Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/09/2016

Batterie Asus g53sw-xa2

Nouveauté chez Aorus, la température du châssis (48,1°C) est bien contenue malgré la configuration puissante, mais les nuisances sonores restent très élevées (52 dB(A)). Si de prime abord le constat est positif, il l'est en fait beaucoup moins quand on mesure la température des composants : certes, les cartes graphiques restent à une température normale de 65°C en moyenne et en jeux, mais le CPU monte à plus de 80°C alors qu'il est loin d'être exploité à son maximum. Des valeurs qui ne causeront pas d'arrêt du système, mais qui accéléreront sans aucun doute le vieillissement des composants.L'Aorus X5 ici testé exploite la technologie G-Sync Mobile dans une dalle IPS mate WQHD+ (2880 x1620 px) 75 Hz. Les valeurs de contraste (940:1) et de luminosité maximale (300 cd/m²) sont plus que correctes et garantissent une bonne lisibilité, quelle que soit la luminosité ambiante.

Le delta E — écart moyen entre les couleurs idéales et celles réellement affichées, qui doit être inférieur à 3 pour être parfait — est très correct (4,3). La température des couleurs (7101 K) n'est pas très loin de la norme de 6500 K. La courbe de gamma est quant à elle beaucoup moins satisfaisante ; les dégradés de noir sont bien retranscrits, mais les blancs sont brûlés.La configuration reçue en test comprend un processeur Intel Core i7-5700HQ, 16 Go de mémoire, deux cartes graphiques Nvidia GeForce GTX 965M en SLI et un SSD de 256 Go accompagné d'un HDD de 1 To. Contrairement au reste du test, qui est valable pour toutes les déclinaisons de l'Aorus X5, seule la déclinaison ici testée est concernée par nos commentaires sur les performances.

On retrouve ce type de configuration dans de nombreuses machines pour joueurs, comme le Gigabyte P55 ou le P37X. Sans surprise, l'indice de performance mesuré ici (155) s'approche de celui des deux portables précédemment cités.En pratique, le X5 démarre en un temps record (6 s) et s'éteint presque aussi promptement (8 s). Des temps que l'on doit à la présence du SSD, qui permet également d'avoir des temps de copie très courts ainsi que des temps de chargement en jeu bien plus rapides qu'avec un HDD mécanique.Cette configuration offre un excellent confort lorsque l'on doit utiliser des programmes lourds comme la compression vidéo, l'export de photographies. Les programmes plus légers sont également parfaitement gérés et même si ce portable est dévolu aux joueurs, on pourra s'en servir pour une multitude d'activités plus "productives".

La solution graphique choisie par Aorus est constituée d'un duo de cartes Nvidia GeForce GTX 965M. Cette carte est en fait une demie GTX 980 de bureau avec 1024 unités de calcul, 64 unités dédiées à la gestion des textures et 32 unités de rendu. La fréquence de base du GPU est de 924 MHz, comme sur sa grande sœur, la GTX 970M. Et si la fréquence de la mémoire graphique (4 Go de GDDR5 par carte) est de 1250 MHz comme sur le reste de la série 900M, le bus et limité à 128 bits. Cette solution était annoncée comme plus performante qu'une seule GTX 980M et c'est bien le cas :

Ce choix ne déçoit pas en pratique. Il permet de jouer à un large panel de jeux avec toutes les options au maximum en définition Full HD (1920 x 1080 px), tout en restant à plus de 60 i/s de moyenne (Battlefield 4 : 80 i/s ; BioSchock Infinite : 93 i/s ; Hitman Absolution : 60 i/s, Metro Last Night : 58 i/s). Seuls des titres très gourmands comme Crysis 3 ont réussi à faire baisser le framerate à une moyenne de 50 i/s.
ARTICLE RECOMMANDÉ : Nous avons testé le G-Sync Mobile de Nvidia
Dans la définition native de la dalle (2880 x 1620 px), le nombre d'images par seconde tombe évidemment aux alentours de 30 i/s avec la totalité des jeux, mais c'est dans ce cas que l'on apprécie la présence de la technologie Gsync Mobile, qui lisse le nombre d'images par seconde pour éviter tout effet de déchirement de l'image et qui rend les jeux étonnamment fluides.

Il est également à noter que nous n'avons rencontré aucun problème de pilotes liés à la configuration en SLI. Tous les jeux testés ont parfaitement reconnu le duo SLI, même s'il faut bien noter qu'il s'agit de titres âgés de quelques mois déjà.Le X5 est particulièrement peu encombrant (390 x 272 x 22,9 mm) pour un modèle gamer de cette puissance. Le poids est également particulièrement contenu (2,5 kg). Ce portable peut donc être déplacé très simplement, mais cela ne le rend pas nomade pour autant puisqu'il n'a tenu que 2h15 lors de notre test d'autonomie (visionnage d'une série sur Netflix, écran à 200 cd/m², rétroéclairage du clavier éteint, casque branché).

En matière de connectique, il ne manque absolument rien au X5. On trouve trois ports USB 3.0, deux ports USB 2.0, un port HDMI, un mini-DisplayPort, un port Ethernet, un port surround, un D-sub, un lecteur de cartes SD, une entrée micro et une sortie casque (S/PDIF).L'Aorus X5 est équipé d'une entrée jack micro et d'une sortie jack casque. Cette dernière est de très bonne qualité. La puissance maximale est très élevée et sans distorsion. La spatialisation est dans le même registre.Les haut-parleurs sont légèrement en retrait, avec une belle puissance de sortie. Les basses sont cependant inexistantes, tandis que les aigus sont convaincants, mais malheureusement accompagnés d'un peu de distorsion à haut volume.
En janvier 2015, le HP Envy x360 récoltait trois petites étoiles, essentiellement à cause d'une dalle médiocre et d'une mauvaise colorimétrie. Le constructeur américain a depuis fourni de jolis efforts de ce point de vue, que ce soit sur ces gammes Envy ou Spectre ; cette nouvelle version de son hybride 15 pouces arrive donc à point nommé.

La version 2016 du Envy x360 propose une dalle IPS Full HD (1920 x 1080 px) ou 4K (3840 x 2160 px), ce qui semble bien plus judicieux que l'écran TN en 1366 x 768 px de l'année dernière. Côté processeur, on trouve de l'Intel i5 ou i7 de génération Skylake, qui s'accompagne de 8 Go de mémoire vive au maximum. Le stockage est par ailleurs paramétrable en fonction de la configuration choisie : présence unique d'un SSD (jusqu'à 256 Go), couple SSD + HDD (jusqu'à 2 To) ou HDD uniquement. La connectique est assurée par deux ports USB 3, un port USB Type-C, une sortie HDMI, ainsi qu'un lecteur de carte SD.HP affirme avoir largement travaillé sur le châssis de l'appareil et annonce un poids de 2,04 kg, pour 18,8 mm d'épaisseur. Il fait donc presque jeu égal, voire mieux, que le dernier Dell XPS 15, qui affiche 1,98 kg pour 23 mm d'épaisseur. L'autonomie aurait également été améliorée, passant de 8 heures à 11 heures.

Bref, sur le papier, ce nouveau PC portable HP Envy x360 a tout du bon produit, et il nous tarde de pouvoir mettre la main dessus. Il va cependant falloir être patient puisque sa disponibilité est annoncée pour juillet, à partir de 899 €.
Une fois n'est pas coutume, nous vous parlons aujourd'hui du fabricant nippon Korg, et plus précisément de sa dernière invention. Eh non, il ne s'agit pas d'un synthétiseur, mais d'une enceinte nomade. Enfin d'un ampli. Et d'un looper. Et d'un séquenceur. Oui, tout cela à la fois.Korg définit le Stageman 80 comme un ampli portable multifonction de haute qualité. Commençons donc par la première partie : le bi-ampli de classe D de 2 x 40 W alimente deux haut-parleurs de 4" et promet de sonoriser une petite à moyenne salle, ou même une performance de rue.

Il est possible d'y brancher deux guitares/basses via une entrée jack 6,35 mm, un micro grâce à l'entrée XLR, une source auxiliaire (stéréo) en mini-jack (lecteur audio, mais aussi clavier, par exemple) ainsi qu'une pédale. Il dispose également d'une sortie ligne/casque stéréo en mini-jack.Pour continuer, ce petit appareil embarque non moins de 3 Go de patterns rythmiques "de haute qualité" (24 genres musicaux, 2 variations par genre, 3 patterns par variation), profitant de toute l'expertise reconnue de Korg dans le domaine de la synthèse de son. Inspiré du jeu de grands batteurs et percussionnistes, le nouvel algorithme développé par le fabricant nippon, "Real Groove Technology", vous évite d'accompagner votre performance des habituelles rythmiques-Playmobil.

Les commentaires sont fermés.