Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/11/2016

Batterie HP pavilion dv7z

Vous devriez obtenir la mise à jour Android Nougat Developer Preview 5 si vous vous êtes inscrit au programme Android Beta. Si vous ne l’avez pas encore fait, mais que vous voulez tester la dernière version de l’OS mobile de Google avant sa sortie officielle, allez sur cette page, et enregistrez votre appareil s’il est admissible. La mise à jour est disponible pour le Nexus 5X, le Nexus 6, le Nexus 6P et le smartphone General Mobile 4 G Android One, ainsi que les tablettes Nexus 9 et Pixel C, et la set-top-box Nexus Player. Bien sûr, c’est encore une version bêta, de sorte que vous pouvez toujours avoir quelques problèmes. Si vous trouvez des bugs, Google vous demande de les signaler.Google indique que nous allons voir la version officielle d’Android 7.0 Nougat plus tard dans l’été, ce qui signifie que nous devrions voir les nouveaux dispositifs Nexus en même temps, comme à l’accoutumée.

Puisque de plus en plus de fuites s’échappent sur la toile autour de l’iPhone 7, une question revient sans cesse : pourquoi voyons-nous des conceptions contradictoires pour le futur smartphone de la firme de Cupertino ? Selon la dernière fuite émanant de Chine, un troisième modèle, l’iPhone 7 Pro, pourrait rejoindre le traditionnel iPhone 7, et sa variante, l’iPhone 7 Plus. Bien sûr, comme avec toutes les fuites, il est important de prendre celle-ci avec des pincettes.Le modèle Pro se démarque du reste de la famille, avec ce qui semble être un port Smart Connector, et une double caméra, comme l’a noté 9to5Mac. D’autres rumeurs spéculent que le modèle Pro va se vanter d’une capacité de stockage plus importante, 256 Go pour être exact.Cela pourrait expliquer pourquoi certaines rumeurs autour de l’iPhone 7 ont mentionné une configuration à double caméra, tandis que d’autres ont montré une version mono-objectif, qui concernera l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus.

Maintenant, pourquoi Apple a incrusté deux caméras à l’arrière de son iPhone 7 Pro ? Il existe de nombreux cas d’utilisation potentiels. LinX, une petite start-up israélienne souhaitant révolutionner la photographie mobile et acquise par le géant de Cupertino, a conçu une solution matérielle et logicielle pour que deux (ou plus) lentilles fonctionnent parfaitement ensemble. Par exemple, un système à double lentille pourrait recréer la profondeur de champ, et ainsi se rapprocher des APN haut de gamme.
Deux caméras pourraient également améliorer les performances de faible luminosité, la fidélité des couleurs et de la performance HDR. Et, ce module pourrait permettre de vous concentrer sur le premier plan ou l’arrière-plan après la capture d’une photo, comme avec un Lytro.Il est également intéressant de noter que 9to5Mac indique qu’un « S » est tagué au dos, indiquant qu’Apple pourrait envisager d’ajouter ces derniers à sa gamme S. Ce serait un choix bizarre, étant donné que l’iPhone 6S et l’iPhone SE sont sortis. Peut-être que cela signifie simplement que ce sont des modèles de tests, envoyés aux fabricants afin de développer des accessoires. Bien évidemment, il peut encore s’agir de faux smartphones.

Avec l’automne qui approche à grands pas, nous nous attendons à en apprendre plus directement de la source, y compris la confirmation d’un troisième modèle Pro. Rendez-vous en septembre pour la prochaine keynote d’Apple.Après un NAS ASUSTOR, trois produits Withings, une box TaHoma de Somfy, un Babolat et PIQ, une enceinte connectée Triby d’inoxia, un BackBeat SENSE de Plantronics, des casques de réalité virtuelle de Homido, le Lumia 950 et son Display Dock de Microsoft, le Orange Netro ou encore le Galaxy S7 et les écouteurs K’asq, aujourd’hui c’est Medissimo qui vous offre le pilulier connecté imedipac.Le pilulier connecté imedipac de Medissimo est un dispositif 100 % français dédié à la Préparation des Doses à Administrer (PDA), connecté et sécurisé, qui renforce la bonne observance médicamenteuse, c’est-à-dire prendre les bons médicaments, à la bonne heure et à la bonne posologie.

C’est un pilulier de 7 jours avec 28 cellules. Les recharges imedipac peuvent être préparées par vos soins, votre pharmacien ou votre infirmière. Chaque cellule contient la dose de médicament adéquate. Chaque dimanche soir, après la dernière prise, on insère simplement la nouvelle recharge sécurisée dans le pilulier imedipac. Une fois insérée, la recharge est identifiée par sa puce NFC pour assurer la cohérence entre l’utilisateur, la recharge, la semaine et le imedipac. La plate-forme e-santé Medissimo transmet ensuite le plan d’administration, qui est stocké par le imedipac. À l’heure indiquée, la cellule s’éclaire, et l’imedipac émet un signal sonore. La cellule reste allumée pendant toute la session de prise de la pilule.

imedipac, le véritable pilulier connectéimedipac, le véritable pilulier connecté
Le patient ou des tiers de confiance sont notifiés (en fonction des paramètres) par le biais d’un SMS, message vocal ou d’un e-mail après une des opérations suivantes : prise appropriée, prise incorrecte ou non-admission. Sur l’application mobile, le patient ou la personne de confiance a accès à l’historique du traitement.Comme vous l’aurez compris, imedipac améliore le soin, et évite la surconsommation et le gaspillage.Dans le coffret imedipac, vous allez retrouver le pilulier, deux recharges, une paire de gants, un CUP à médicament et un chargeur. Le prix à l’achat est de 299 euros, et une offre locative de 29,90 euros/mois est également possible (location boitier + service alerte).

Pour participer et tenter de gagner le pilulier connecté imedipac sur Twitter, il suffit de retweeter le tweet ci-dessous, et de vous abonner sur Twitter. Attention, le « Follow & RT » sera nécessaire pour participer !Pour participer et tenter de gagner le pilulier connecté imedipac sur Facebook, il suffit de partager la publication ci-dessous et de liker la page Facebook. Attention, le « Like & Partage » seront nécessaires pour participer.La durée du concours est fixée à une semaine, un tirage au sort sera effectué aléatoirement. Le gagnant, prévenu par e-mail, a une semaine pour se manifester en réponse, sans quoi le produit sera remis en jeu.Les smartwatches et les wearables sont peut-être importants pour vous alerter sur le nombre de pas que vous avez fait dans la journée ou encore de vous inciter à marcher, mais il ne serait peut-être pas opportun de les porter lorsque vous saisissez un code PIN.

Un nouveau document intitulé « Friend or Foe?: Your Wearable Devices Reveal Your Personal PIN » montre que déchiffrer le code PIN de quelqu’un depuis un wearable n’est pas un processus compliqué, bien que le papier ne détaille pas spécifiquement les objets connectés (wearables) qui ont été utilisés.Rédigé par des chercheurs du Stevens Institute of Technology et l’Université de Binghamton, le journal révèle que les hackers peuvent suivre au millimètre les distances et les directions des mouvements de la main grâce à des capteurs embarqués tels que des accéléromètres, des gyroscopes et des magnétomètres, dans le dispositif portable. En suivant les mouvements, les chercheurs ont pu « obtenir la distance de déplacement » de la main d’une personne, et ainsi déterminer les chiffres qui ont été saisis sur un clavier virtuel.

Ce procédé de rétro-ingénierie des capteurs du dispositif connecté a donc permis de détecter le code PIN saisi – cette méthode est appelée Backward PIN-Sequence Inference. Le groupe a testé plus de 5 000 saisies à partir de 20 adultes avec différents types de wearables. La technique a fourni une précision de 80 % sur un essai, et passant à 90 % avec trois essais.Les hackers peuvent utiliser cette méthode de deux façons : en installant des logiciels malveillants directement sur l’appareil, ou en récupérant les données par la connexion Bluetooth faisant la liaison entre le dispositif connecté et le smartphone, selon la Phys.org.Tout cela semble terriblement simple, mais les chercheurs proposent une solution pour les fabricants et les développeurs — insérer des « données de bruit » pour masquer les données sensibles. Cette solution semble incroyablement similaire à technologie Differential Privacy — un outil qu’Apple utilise dans iOS 10 pour sécuriser la collecte de données, tout en restant anonyme. Google a également eu recours à cette technique dans son navigateur Chrome depuis quelques années.

La gamme de smartphones Redmi de Xiaomi englobe plus des dispositifs d’entrée et de milieu de gamme, comme le Redmi 3S et le Redmi 3 respectivement à 106 et 100 dollars. Mais, la firme compte aussi des dispositifs plus « nobles », avec des modèles haut de gamme. Et, la dernière fuite suggère que nous pourrions en voir un nouveau dans quelques mois. Xiaomi semble préparer un étonnant produit, attendu plus tard dans l’année. Ce dernier serait lancé comme le Redmi 4 ou le Redmi Note 4.Les documents divulgués sur GizChina semblent présenter un modèle haut de gamme embarquant la nouvelle puce en silicium de la firme. Ce dernier aurait un processeur à 10 cœurs, 4 Go de mémoire vive (RAM), et une importante capacité de stockage interne de 128 Go. Et, il aurait une caractéristique exclusive de « charge rapide », susceptible d’être la technologie Pump Express de MediaTek.

Les commentaires sont fermés.