Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/11/2016

Batterie Asus n73f

Si êtes passé au travers des multiples tentatives de la part de Microsoft essayant d’encourager la mise à niveau, la firme de Redmond espère un dernier petit coup de fouet. Si vous êtes toujours sur Windows 7 ou 8.1, regarder dans le coin en bas à droite où sont vos icônes. De là, vous verrez probablement la familière icône de mise à niveau. Mais, ce dernier est maintenant mis en évidence avec un marqueur jaune.Alerte pour Windows 10 dans la barre des tachesAlerte pour Windows 10 dans la barre des taches
L’ouverture du panneau de mise à niveau vous accueille avec une nouvelle interface. Il y a maintenant un compte à rebours, agissant comme si une catastrophe aura lieu dans quelques jours.Compte à rebours pour Windows 10Compte à rebours pour Windows 10Cependant, les efforts de Microsoft ne s’arrêtent pas là. La firme a également poussé une fenêtre de couleur pourpre en plein-écran pour vanter Windows 10. « Sorry to interrupt » (« Désolé de vous interrompre »), peut-on lire, avant de vous rappeler que vous avez jusqu’au 29 juillet pour enregistrer votre copie gratuite de Windows 10. « Microsoft recommande la mise à niveau vers Windows 10 », comme si cela était une surprise…

Bien que Microsoft ait reçu beaucoup d’éloges en poussant gratuitement Windows 10 à ceux avec Windows 7 et 8.1 des licences valides, la firme a reçu beaucoup de critiques ces derniers mois pour ses tactiques de mise à niveau. À un moment, elle a même fait une mise à jour « recommandée », sans le dire à personne. Autrement dit, cela signifiait que la simple fermeture de la fenêtre de mise à jour allait commencer le téléchargement et l’installation.Prisma continue d’évoluer et de faire grossir sa base d’utilisateurs. Un peu plus d’un mois après le lancement sur iOS, et avoir immédiatement capté en masse les Instagramers dans son déploiement, l’application de filtrage photo Prisma alimentée par l’intelligence artificielle est maintenant disponible pour tous les utilisateurs sur Android — cela fait à peine cinq jours que l’application a été lancée en version bêta sur le système d’exploitation mobile de Google, grâce à un système d’invitations limitées.

L’application n’est certainement pas la première à promettre de transformer le cliché capturé par votre smartphone en une « œuvre d’art », mais elle arrive avec un tas de « filtres dédiés à l’art » qui transforment rapidement des photos dans des styles de croquis et peintures. L’application a rapidement fait son apparition dans le top des téléchargements sur l’App Store d’Apple.Évidemment, son arrivée sur le Play Store est un moment décisif pour la nouvelle coqueluche de l’App Store. Et, cela ne va sûrement pas échapper à l’attention de Facebook qui n’a pas hésité à racheter Instagram pour un milliard de dollars. Les rumeurs d’acquisition de la société russe ont déjà fait le tour de la toile depuis un certain temps.Si Facebook n’a commenté les spéculations, Alexey Moiseenkov, CEO de Prisma, a énigmatiquement ajouté : « pour l’instant, je ne peux pas révéler toutes ces informations. À la fin de la semaine, je pense que nous pourrons en discuter davantage ». Est-ce que cela signifie une possible acquisition de Prisma par Facebook, un financement ou toute autre chose reste à voir.

Pour l’instant, vous pouvez la retrouver sur le Google Play Store. La version Android de l’application contient différents filtres, constituant une grande section de styles différents. L’application semble fortement appréciée, comme en témoigne la note de 4,5 actuellement obtenue.À moins de deux mois à attendre avant qu’Apple dévoile sa gamme d’iPhone, le nombre de vidéos, photos, spécifications et autres friandises entourant les futurs flagships de la firme continuent de croître sur la toile. C’est véritablement la course à la rumeur, afin d’offrir celle qui va attirer les foules.Aujourd’hui, il est rapporté que les nouveaux smartphones d’Apple – iPhone 7, iPhone 7 Plus (iPhone 7 Pro) – vont être lancés la semaine du 12 septembre. Cette information émane de Evan Blass, alias @evleaks sur Twitter, l’un des leakeurs les plus connus et respectés dans le milieu.

Bien qu’intéressante, ce n’est pas une réelle surprise que les smartphones arrivent en septembre. En effet, les deux dernières paires d’iPhone ont été dévoilées le 9 septembre, à la fois en 2015 et 2014. Mais, cette déclaration est l’indice le plus précis que nous avons eu jusqu’à présent. Autrement dit, vous pouvez quasiment réserver votre semaine de congé à ce moment-là si la marque à la pomme croquée vous procure tant de joie.Mais, ce n’est pas la seule information qui est apparue ce week-end. Il y a une autre (courte) vidéo qui s’ajoute à la liste croissante de vidéos en fuite sur la toile ces derniers mois. Celle-ci montre à quoi ressemble les trois modèles : les « habituels » iPhone 7 et iPhone 7 Plus, et ce qui semble être un iPhone 7 Pro.Bien que nous ne voyions pas parfaitement les smartphones, et uniquement la coque arrière, on peut néanmoins visualiser que pour le plus grand modèle, ce dernier se dote d’une caméra à double lentille. D’ailleurs, selon toutes les rumeurs apparues sur la toile jusqu’ici, c’est une des principales différences entre les deux modèles d’iPhone cette année.

Les modèles en coloris or rose et gris sont présentés, mais comme toujours il faut prendre cette nouvelle vidéo avec des pincettes — le fait qu’elle soit courte et présentant une face suggère que ces modèles pourraient bien être des smartphones factices, conçus à partir des multiples fuites, plutôt que de véritables coques pour l’iPhone 7.Pokémon GO semble rendre tout le monde hystérique, à tel point que l’on se demande ce que pourrait être la vraie vie si des monstres de poche devenaient soudainement réels, et se cachaient au hasard dans nos villes.Reflétant le monde que Nintendo a conçu au sein des consoles portables depuis des années, l’approche de la réalité augmentée de Pokémon GO est d’offrir aux utilisateurs la possibilité de chasser et attraper les créatures, tout cela avec un simple smartphone et une bonne condition physique.Cependant, cette folie n’avait pas encore déferlé en France — quoique les moyens de contournements ne manquent pas. Mais depuis ce week-end, Nintendo vient de lancer le célèbre Pokémon GO en France sur iOS et Android, libérant ainsi les vannes de l’énorme chasse de Pokémon. Peu importe si vous utilisez iOS ou Android (évidemment, il n’y a pas de versions pour Windows Phone planifiée ou BlackBerry à l’heure actuelle).

La meilleure façon d’obtenir Pokémon GO sur Android est de simplement télécharger un fichier APK directement disponible depuis le Google Play Store. Fini la méthode manuelle qui consistait à installer l’application depuis une source plus ou moins digne de confiance.Une fois l’application Pokémon GO installée, celle-ci apparaîtra dans votre menu d’applications, attendant que vous ! Pour démarrer, je vous recommande de relier le jeu à votre compte Google, cela vous permettra de revenir où vous en étiez au cas où vous devriez réinstaller ou installer Pokémon GO sur un autre périphérique.Pour iOS, le principe est aussi aisé que sur Android. Il suffit de se rendre sur l’App Store, de rechercher Pokémon GO et le tour est joué.C’est vraiment aussi simple que cela. Encore une fois, comme vous vous connectez à l’application en utilisant votre adresse e-mail personnelle, vous devriez être en mesure de reprendre là où vous vous êtes arrêté. Vos prises, vos niveaux et vos badges devraient tous être intacts.

Développé par Niantic en partenariat avec The Pokémon Company, Pokémon GO est devenu un phénomène depuis son déploiement initial qui a commencé le 6 juillet. L’application gratuite — qui comprend des achats in-app — adapte la populaire série de RPG de Nintendo, laissant les joueurs se promener dans leur ville en utilisant les données de localisation. Alors que des millions de personnes ont téléchargé l’application à travers le monde, les joueurs en France ont dû patiemment attendre une version officielle.Les joueurs reçoivent un Pokémon pour commencer, mais devront marcher dans les rues et les parcs avec leur smartphone actif et l’application ouverte. Le but va être de capturer les bêtes avec de petits Pokéball, qui sont projetés avec un simple mouvement du doigt et agissent comme des pièges.

Attention où vous allez mettre les pieds dans Pokémon GOAttention où vous allez mettre les pieds dans Pokémon GO
Le lancement signifie que les entraîneurs Pokémon français peuvent désormais se lancer dans la nature et visiter des points d’intérêt du monde réel — à la fois étranges et merveilleux — que le jeu transforme en monuments virtuels, comme des gymnases et PokéStops, où les joueurs peuvent se battre. Pokémon GO utilise les données de Google Maps et le premier jeu de réalité augmentée Ingress de Niantic, qui a été publié en 2012.Dans une nouvelle qui devrait n’être une surprise pour personne, Pokémon GO a battu le record des téléchargements sur l’App Store durant sa première semaine de disponibilité (dans certains pays, en France on attend toujours sa disponibilité par exemple), par rapport à toute autre application dans l’histoire de la plate-forme iOS.

Apple a confirmé le nombre à Polygon, mais sans fournir de détails sur les chiffres exacts. Mais, il est clair que Pokémon GO est devenu un véritable phénomène, un succès instantané.
Depuis ses débuts le 6 juillet, la très populaire application a grimpé en flèche, pour arriver sur la première marche dans les catégories des applications gratuites et top, et elle ne montre absolument aucun signe de ralentissement.Quel que soit le décompte final, ce dernier va sûrement augmenter à mesure que l’application continuera son déploiement dans d’autres pays. À ce jour, l’application est seulement officiellement disponible aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande pour sa première semaine de déploiement. Elle vient tout juste de sortir au Japon. Autrement dit, c’est une véritable réjouissance pour Nintendo.

Les commentaires sont fermés.