Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/01/2017

Batterie Asus u33j

La Silicon Valley est-elle la nouvelle destination touristique en vogue? Le principe des “hacker houses” se répand pourtant ailleurs dans le monde. Jered Kenna, fondateur de 20mission, vient de répliquer l’expérience à Medellin en Colombie dans une maison où il sera aussi possible d’apprendre l’espagnol. D’immenses bâtisses pour entrepreneurs sont en cours de construction à Washington et New York, comme le révèle Buzzfeed. Toutefois, à San Francisco et dans la Baie, il devient de plus en plus difficile pour certaines de ces maisons de survivre dans un marché de l’immobilier en crise et beaucoup ont admis avoir de vraies difficultés légales à rester ouvertes. Chez JJ, l’une des maisons les plus connues, vient de fermer ses portes à cause d’un procès intenté par le voisinage, et The Glint, une célèbre hacker house, a également mordu la poussière. Jered Kenna admet que le voisinage de 20mission leur est souvent hostile. De nombreux habitants ne voient pas d’un bon œil la gentrification de leur quartier et le font savoir. Mais tant que la Silicon Valley fera rêver, il y a fort à parier que les entrepreneurs du monde entier continueront d’y venir en masse, même le temps d’un été.
Après la sortie de Windows 10 sur PC, tablettes et hybrides le 29 juillet et en attendant l'arrivée de Windows 10 mobile pour smartphones en septembre, Microsoft a annoncé le 10 août la sortie de Windows 10 IoT Core, destiné comme son nom l'indique aux objets connectés.

Le système est pour le moment compatible avec les ordinateurs monocartes Raspberry Pi 2 et MinnowBoard Max (éditées par Intel). Cette première sortie officielle s'accompagne de plusieurs améliorations (voir la liste complète) par rapport à la version beta sortie en avril, notamment du support des connexions Wi-Fi et Bluetooth.
Windows 10 IoT Core s'adresse à la fois aux bricoleurs souhaitant réaliser des projets fun et aux entreprises souhaitant concevoir des produits aux applications sérieuses. Les appareils en question peuvent avoir des écrans ou pas, mais ils ne procurent pas une expérience Windows traditionnelle, l'interface étant fournie directement par l'application Windows universelle programmée pour l'objet.

Pour faciliter l'accès aux développeurs, Microsoft a intégré le support de Node.js et Python en plus des langages standards des applications universelles (C++, C#, Javascript, Visual Basic...), et a mis à disposition tous ses projets de démonstration sur Github. Ces projets seront par ailleurs disponibles ultérieurement sur Hackster.io. Microsoft a également indiqué travailler avec Arduino pour permettre aux cartes éponymes de communiquer avec Windows et vice versa. A noter que développer pour Windows 10 IoT Core nécessite pour le moment un PC tournant sous Windows 10 (build 10240) et l'environnement de développement Visual Studio 15. Windows 10 IoT Core peut être téléchargé gratuitement à cette adresse.

SÉRIE D'ÉTÉ L'Usine Digitale a repéré quelques musées de par le monde qui feront le bonheur de ceux à qui le numérique manquerait trop durant leurs vacances. Des visites pour les geeks, mais aussi leurs amis et leurs familles, qui pourraient au premier abord être rebutés par l'idée d'aller s'enfermer dans une exposition sur la carte à puce ou dans une pièce contenant l'un des tous premiers ordinateurs, le célèbre Eniac. Notre dossier vous propose un voyage culturel au coeur de l'histoire des 0 et des 1.
Le spécialiste français des équipements électriques Schneider Electric va prendre le contrôle du spécialiste du logiciel Aveva. Les deux groupes ont annoncé ce 20 juillet avoir signé un accord de principe : Schneider Electric rachèterait 53,5% du capital du britannique, en échange de 790 millions d'euros et de sa division logiciel industriel Schneider Software.
Schneider Electric pourrait devenir actionnaire majoritaire d'Aveva, le spécialiste britannique des solutions de design industriel et de fabrication assistée par ordinateur. Les deux sociétés ont conclu un accord de principe, dévoilé ce 20 juillet dans un communiqué commun.

Si cette opération se concrétise (les deux groupes doivent encore réaliser un examen approfondi, également appelé due diligence), l'industriel tricolore déboursera 790 millions d'euros pour racheter 74 millions d'actions nouvelles créées en sa faveur par Aveva, soit 53,5% du capital de l'entreprise. En complément de ce paiement, Schneider Electric offrira à Aveva sa branche spécialisée dans les logiciels industriels, Schneider Software.
Objectif de cette opération : créer un leader mondial des logiciels bénéficiant d’une position forte et de technologies avancées sur des marchés clefs, souligne le communiqué. Le chiffre d’affaires de la nouvelle entité est évalué à plus de 765 millions d'euros. En absorbant Schneider Software, Aveva veut renforcer son positionnement dans le secteur du pétrole et du gaz et de l'industrie maritime, et devenir un acteur de taille sur de nouveaux marchés, comme la chimie, l'agroalimentaire ou encore la distribution d'eau.

C'est parti : Microsoft rend disponible ce 29 juillet dans 190 pays la nouvelle version de son système d'exploitation, Windows 10. Cet OS fonctionnera à la fois sur ordinateur, tablette et smartphone. Avec la dernière évolution de son produit phare, le géant de Redmond veut offrir aux entreprises plus de souplesse : revue de détails en 5 points clefs, pour les professionnels. Six versions différentes de Windows 10 seront disponibles à terme (la déclinaison smartphone n'est pas encore accessible, elle le sera dans le courant de l'année 2015). Windows 10 Pro est réservé aux TPE/PME. Cette variante dispose des mêmes innovations que la version réservée aux particuliers : l'assistante digitale personnelle Cortana, le nouveau navigateur Edge, Windows Hello, qui reconnait l'utilisateur grâce à l'identification biométrique de son visage…

Elle propose également des modalités supplémentaires de sécurité, d'accès au cloud et permet de gérer les flottes mobiles des entreprises, notamment pour celles qui proposent à leurs salariés de travailler avec leurs propres terminaux (bring your own device). Les TPE/PME dont les appareils fonctionnent avec Windows 7, Windows 8 et Windows 8.1 peuvent d'ores et déjà commencer à effectuer la mise à jour gratuite vers Windows 10 Pro, et ce pendant un an.
La version pour les grands groupes, Windows 10 Entreprise, dispose de fonctions avancées pour plus de sécurité, et de gestion des flottes d'appareils fixes et mobiles. Elle ne sera, elle, disponible qu'à partir du 1er août depuis le centre de gestion des licences en volume de Microsoft. Cet OS sera payant, même pour les entreprises qui disposaient des précédentes déclinaisons. Les grands comptes disposent aussi de Windows 10 Mobile Entreprise, pour équiper les smartphones et tablettes de moins de 8 pouces de leurs salariés.

Windows 10 n’est pas juste une nouvelle version de Windows, c’est une nouvelle façon de livrer Windows sous la forme de service, avait martelé Satya Nadella, lors de sa keynote d’ouverture d’Ignite, la première édition de son événement dédié aux entreprises, qui s'est tenue à Chicago au mois de mai.
Contrairement aux versions précédentes, Windows 10 ne sera pas vendu comme un produit, mais comme un service cloud accessible aux entreprises sur abonnement, piloté depuis le nuage de Microsoft. Mais le client pourra aussi, s'il le souhaite, opter pour un modèle classique de licence.

Windows 10 sera enrichi au fil de l’eau : le géant de Redmond vise deux ou trois mises à jour par an pour les fonctionnalités et des mises à jour plus fréquentes en matière de sécurité. Les sociétés qui s'abonneront aux versions Pro et Entreprise de l'OS disposeront gratuitement du service Windows 10 update for business, pour les aider à gérer lesdites mises à jour. Elles pourront choisir les groupes à actualiser en priorité et garder ainsi le contrôle sur l’évolution du système.
Pour optimiser au mieux son OS, Microsoft mise sur les retours de ses utilisateurs. Grâce au modèle cloud, l’entreprise sait exactement comment fonctionne Windows 10 et quelles sont les fonctionnalités les plus utilisées. Elle peut analyser les principaux problèmes que rencontrent ses clients. Autant d’informations utiles pour corriger et améliorer le système. Ces données sont collectées avec accord de la clientèle, assurait le groupe lors de son évènement réservé aux professionnels Ignite 2015.

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter les tablettes Surface Pro 3 de Microsoft. Windows 10 devrait accroitre encore cette dynamique, espère Brian Hall, directeur général de la division Surface sur le blog de l'entreprise. Le géant de l'informatique muscle actuellement son réseau de distributeurs de tablettes professionnelles : il espère passer d'une centaine à quelques milliers dans les prochains mois. Ce renforcement de notre politique de partenariats est directement liée à notre optimisme sur la croissance probable des ventes de tablettes, liée à sortie de Windows 10, indique le directeur général dans son message.
Pour acheter une voiture, le client lambda ne se rend plus simplement dans une concession : 79% des acheteurs de véhicules neufs font des recherches sur le net avant de se décider. Ils passent en moyenne 4 heures 42 en ligne, notamment sur des contenus vidéo et leurs parcours d'achat se complexifient. Ces chiffres sont tirés de deux études réalisées pour Google France par TNS Research (Auto CB 2015 local report) et Nielsen (Netview France, septembre – décembre 2014). L'Usine Digitale en a extrait pour vous les chiffres les plus saillants.Achat Dell batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com

En France, le parcours d'achat d'une automobile est de plus en plus digital, et de plus en plus complexe, en témoigne l'image ci-dessous, tirée d'une étude réalisée par Google France à partir de deux enquêtes (la première, de TNS Research s'intitule Auto CB 2015 local report, et la seconde, de Nielsen, s'appelle Netview France, septembre – décembre 2014).
Sites de constructeurs, de revendeurs, de magazines spécialisés et même de compagnies d'assurances… Chacune des 5543 personnes qui ont effectué des recherches en ligne pour acheter une voiture, et qui ont été suivies pendant 3 mois par Nielsen, ont consulté en moyenne 12 sites différents. Durant les 72 jours que dure (en moyenne) ce parcours d'achat, 32% des sondés ne font qu'une seule visite en concession.

Les commentaires sont fermés.