Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/03/2017

Batterie Compaq PP2200

La sortie des puces Trinity arrive au moment où AMD réorganise son portefeuille de produits et restructure son business model. Au mois d'août de l'année dernière, le fondeur avait nommé l'ancien dirigeant de Lenovo, Rory Read, au poste de CEO, et un nouveau CTO, Mark Papermaster, a été nommé en octobre. « Ces changements dans le top management n'ont pas modifié la conception des puces Trinity », a déclaré le chef marketing d'AMD. Pour l'avenir, l'entreprise va faire en sorte de maintenir la flexibilité de sa puce de manière à pouvoir y inclure de la propriété intellectuelle de tierce partie , dans la droite ligne du changement de méthodologie dans la conception des puces, évoqué par l'entreprise lors d'une séance d'information au mois de févier dernier. L'application de porte-monnaie électronique du prochain système d'exploitation mobile de Microsoft ne se limitera ni au NFC, ni aux seuls paiements.

Lors du NFC World Congress qui s'est tenu la semaine dernière à Nice, John Skovron, responsable de Windows Phone 8 chez Microsoft, a donné des détails supplémentaires sur le NFC et sur l'application de porte-monnaie électronique dont sera doté le nouvel OS mobile, rapporte le site spécialisé nfcworld.com. En matière de connectivité NFC d'abord, les téléphones permettront de communiquer et d'échanger des informations avec d'autres appareils, à la manière de ce que propose Android. Le spécialiste de Microsoft a notamment montré des exemples de partage de photos entre deux portables Windows Phone 8 et de lecture de musique sur des enceintes Nokia. Quant à savoir quels appareils WP8 supporteront le NFC, il a indiqué que Microsoft a « fortement encouragé ses partenaires fabricants à en doter leurs téléphones ».En ce qui concerne l'application de porte-monnaie électronique, John Skovron a expliqué que celle-ci était plus un hub qu'une application isolée. Le portemonnaie pourra ainsi rassembler non seulement des cartes (paiement, membre, fidélité), mais aussi des bons d'achat, des offres ou encore des billets - il sera intéressant de comparer le succès de cette fonction par rapport au Passbook d'Apple. En matière de paiement, le portemonnaie donnera accès au moyen d'un code PIN à des cartes (Fastcards). Celles-ci pourront être configurées pour être employées pour les paiements NFC uniquement, pour le m-commerce uniquement ou pour les deux.

La solution proposera enfin plusieurs attributs pour séduire les commerces et émetteurs de cartes de crédit. Les offres promotionnelles apparaîtront ainsi dans les résultats de recherche du moteur Bing. Lors de l'ajout d'une carte, les utilisateurs pourront également être invités à télécharger l'app de l'émetteur. Les développeurs pourront d'autre part mettre à jour de façon dynamique les cartes et bons du porte-monnaie numériquet, par exemple pour afficher le solde disponible ou mettre une nouvelle offre en évidence. HP persiste sur le marché du poste de travail et des imprimantes professionnelles. Jusqu'ici numéro un mondial sur le marché en recul des PC, HP s'est fait souffler la place par Lenovo au cours du troisième trimestre, indiquait aujourd'hui le cabinet Gartner. Mais d'après IDC, l'entreprise reste toujours numéro un sur ce secteur durant cette même période.

Moins d'un an après la fusion des entités PC et imprimantes, Pascale Dumas, vice-présidente de HP France et directrice générale la division impression et systèmes personnels (Printing & Personal Systems- PPS) a souligné qu'il était important pour la firme de rester positionnée sur ce marché. « HP a laissé une grande empreinte sur cette activité qui a démarré dans les années 80 », a-t-elle déclaré. « Nous avons décidé de lancer une nouvelle génération de produits qui répondent aux besoins actuels des entreprises et également du grand public, où nous sommes extrêmement présents. ». La dirigeante a rappelé que la division PPS pesait 65 milliards de dollars de CA, soit plus de la moitié des revenus de la firme. Elle a également ajouté qu'il s'agissait, pour HP, de renforcer ses équipes et de renouer avec l'innovation autour des produits, dans un marché très difficile. Rappelons que la CEO du groupe, Meg Whitman, a annoncé un plan de redressement qui se soldera par 27 000 à 29 000 suppressions de postes dans le monde, dont plus de 500 en France.

« Nous avons réfléchi aux types de concepts qui seront nécessaires pour répondre aux besoins qui se sont généralisés hors de l'entreprise, suite au développement du BYOD », a déclaré Pascale Dumas. « Certes le desktop est un marché difficile, mais il n'est pas mort. Il s'est vendu 380 millions de PC dans le monde en 2012 et 400 millions de ventes sont attendues en 2013. En Europe, 120 millions d'ordinateurs seront livrés d'ici la fin de l'année, soit une croissance de 10%, et les ventes atteindront 11 millions d'exemplaires en France. Le marché reste actif, et évolutif, avec des PC qui marquent le début d'une nouvelle génération de produits. »

La vice-présidente d'HP France a poursuivi par la présentation d'une tablette tactile tournant sous Windows, un an après l'abandon de la TouchPad. L'ElitePad sous Windows 8 est équipée d'une dalle de 10,1 pouces avec une résolution de 1280 x 800 pixels et est animée par un processeur dual-core Intel Atom Z2760 (Clover Trail) cadencé à 1,8 GHz. Côté poids, le produit pèse environ 680 grammes pour une épaisseur de 9,2-millimètres et offrirait jusqu'à 10 heures d'autonomie. Cette tablette pourra être améliorée en fonction des besoins de l'entreprise qui l'utilise. Elle sera disponible début 2013 au prix assez élevé de 800 euros HT.Dans sa gamme actuelle, HP propose différents modèles professionnels, parmi lesquels l'ultrabook Spectre XT Pro, qui mise sur la finesse (14,5 mm) et la légèreté (1,4 kg) avec un écran de 13,3 pouces et un SSD de 256 Go. Son homologue EliteBook Folio 9470m, possède une dalle de 14 pouces et est livré avec une connexion 3G (en option), une double connectique écran vidéo (VGA et display port), un lecteur Smart Card et un connecteur pour station d'accueil dédiée, le tout dans un boîtier de 19,1 mm d'épaisseur pour un poids de 1,6 kg.

Le constructeur propose également un tout-en-un équipé de la gamme de processeurs Core i5 d'Intel, et des ordinateurs portables de la série EliteBook. Le modèle 2170p possède un écran de 11,6 pouces et pèse moins de 1,31 kg . Il dispose d'une une connectivité 3G (en option) et offre jusqu'à 10 heures d'autonomie. Il comprend en standard un lecteur de carte à puce et surtout de la 3G, ainsi qu'un connecteur pour la station d'accueil standard HP. Ce dernier lui permet de se connecter sur la même station d'accueil que les autres produits de la gamme HP EliteBook et HP ProBook série b. En outre, il bénéficie de la norme MIL-STD 810G permettant d'assurer sa résistance aux traitements les plus rudes. Le groupe Casino va expérimenter courant octobre la technologie sans contact (NFC, pour « Near Field Communication ») dans l'un de ses magasins du 16e arrondissement de Paris, au moyen d'une application pour smartphone.

« Pour assurer la fluidité et la continuité du processus d'achat », le groupe Casino annonce ce lundi 10 septembre une application pour smartphones Android, BlackBerry et iPhone, permettant d'utiliser la technologie sans contact pour réaliser ses courses. Il suffit de scanner les étiquettes des produits dans les rayons pour les ajouter à son panier virtuel. Un nouveau dispositif qui s'apparente à ces appareils dédiés fournis chez les distributeurs, qui sont entrés dans les habitudes des consommateurs. « Si l'expérience est concluante, le smartphone aura vocation à remplacer la fameuse scanette » convient Casino.Téléchargeable gratuite, l'application « mCasino NFC » ne nécessite pas d'être lancée pour faire les courses. Installée sur le smartphone, elle est capable de reconnaître instantanément les puces NFC, intégrées dans les étiquettes tarifaires. Et, selon les articles et le profil du consommateur, le module renseigne et alerte sur la composition des aliments (allergènes, bio...). Lors du passage en caisse, le client scanne son téléphone portable sur un petit appareil et choisit son mode de paiement.

Les téléphones portables, eux, doivent obligatoirement intégrer la technologie sans contact pour être utilisés lors de cette nouvelle expérience de consommation. « Si aujourd'hui, plus de 80% des Français possèdent un mobile, 100% d'entre eux seront équipés d'un smartphone dès 2015, dont plus de la moitié seront NFC » explique le distributeur, citant des cabinets d'étude comme Gartner. Casino ne se fait donc aucun souci quant à l'équipement des consommateurs avec ces téléphones de dernière génération.Pour l'heure, le dispositif doit être lancé en phase de test, au magasin du centre commercial des Belles Feuilles, dans le 16e arrondissement de Paris, entièrement équipé d'étiquettes NFC. Le distributeur attend les conclusions de cette expérimentation pour déployer la technologie sans contact à l'échelle nationale.

L'expérience des courses sans contact ne se limitera pas aux rayons Casino. L'enseigne expérimentera courant octobre à Lyon « un mur de commande NFC », intégré dans les affiches publicitaires dans la rue, dans les abribus et les stations de métro. Au fil de la journée, le passant pourra se constituer son panier d'achat en flashant les puces NFC ou le flashcode d'une affiche. Il choisira ensuite de finaliser sa commande, depuis chez lui ou en venant retirer ses courses en magasin.Enfin, pour faire leurs courses, les consommateurs pourraient à l'avenir se servir d'un mur numérique géant, installé dans les magasins Casino mais aussi dans les centres commerciaux ou les gares, que Casino a développé afin de « créer une nouvelle ergonomie d'achat ». Le test doit être lancé à l'automne, « vraisemblablement à Paris », confie Casino. La firme de Cupertino pourrait profiter de son évènement WWDC pour présenter la prochaine gamme de MacBook Pro et iMac. Plus fins et plus performants, ces portables seraient dotés d'un écran Retina et des dernières puces Intel Ivy Bridge.Plusieurs analystes semblent pencher sur le fait qu'Apple devrait lancer les prochaines gammes de MacBook Pro et iMac lors de la grande manifestation dédiée aux développeurs (WWDC) en juin prochain. Ezra Gottheil, analyste chez Technology Business Research, estime que la firme de Cupertino pourrait ne pas attendre la conférence. « Si les questions de logistiques sont réglées, il n'y a pas de raison d'attendre la WWDC ».

Après, il faut s'orienter sur les blogs à l'affût des moindres informations sur les prochaines machines. Ainsi, MacRumors a mis en avant les comparatifs des Primate Labs de Geekbench qui montrent deux équipements, ainsi que leurs performances. Le site note la présence d'un processeur Intel Core i7-3820QM quatre coeurs cadencé à 2,7 GHz, reposant sur la micro-architecture Ivy Bridge.Le site 9to5Mac cite des sources issues des chaînes de montage indiquant que les prochains MacBook Pro seront plus fins et comprendront un écran Retina, des ports USB 3.0, mais plus de lecteur de CD/DVD. Les analystes restent partagés sur l'arrivée de dalles haute résolution sur les MacBook. Pour Ezra Gottheil, « on a vu qu'il y a une demande sur ce type d'écran avec le récent iPad, il est difficile de savoir quel sera le rendu sur un MacBook, mais cela peut-être un élément différentiateur par rapport à la concurrence ». Un autre indice a montré cette semaine qu'Apple avait adapté MacOS X à ce type de dalle. Par contre, Brian Marshall, analyste à l'ISI Group est moins optimiste sur l'écran haute résolution, « la disponibilité et l'approvisionnement de ce type d'écran ne sont pas sûrs à 100% ».

Autre point de discussions entre analystes le prix des portables. Habituellement, Apple garde un prix stable en intégrant des meilleurs processeurs, plus de mémoire, une plus grande capacité de stockage primaire. Avec l'arrivée des ultrabooks qui affichent des prix allant jusqu'à 30% moins chers que les MacBook Air, Apple pourrait réviser sa politique tarifaire. La tablette la plus légère du monde sera commercialisée au Japon à partir du 20 septembre, rapporte le quotidien local Asahi Shimbun. Elle est 70% plus légère que les autres tablettes de même taille actuellement sur le marché.La tablette Medias Tab UL N-08D mesure 7 pouces (environ 18cm), est dotée d'un écran de 6 pouces (15 cm) et ne pèse que 249 grammes, grâce à l'utilisation de fibre de carbone. Une initiative qu'Apple pourrait bien suivre pour ses prochains MacBook comme le laisse entendre un brevet déposé il y a peu. La firme japonaise NEC Corp la fabriquera pour l'opérateur téléphonique NTT DoCoMo, qui la commercialisera pour 15. 00 yens (192$). Autre nouveauté proposée par cet appareil, une fonction vibreur peut être activée pendant qu'on regarde des vidéos ou qu'on écoute de la musique. On ne sait pas à ce jour si cette tablette sera commercialisée en dehors du marché japonais, ni à quel prix.

  1. http://akkusmarkt.bravesites.com/
  2. http://akkusmarkt.blogs.lalibre.be/
  3. http://oowerusern.top-depart.com/
  4. http://meinonline.at/profile/1018379

Écrire un commentaire