Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/03/2017

Batterie ASUS N53JQ

En supposant que vous vouliez passer à Windows 8, vous devrez d'abord décider quelle édition choisir. Car certaines fonctionnalités ne sont disponibles que dans la version Windows 8 Enterprise. C'est le cas notamment de Windows To Go, qui fait de Windows 8 un système d'exploitation idéal pour les entreprises qui ont déjà adopté, ou prévoient d'adopter une politique Byod (Bring Your Own Device).De manière générale, le Byod présente des avantages et des inconvénients, aussi bien pour l'entreprise que pour les salariés. Parmi les désagréments les plus évidents, l'entreprise prend le risque d'exposer ses données et ses réseaux à des ordinateurs qui peuvent potentiellement véhiculer des logiciels malveillants, être perdus, volés, et compromettre des informations sensibles. Quant au salarié, il va encombrer son ordinateur personnel de logiciels et de données qui ne lui appartiennent pas et qu'il n'a aucune envie d'utiliser en dehors de son environnement de travail.

La raison pour laquelle Windows To Go est un outil bien adapté au Byod, c'est qu'il permet de démarrer sur une version complète de Windows 8 depuis une clé USB ou d'un disque dur externe avec pratiquement n'importe quel ordinateur portable de son choix. Quand le salarié est dans l'entreprise, il peut utiliser l'environnement bien sécurisé du système Windows 8 fourni par son employeur. Quand il ne travaille pas, il retrouve son ordinateur exactement dans l'état où il était avant. Windows To Go supprime donc la plupart des inconvénients associés au Byod. Un autre avantage, c'est que, s'il rencontre des problèmes avec son système sur clef USB, par exemple l'infection par un malware, il est très simple de cloner une nouvelle image de Windows To Go et de faire comme si rien ne s'était jamais produit.

Avant de faire son choix, il faut garder à l'esprit plusieurs éléments. Tout d'abord, comme mentionné ci-dessus, Windows To Go est disponible uniquement avec Windows 8 Enterprise. Ensuite, Windows To Go nécessite au moins un lecteur flash USB de 32 Go, et est uniquement compatible avec des matériels spécifiques pris en charge par Microsoft. Certaines caractéristiques et fonctions ne sont pas disponibles dans Windows To Go : elles sont désactivées pour séparer l'environnement virtuel de Windows 8 avec le matériel sous-jacent et le logiciel installé sur le PC personnel du salarié. Par exemple, les disques durs internes de l'ordinateur sont désactivés par Windows To Go. La fonction de mise en veille prolongée, l'environnement de récupération Windows, et Windows 8 App Store ne sont pas non plus disponibles par défaut. La SNCF a ouvert à la gare de Lyon une borne de recharge de téléphones portables, accessible gratuitement à tous les voyageurs.

Le service de la SNCF testé à la gare de Lyon à Paris permet recharger un terminal mobile, et ce, sans chargeur. Samsung, Nokia, HTC... de nombreuses marques peuvent être alimentées, grâce aux différents câbles mis à la disposition des voyageurs par l'entreprise ferroviaire. Accessible gratuitement, la borne a été installée dans le hall 2 sous la verrière, à côté de l'enseigne Berko. Selon un agent SNCF, qui s'exprime sur son compte Twitter, ces bornes pourraient par la suite être déployées dans d'autres gares, en fonction de leur accueil lors de cette expérimentation. Nul doute que la sortie de Windows 8 est l'un des faits marquants de l'année 2012 dans le secteur IT et apportera une vraie bouffée d'oxygène au marché. Avec son système d'exploitation, Microsoft joue la convergence des plateformes matérielles en ciblant à la fois les tablettes tactiles, les PC portables et les ordinateurs de bureau dotés de claviers et de souris. Pour nos intervenants, Windows 8 a déjà le mérite de changer la perception du bureau de travail des salariés dans les entreprises avec l'entrée dans une ère plus mobile. Toutefois, sur le terrain, les avis des professionnels sont partagés entre la qualité et la fiabilité du système et ses usages surtout via l'interface Metro (ou ModernUI), qui ne fait pas forcément l'unanimité pour une utilisation sur les postes non tactiles. Cette réserve s'étend aussi à la migration des postes vers ce nouvel OS. En effet, de nombreuses entreprises encore majoritairement sous Windows XP sont aujourd'hui plutôt dans une phase de migration vers Windows 7. De ce fait, Windows 8 sera-t-il vu comme un système de transition en attendant que les entreprises sur le terrain franchissent vraiment le pas de l'ère mobile pour tous leurs salariés et pas seulement les cadres dirigeants et les responsables.

Les trois quarts de l'humanité se servent désormais d'un téléphone portable, selon « Tirer le meilleur du mobile », un rapport de la Banque mondiale. Dans le monde, le nombre d'abonnements à la téléphonie mobile est passé de moins d'un milliard en 2000 à plus de six milliards en 2012, dont près de cinq milliards dans les pays en développement. Posséder plusieurs abonnements étant devenu courant, le taux de pénétration du mobile dans le monde pourrait bientôt dépasser celui de la population humaine.« La révolution du mobile n'en est qu'à ses débuts : les appareils mobiles sont de moins en moins chers et de plus en plus puissants, tandis que les réseaux doublent leur bande passante tous les 18 mois environ, et s'étendent à présent aux zones rurales » explique Tim Kelly, l'un des auteurs de ce rapport.

Au total, plus de 30 milliards d'applications mobiles auraient été téléchargées en 2011. Dans beaucoup de pays, ces applications sont vectrices de développement économique. La Banque mondiale cite de nombreux exemples, parmi lesquels le gouvernement de l'État de Kerala (Inde), qui a déployé plus de vingt applications et facilité plus de trois millions d'échanges entre l'administration et les citoyens depuis son lancement en décembre 2010, ou encore l'écosystème de paiement mobile M-PESA (Kenya). Au salon Pepcom's Digital Experience qui se tient dans le cadre du CES 2013, l'entreprise néo-zélandaise PowerbyProxi a fait la démonstration d'une technologie sans fil qui permet de recharger en même temps des batteries AA, des smartphones et même des casques.PowerbyProxi affirme que sa technologie sans fil améliore le standard Qi (prononcer «tchi») actuellement utilisé dans des systèmes de recharge sans fil pour tablettes ou systèmes audio. Selon le Wireless Power Consortium, à l'origine de la norme Qi, les produits de près de 140 fabricants sont actuellement certifiés conformes à ce standard. Selon Greg Cross, cofondateur et président de PowerbyProxi, « la technologie sans fil mise au point par son entreprise utilise le couplage de charge lâche, lequel, contrairement à la norme Qi plus restrictive, n'exige pas d'imposer un paramétrage strict aux appareils pour bénéficier d'une efficacité de charge maximale. Le président de PowerbyProxi a annoncé que des chargeurs et autres produits compatibles avec la technologie seraient disponibles d'ici un an à 18 mois.

Lors de sa démonstration, Greg Cross a fait évoluer un smartphone Nokia au-dessus d'un tapis de charge pour montrer comment fonctionnait cette technologie sans fil, quel que soit l'endroit où se trouvait l'appareil. Ensuite, il a placé trois mobiles dans des zones différentes autour du chargeur pour montrer que tous étaient chargés en même temps, à la même puissance que celle fournie par une prise murale.Fady Mishriki, cofondateur et CEO de PowerbyProxi, a fait la démonstration de piles AA intégrant des minirécepteurs sans fil (ils occupent environ 10 % de la hauteur de la pile). Le CEO de PowerbyProxi a inséré les piles dans un camion électrique qu'il a ensuite placé dans une boîte de charge. Les LED des piles équipées de minirécepteurs ont commencé à clignoter, indiquant que la charge était en cours. La boîte peut charger jusqu'à huit piles de plusieurs appareils en même temps. « Ça marche avec tout type de piles, des piles rechargeables AA, mais aussi des piles au lithium-ion ou même des batteries personnalisées », a déclaré Fady Mishriki.

Comme la technologie Qi, PowerbyProxi utilise des techniques de charge reposant sur l'induction magnétique. Pour que ça marche, les appareils à charger doivent être en contact avec une surface de chargement, comme un tapis de charge. Ou, dans le cas de la boîte de charge, ils doivent être entourés par une surface de charge sur trois côtés. À ce jour, Duracell est le premier et principal fournisseur de tapis de charge. Ils sont équipés de la technologie Powermat mise au point par Duracell.La technologie à résonance magnétique, qui permet de recharger des périphériques placés à proximité d'un chargeur, devrait être disponible très prochainement. Par exemple, la technologie à résonance magnétique mise au point par WiTricity peut servir à charger aussi bien des batteries de voiture que de PC portables. Cette technologie est basée sur la même technologie d'émission/réception à partir d'une bobine que l'induction magnétique, mais elle permet de transmettre l'énergie à une plus grande distance.

Pour faire sa démonstration au CES, PowerbyProxi a créé son propre matériel, mais, à long terme, l'entreprise n'a pas l'intention de fabriquer et de vendre ses propres produits. Elle envisage de licencier sa technologie à des fabricants de systèmes de charge et de terminaux mobiles. « Ils peuvent décliner la technologie de multiple façon », a déclaré Tony Francesca, vice-président du développement commercial chez PowerbyProxi. La technologie mise au point par l'entreprise néo-zélandaise comporte un processeur intelligent pour contrôler le transfert d'énergie. Si des objets métalliques non conformes sont placés sur un tapis ou dans la boîte de charge, aucune énergie n'est transmise. Selon Tony Francesca, « la capacité à faire la différence entre des appareils compatibles et des appareils contenant des métaux (du fer notamment) est importante, particulièrement pour la technologie de charge sans fil utilisée dans les accoudoirs des véhicules automobiles ou les tapis de charge ».

La technologie de PowerbyProxi peut être entièrement intégrée à la carte mère d'un smartphone. Le récepteur et la bobine peuvent être placés à l'intérieur des appareils mobiles à côté d'autres composants sans modification de l'appareil lui-même. Ce qui n'est pas le cas des récepteurs compatibles avec la norme Qi. « Dans les smartphones, ils doivent être installés en dehors de la carte mère afin d'éviter une surchauffe », a expliqué Greg Cross. Bas Fransen, directeur du marketing du Wireless Power Consortium (WPC), qui a créé la norme Qi, a confirmé qu'aujourd'hui la technologie était présente dans de nombreux smartphones, mais qu'elle n'était pas installée sur la carte mère.

Greg Cross a affirmé qu'un tapis de charge intégrant sa technologie permettait de charger simultanément jusqu'à trois appareils à pleine capacité (5 watts), soit une charge totale de 15 watts. Actuellement le standard Qi permet une charge de 5 watts, mais il devrait passer à 15 watts d'ici un an. La GamePad, un appareil hybride à mi-chemin entre la tablette et la console de jeu portable, devrait être commercialisé par Archos au mois d'octobre, selon le site SlashGear.Les caractéristiques et les premières images de l'Archos GamePad viennent d'être révélées sur internet. Contacté par l'agence Relaxnews, le constructeur français confirme l'information et s'apprête même à communiquer rapidement de plus amples informations au sujet du GamePad. Sous ses allures de PS Vita grand format, le GamePad se présente comme une console 7 pouces, équipée d'un processeur double coeur cadencé à 1,5 GHz et fonctionnant sous Android 4 Ice Cream Sandwich. Elle permettrait de profiter de l'ensemble des jeux disponibles sur Google Play. Son prix serait légèrement inférieur à 150€. En France, responsables informatiques et salariés se rejoignent sur un point : leur réticence face au Byod. Le déluge marketing sur le sujet n'est pas près d'ensevelir la tribu gauloise qui a plusieurs motifs pour rechigner.

70% aux Etats-Unis et en Chine, mais moins de 50% en France, décidément les français ne sont pas amateurs de Byod, le fameux bring your own device, selon une étude () commandée par Cisco. Des deux côtés, employeurs et salariés français, les réticences se bousculent. Le Byod est-il un facteur positif ? 40% seulement des responsables informatiques en France en sont convaincus. Aux Etats-Unis en Asie et en Amérique latine, ce pourcentage grimpe allègrement à 80%.Les français appliquent carrément des politiques restrictives. 51% des entreprises interrogées interdisent l'utilisation de terminaux mobiles personnels au travail. Ce qui limite la possibilité de télécharger des applications d'entreprise, estime l'étude. Facteur aggravant, la sécurité est jugée plus préoccupante qu'ailleurs. 33% des responsables informatiques la juge comme étant le premier obstacle au développement du Byod.Inversement, le Byod possède quelques avantages. Même si les pourcentages sont moins importants que sur les items précédents, les responsables informatiques relèvent ici plusieurs facteurs. Pour 15% d'entre eux les salariés concernés sont plus efficaces, 12% assurent que leur satisfaction s'en ressent, 17% assurent que le Byod permet de réduire les coûts en entreprise.

  1. http://akkusmarkt.jimdo.com/
  2. http://blogs.elle.com.hk/akkusmarkt/
  3. http://wwwakkusmarktcom.doodlekit.com/blog
  4. http://akkusmarkt.bravesites.com/

Les commentaires sont fermés.