Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/01/2017

Batterie Toshiba PABAS098

Si CAM 360 ne saura pas répondre aux applications d’usinage les plus complexes (il ne s’applique pas aux machines au-delà de 5 axes, par exemple), il a été prévu pour adresser la plupart des besoins d’usinage traditionnel. Car l’ambition d’Autodesk, en portant la technologie HSMWorks sur le Cloud, est bien de démocratiser les principes de la FAO. Il y a encore trop d’industriels qui programment leurs trajectoires d’outils à la main, constate Carl Bass, le PDG d’Autodesk. Pourtant, c’est évident qu’un outil qui génère automatiquement des trajectoires d’outils optimisées permet de gagner en temps de production et d’obtenir des états de surface de meilleure qualité.
Jeff Kowalski, le directeur technique d’Autodesk, va même plus loin. Aujourd’hui, dans les processus de développement traditionnels, il y a trop d’étapes bornées : d’abord le design, puis la simulation, ensuite la simulation d’usinage. Résultat : à chaque étape s’ajoutent de nouvelles contraintes et la pièce finale ne ressemble plus à ce qui avait été dessiné au départ. En proposant des outils tout intégrés comme CAM 360, nous voulons casser ces barrières et faciliter les allers-retours entre les différentes équipes. A terme, si les concepteurs prennent davantage conscience des contraintes liées à l’usinage, ils seront mieux à même de dessiner des pièces faciles à fabriquer.

Nouvelle révélation du New York Times : dans le cadre de son programme d'espionnage, l'agence de renseignement américaine aurait eu recours à une technologie permettant d'accéder à des ordinateurs non-connectés à internet. Les armées chinoise et russes mais également des institutions europénnes auraient été la cible de ces programmes mouchards.
Du cyberespionnage sans passer par internet : vous en rêviez, la NSA l'a fait... L'agence de renseignement américaine a eu recours à une technologie permettant d'accéder à des ordinateurs non-connectés, révèle le New York Times dans un article publié mardi 14 janvier, à partir des documents divulgués par Edward Snowden mais aussi de témoignages de membres de l'administration et d'experts en informatique.

Exploitée depuis 2008 au moins, cette technologie fonctionnerait à l'aide de fréquences radio émises par des circuits imprimés ou des cartes USB insérées secrètement dans les machines-cibles. La technologie des fréquences radio a permis de résoudre l'un des plus gros problèmes des services de renseignement américains : pénétrer dans des ordinateurs que des adversaires et certains alliés des Etats-Unis s'efforçaient de mettre à l'abri de l'espionnage ou du piratage, indique le New York Times, pécisant que dans la plupart des cas, un émetteur radio doit être physiquement inséré par un espion, un fabricant ou un utilisateur agissant de façon involontaire.
L'un des outils utilisés par la NSA pour récupérer ces données, Cottonmouth-I, fait partie des technologies identifiées fin décembre par le magazine allemand Der Spiegel. Son fonctionnement ? A l’intérieur d'un simple câble USB, se cache une carte mère qui fournit un pont sans fil dans un réseau cible, ainsi que la possibilité d’introduire des logiciels type cheval de troie sur des ordinateurs portables ciblés.

Toujours d'après le New York Times, parmi les cibles principales de ce programme baptisé Quantum, figurent certains unités de l'armée chinoise. Des programmes mouchards auraient également été implantés dans des réseaux de l'armée russe, de la police mexicaine, des institutions européennes chargées des échanges commerciaux ou encore d'alliés des Etats-Unis tels que l'Arabie saoudite, l'Inde et le Pakistan.
La directrice financière de Huawei a, de son côté, tenu à indiquer, ce mercredi 15 janvier, que la sécurité ses infrastructures réseau ne pouvait pas être déjouée par la NSA. L'équipementier chinois était cité par Der Spiegel comme l'une des cibles du programme espion avec les américains Cisco et Jupiner Networks.

Ironie de l'histoire : Huawei, fondé par un ancien ingénieur de l'armée chinoise, s'est vu interdire l'accès à des projets d'infrastructures aux Etats-Unis et en Australie pour des raisons de sécurité. Les Américains craignaient en effet que les équipements soient utilisés pour de l'espionnage ou des attaques informatiques... au profit de Pékin. Aujourd'hui, c'est bel et bien Washington qui se retrouve sur le banc des accusés.
Avec RealSense, sa dernière ligne de produits, l'américain Intel veut révolutionner l'ergonomie informatique en rapprochant ordinateurs et utlisateurs. Le groupe a dévoilé au CES de Las Vegas une caméra 3D miniature qui va favoriser la reconnaissance faciale et celle des mouvements.

Le toucher, la voix, les gestes. Bientôt, les ordinateurs ne seront plus ces objets froids et distants au bout d'une souris, mais entreront en interaction avec l'utilisateur.
C'est ce que la firme américaine Intel a présenté le 6 janvier au salon de l'électronique grand public CES de Las Vegas. Une nouvelle technologie appelée RealSense, que le fabricant de microprocesseurs veut commencer à intégrer dès la deuxième moitié de 2014 dans les ordinateurs des plus grandes marques comme HP, Lenovo, Acer, Dell, Fujitsu ou encore NEC.Nous sommes au bord d'une révolution majeure qui va changer pour toujours la manière dont nous interagissons avec les ordinateurs, a commenté Mooly Eden, responsable de la branche informatique perceptive du groupe Intel, rapporte l'AFP. Nous allons rendre l'interaction homme-ordinateur naturelle, intuitive, immersive. Nous allons la rendre plus humaine.
Le premier produit estampillé RealSense technology d'Intel sera une mini-caméra 3D ayant vocation à être intégrée à des ordinateurs portables ou des tablettes. Une première mondiale, selon Intel, qui permettra aux objets de voir avec une profondeur de champ très proche de celle de l'oeil humain.

Avec la reconnaissance de mouvements et surtout la reconnaissance faciale, c'est toute l’ergonomie informatique qui prend un nouveau virage. Une révolution qu'Intel a indiqué mener avec des partenaires actifs dans les contenus, l'informatique ou encore l'impression 3D, afin de créer un écosystème dédié.Côté chipset, on passe au chipset 965 décliné enfin en version mobile, accompagné de l’ICH8M. La solution graphique intégrée est également mise à jour avec le GMA X3100. La puce Wi-Fi est nouvelle aussi avec le passage de la puce Pro/Wireless 3945ABG à la puce Wireless WiFi Link 4965AGN compatible 802.11n. Le principal apport de cette nouvelle puce Wi-Fi est le recours à la technologie MIMO (Multiple Input, Multiple Output) améliorant la bande passante par l’agrégation de deux canaux 20 MHz. Intel annonce une portée deux fois plus grande et un débit 5x plus important. Ceci ne sera possible que si le router Wi-Fi est également compatible MIMO bien évidemment. Le réseau « filaire » passe de son côté du 10/100 au Gigabit via une puce Intel 82562EZ

Dernière nouveauté, autrefois connue sous le nom de code Robson et désormais baptisé officiellement Intel Turbo Memory. Il s’agit d’une carte PCI-Express interne contenant de la mémoire Flash NAND et qui va permettre un chargement plus rapide du système d’exploitation et une exécution plus rapide des logiciels. Intel annonce des exécutions 2x plus rapide et des économies d’énergie, le disque dur étant moins sollicité. Cette technologie repose sur la mise en cache de données sur cette mémoire flash. L’Intel Turbo Memory ne peut fonctionner que si le portable est doté de la carte PCI-Express (qui est optionnelle) et si le pilote Intel Turbo memory est installé, de même que le logiciel DFOROM. Pour le moment, cette carte sera proposée en version 512 Mo et 1 Go.

Nos confrères Clubic ont publié un article concernant cette nouvelle plateforme :Citation : conscient que l’avenir de l’informatique passait à terme par la mobilité, Intel s’est très tôt engagé dans le développement de plates-formes matérielles spécifiquement adaptées aux besoins des utilisateurs nomades. Il faut dire que le fondeur n’avait pas d’autre choix, le Pentium 4 ayant rapidement montré son inadéquation aux ordinateurs portables. Souvenons-nous en effet qu’avant le lancement de la plate-forme Centrino, c’était début 2003, les ordinateurs portables évoluaient de manière assez lente et se contentaient de processeurs dérivés de leurs homologues de bureau. Rien ou presque n’était alors fait pour l’autonomie, ou pour les contraintes particulières aux portables comme l’échauffement ou la consommation. Presque immédiatement couronnée de succès, la marque Centrino s’est très rapidement imposée comme la référence en matière d’ordinateurs portables, au point de laisser AMD dans l’ombre, voire dans la pénombre, le Turion ayant bien du mal à convaincre.

L’autonomie des ordinateurs portables équipés du chipset M690 d’un Turion 64 X2 65nm atteint jusqu’à 5 heures selon AMD mais le fondeur ne précise pas le type de batterie ou les conditions d’utilisation pour obtenir ce résultat. On peut penser que l’économie d’énergie en passant de processeurs 90nm à 65nm n’est pas considérable.Ce nouveau procédé de gravure devrait permettre à AMD d’aller plus haut dans les fréquences tout en gardant une consommation raisonnable. Alors que le Turion X2 le plus rapide actuellement (le TL-60) fonctionne à 2 GHz, le fondeur pourrait sortir un TL-66 cadencé à 2,3 GHz et doté d’un TDP de 35 Watts.

PC Portable Batterie | Batterie pour ordinateur portable et adaptateur boutique - www.fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com
Batterie pour ordinateur portable et adaptateur boutique - www.fr-batterie-portable.com , Achat immédiat 20% de réduction!

Achat Asus batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com/asus.html
Batterie neuve pour Asus ordinateur portable! Achat immédiat 20% de réduction! Livraison rapide et Economies garanties en batterie !

Achat Dell batterie ordinateur portable - fr-batterie-portable.com
http://www.fr-batterie-portable.com/dell.html
Batterie neuve pour Dell ordinateur portable! Achat immédiat 20% de réduction! Livraison rapide et Economies garanties en batterie !

Les commentaires sont fermés.