toutefois, ce choix n’est pas le sien mais celui de Google. L’an dernier, le Nexus 6 proposait un écran Quad HD et un retour vers le Full HD serait inenvisageable.

Chacune des deux sociétés propose des écrans basés sur la technologie IPS qui ne cesse de s’améliorer d’année en année. A l’heure actuelle, les écrans IPS employés sur les hauts de gamme de LG et Huawei proposent des noirs profonds et des contrastes intenses et n’ont plus rien à envier aux écrans AMOLED.

De la puissance en version stock
Chaque nouveau Nexus entrant sur le marché propose un processeur Qualcomm de dernière génération. Le modèle 2013 employait un Snapdragon 800, la version 2014 un Snapdragon 805 et les deux modèles 2015 utiliseront également les derniers processeurs de la société. Tout comme le LG L4, le Nexus 5 2015 est attendu avec un processeur Snapdragon 808. Une solution qui devrait lui permettre de se prémunir des problèmes de surchauffe rencontrés avec le Snapdragon 810.

De son côté, le modèle développé par Huawei devrait s’équiper d’un processeur Snapdragon 810. Pour sa phablette, Google a visiblement décidé d’opter pour le plus puissant des deux Soc. Un choix susceptible de générer quelques inquiétudes au vu des problèmes rencontrés jusqu’à présent sur des appareils comme le HTC One M9 ou le Sony Xperia Z3+, à moins qu’Huawei ne parvienne à maîtriser le Snapdragon 810 sans affecter ses performances.

Un appareil photo de qualité
LG comme Huawei ont tous les deux su équiper leurs derniers téléphones de capteurs photos de qualité associés à des technologies récentes et innovantes. Le capteur photo 16 Mégapixels du LG G4 s’équipe d’un stabilisateur optique OIS 2.0, affiche une ouverture de f/1.8, ce qui lui permet de capter plus de lumière que ses concurrents et embarque un capteur de spectre colorimétrique qui lui permet d’offrir des couleurs plus fidèles à la réalité.

Les commentaires sont fermés.