Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/10/2016

Batterie ASUS A41-U36

Les haut-parleurs sont eux aussi convaincants et c'est une bonne surprise étant donné la taille du châssis. Implantés sur le haut du châssis, entre l'écran et le clavier, ils offrent un son net, dénué de distorsion, même à haut volume. Le message audio est très bien retranscrit, même si les basses sont aux abonnées absentes. L'écoute musicale est donc possible dans des conditions honnêtes.
​Marque nord-américaine spécialisée dans l'accessoire mobile (clavier pour tablettes et smartphones, batteries externes...), Zagg s'est, comme Logitech, beaucoup focalisée sur l'iPad d'Apple pour proposer toute une gamme d'étuis, de claviers... et d'étuis-claviers pour l'ardoise star du marché, dans toutes ses déclinaisons. Le Slim Book ici présent est d'ailleurs dédié à l'iPad Pro géant de 12,9 pouces et dispose d'arguments solides.
Commercialisé au tarif indicatif de 149,99 €, l'étui Slim BookCase pour iPad Pro de Zagg est l'un des rares accessoires compatibles avec l'ardoise gigantesque d'Apple lancée à l'automne dernier. À ce jour, les figures de proue restent le Smart Keyboard de la marque californienne, mais qui n'est toujours pas disponible en AZERTY et le Create de Logitech, qu'Apple met d'ailleurs en avant, sans doute pour pallier temporairement la non-francisation de son propre accessoire. Le Slim Book, comme la proposition de Logitech, s'articule autour d'un clavier physique complet et d'une coque pour l'iPad. La tablette est donc totalement protégée. En revanche, l'alimentation s'effectue non pas via le port intelligent de l'iPad Pro, mais par le biais d'une classique batterie au lithium insérée dans la partie clavier. La connexion est établie, sans fil, par Bluetooth 4.0.

La construction du Slim Book est classique, avec du polycarbonate légèrement durci qui, s'il n'amortira pas les chutes malencontreuses, peut très bien éloigner l'iPad Pro des rayures et petits coups quotidiens potentiels. Plus brute et basique dans sa proposition esthétique que le Logitech Create qui joue sur un textile tressé imperméabilisant, le Slim Book a au moins le mérite d'être un peu plus compact que son concurrent. À noter que Zagg non plus ne pense pas à intégrer un quelconque support pour le stylet Apple Pencil. Dommage. Plutôt que de s'embarrasser avec une couverture totale de l'iPad et des retours idoines pour chaque bouton physique, l'accessoire laisse un accès libre et donc plus simple et rapide, appareil photo arrière compris. La coque en elle-même est facilement détachable, comprendre sans s'arracher un doigt, mais sa tenue une fois enfilée reste sûre.

Côté clavier, Zagg rejoint Logitech sur le rétroéclairage des touches. Un avantage non négligeable qu'Apple ne propose pas sur son propre accessoire, qui peut ici se régler manuellement selon 3 intensités lumineuses différentes. Sur la composition même du clavier, le Slim Book Case accueille quelques touches de plus comparé au Create, mais sans vraiment changer la donne, puisqu'il s'agit de touches de raccourcis iOS qui, pour la plupart, font doublon entre elles... C'est le cas notamment de la touche de gestion du multitâche, jumelle de la touche principale de retour à l'accueil fonctionnant comme le bouton principal de l'iPad (un double-appui dessus enclenche le multitâche, donc). Les autres touches de raccourcis iOS sont classiques de ce genre de produit, comme la commande directe de la musique, du volume, d'une recherche Spotlight, sans compter la possibilité de lancer des raccourcis clavier avec Commande+Tab pour aller chercher des applications ouvertes ou des fonctions contextuelles dans des applis bureautiques ou créatives.

Légèrement plus compact que le Create, le Slim Book réduit alors légèrement aussi la taille des touches, sans pour autant qu'elles apparaissent trop petites. Elles sont au contraire parfaitement disposées, accessibles et espacées. Seul micro-bémol, la touche Entrée qui change dans sa forme par rapport au Create et par conséquent au clavier d'un MacBook, pour devenir rectangulaire et longue. Un coup qui se prend rapidement. La finition des touches, plus rugueuse et moins dense, change également du rapport au clavier que l'on peut avoir chez Logitech ou Apple sur les ordinateurs portables. Néanmoins, Zagg conserve une course typique d'un clavier physique de MacBook et des sensations de saisie similaires. Comme pour tout grand clavier de tablette et à plus forte raison pour l'iPad Pro de 12,9 pouces, il faudrait tout de même se faire à l'idée que le trackpad, que l'on cherche machinalement du pouce les premiers temps, n'existe pas.

Concernant l'autonomie, il est toujours aussi difficile de juger ce genre de produit, car les endurances annoncées dépassent bien souvent plusieurs mois. Sur le Slim Book Case, Zagg promet environ 2 ans d'autonomie sur une pleine charge, à raison de deux heures de frappe sur, en gros, une semaine de 5 jours ouvrés. Attention toutefois aux gros usagers du rétroéclairage. L'utilisation quasi systématique de cette fonction à pleine illumination pendant les séances de tapotement de texte peut occasionner une perte totale de batterie en une dizaine de jours, voire moins, selon la frénésie d'écriture. Mais quand on sait qu'il faut à peine 90 minutes pour pleinement charger l'accessoire via le port micro-USB situé sur une tranche de l'appareil, on se dit que l'on peut être tranquille. La grande différence avec le Smart Keyboard et le Create vient surtout d'ici, puisque ces derniers utilisent le port intelligent, sur le côté de l'iPad Pro, pour faire transiter énergie et données et s'éviter ainsi le poids d'une batterie.
Marque nord-américaine spécialisée dans l'accessoire mobile (clavier pour tablettes et smartphones, batteries externes...), Zagg s'est, comme Logitech, beaucoup focalisée sur l'iPad d'Apple pour proposer toute une gamme d'étuis, de claviers... et d'étuis-claviers pour l'ardoise star du marché, dans toutes ses déclinaisons. L'iPad Pro ne déroge pas à la règle et, après un Slim Book dédié à la version géante initiale de 12,9 pouces, la marque lance un modèle spécifique à la version de 9,7 pouces qui, sans être parfaite, sait se défendre.

Commercialisé au tarif indicatif de 119,99 €, le Slim Book Case est un étui doublé d'un clavier complet pour iPad Pro de 9,7 pouces. Néanmoins, nous avons pu lui associer un iPad Air 2, légèrement plus épais, sans aucun problème. Contrairement à son collègue dédié à l'iPad Pro de 12,9 pouces, ce modèle de Slim Book n'est pas un cas rare, de fait. Faisant sa connexion en Bluetooth 4.0, sans passer par le port intelligent exclusif aux iPad Pro et adoptant une batterie au lithium plutôt que de s'abreuver en énergie auprès de la dernière tablette en date d'Apple et de son "Smart Connector", ce produit de Zagg entre donc dans la large famille des accessoires classiques de saisie dédiés aux iPad de 9,7 pouces.

Le Slim Book est conçu comme un ensemble rigide en polycarbonate et se compose d'une partie coque pour recouvrir le dos et les tranches d'un iPad de 9,7 pouces (Air 2 ou Pro 9,7, donc) et d'une partie clavier complet. L'accroche entre les deux s'effectue de manière magnétique. On peut alors utiliser la tablette seule avec sa protection ou jumelée au clavier pour un ensemble singeant autant que possible un ordinateur portable. Comme pour le Slim Book Case pour iPad Pro 12,9, ce modèle peut également s'accrocher à revers, avec le clavier derrière l'écran, pour n'utiliser que la tablette, retournée comme un bouquin, ou supportée pour un visionnage de vidéo.
Dans toutes les configurations, l'accroche se révèle solide et sûre et la charnière peut imprimer un angle allant jusqu'à 135 degrés. On peut alors s'adonner à la frappe de texte sur un support stable comme une table ou moins assurée comme ses propres genoux sans avoir à y redire sur l'intégrité et la tenue de l'association. Cette dernière implique par ailleurs un poids total de moins de 1 kg, ce qui reste raisonnable pour ce type d'utilisation.

Version compacte du modèle de base oblige, ce Slim Book doit faire des concessions de taille, au sens propre du terme, sur les touches du clavier. Plus petites et ramassées que la moyenne, elles demandent un tout petit temps d'adaptation pour correctement prendre ses marques, notamment avec la touche Entrée, bien trop serrée à notre goût pour être trouvée de manière intuitive. Quoi qu'il en soit, la frappe bénéficie d'une excellente course des touches, ni trop souple ni trop courte. La finition un peu rugueuse du matériau utilisé change clairement le rapport au toucher que l'on peut avoir par rapport à un clavier physique de MacBook, plus lisse au contact.
Bon point de cette série d'accessoires, le clavier est rétroéclairé (couleur verte). La luminosité sous les touches se contrôle à la main, selon trois niveaux d'intensité. Une fonction très utile et encore rare sur le marché des accessoires de saisie pour tablette tactile.

 

La composition du clavier rassemble les poncifs des très bons accessoires du genre pour iPad : un panneau classique de lettres, chiffres et symboles, puis un ensemble détaché de raccourcis pour iOS, le système d'exploitation des tablettes Apple. Lancement de la musique, contrôle du volume, recherche de contenu, retour à l'accueil ou encore gestion du multitâche, on retrouve une base de contrôle rapide pour tout iPad. Comme souvent avec ce genre de raccourcis, certains font doublon entre eux, comme le bouton de retour à l'accueil, fonctionnant comme le bouton principal de l'iPad et servant aussi de lanceur du multitâche en double-pressant dessus, tandis qu'une touche de clavier dédiée active elle aussi le multitâche... Le Slim Book reste tout de même un excellent compagnon de saisie pour la plupart des cas de figure, à n'en pas douter.

Les commentaires sont fermés.