Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/04/2017

Batterie pour ordinateur portable Fujitsu FPCBP145

La société a également prévu d'annoncer une puce SoC capable de gérer la recharge sans fil basée sur la norme Qi. Le fabricant de puces, comme la plupart des fournisseurs de composants, place également ses pions dans le domaine des vêtements et accessoires connectés. MediaTek présentera Aster, une puce SoC pour vêtements au CES. Le circuit Aster associe une petite taille avec un ensemble d'applications, selon la compagnie. La taille et la disponibilité des applications sont susceptibles d'être la clef du succès pour un tel produit dans le secteur des dispositifs portables.Une autre tendance au CES cette année sera les téléviseurs 4K, un marché qui intéresse également MediaTek. La société travaille sur une puce compatible avec la technologie de compression HEVC (High Efficiency Video Coding) qui sera disponible en petites quantités au cours du deuxième trimestre. Le codec HEVC est un élément clef pour la distribution de contenus 4K, car il réduit considérablement la quantité de bande passante nécessaire pour afficher une vidéo en ultra HD.

Habituellement, les stations de travail portables sont des unités lourdes et encombrantes. Les principaux utilisateurs de ces machines - ingénieurs, architectes, chercheurs, analystes ou encore designers - exécutent en effet des charges de travail technique, scientifique et d'ingénierie qui demandent beaucoup de mémoire vive, d'espace disque et de performances CPU/GPU. Ce n'est donc pas un marché qui mise généralement sur l'apparence. Mais Hewlett-Packard parie que les utilisateurs de postes de travail sont comme tout le monde et veulent des systèmes minces et légers. En direct de New York - Pour le lancement de ses dernières stations de travail - desktops et portables - HP a gonflé les performances globales de ses machines avec les dernières puces Intel (Xeon E5v2 avec 4 à 12 coeurs et Core i7 et i5 Haswell double et quatruple coeurs), épaulés par les circuits graphiques d'AMD et Nvidia, et explore de nouvelles voies avec le ZBook 14 (voir ci-dessous), un ultrabook capable d'accueillir jusqu'à 16 Go de RAM.

Numéro un sur le segment des stations de travail avec la moitié des parts de marché devant Dell, Lenovo et Fujitsu selon IDC, HP est depuis 30 ans sur ce segment, nous a rappelé Jim Zafarana, directeur de l'activité station de travail chez HP, avec une évolution notable des clients d'Unix à Windows/Linux sur base x86. « Notre activité est solide et nous sommes là pour gagner grâce à nos investissements et à notre culture de la qualité », a pointé avec entrain le dirigeant lors d'une conférence de presse à New York, le 5 septembre dernier. « Et aujourd'hui, HP propose de réinventer la station de travail autour du PC portable avec les ZBook 17, 15 et 14 ». Si les deux premières sont des stations de travail portables solides équipées de puces Intel Core i7 et i5 (de 2,4 à 3 GHz) - épaulées par 32 Go de RAM - et dotées de cartes graphiques robustes (Nvidia Quadro K610M, K3100M, K4100M et K5100M), le ZBook 14 fait un peu figure d'ovni sur ce marché.

Equipé d'un écran 14 pouces (tactile en option avec Windows 8 Pro) et assez mince pour répondre aux critères d'ultrabook fixées par Intel, le ZBook 14 pèse 1,6 kg, offre un maximum de 1 To d'espace de stockage et jusqu'à 16 Go de mémoire vive. Comme les modèles 17 et 15 pouces, le ZBook 14 accueille lui aussi des puces Haswell Core i5 et i7, mais avec des cadences inférieures (de 1,6 à 2,1 GHz). Jim Zafangana a toutefois été très clair sur le ZBook 14, qui servira principalement de second poste et de support de présentation. Il ne s'agit pas encore de remplacer les stations de travail mobiles ou fixes avec un ultrabook, aussi bien équipé soit-il. Ainsi le Zbook 14 est fourni avec un circuit graphique AMD FirePro M4100, incapable de rivaliser avec les systèmes Quadro listés un peu plus haut. Les ZBook 15 et 17 (voir ci-dessous) sont également livrés avec l'interface Thunderbolt qui peut transférer des données à une vitesse de 10 Gb/s.

Pour les prix de ces portables - suivant les options - le ZBook 15 démarre à 1 588 € HT et le ZBook 17 à 1 899 € HT. Le prix du ZBook 14 a été plus difficile à obtenir, mais il serait proposé à partir de 1299 € HT. Un tarif bien étudié, pour un produit sans vrai concurrent sur le marché. HP avait déjà proposé un portable station de travail avec un écran 14 pouces il y a près de quatre ans - mais ce n'était pas un PC ultraportable comme le Zbook 14 -, et ces petits systèmes sont souvent utilisés comme les compagnons des workstations qui assurent la conception des produits, nous a expliqué un chef produit de HP.Les stations de travail HP Z ont également été mises à jour à cette occasion. Les Z420, Z620 et Z820 reposent désormais sur des processeurs Xeon E5v2 basés sur l'architecture Ivy Bridge (de 12 à 24 coeurs avec un ou deux sockets), avec une fréquence maximale de 3,4 GHz. Grâce à la technologie Hyper -Threading d'Intel qui exécute deux processus par coeur, ce qui offre jusqu'à 48 threads à des applications multi-thread - l'amélioration des performances dans des domaines tels que le rendu 3D et le traitement vidéo est notable. Cependant, il faut souligner que toutes les applications ne sont pas encore capables d'exploiter tous ces coeurs comme nous l'ont expliqué certains clients de HP lors de cet événement à New York.

Les Z420, Z620 et Z820 sont livrées avec deux ports Thunderbolt 2 (jusqu'à 20 Gb/s en transfert de données) et supportent jusqu'à 512 Go de RAM. Sans surprise, en haut de gamme 3D, les cartes graphiques proposées sont celles d'AMD (FirePro W7000) et de Nvidia (Quadro K4000, K5000 et K6000, Tesla C2075 et K20c). Pour rester sur la partie graphique, HP a commencé à proposer le haut de gamme de Nvidia - la carte graphique Quadro K6000 - sur ses machines. Cette dernière exploite 12 Go de VRAM GDDR5 pour afficher des scènes incroyablement complexes grâce au concours de 2 880 unités vectorielles (SMX). La carte supporte jusqu'à quatre écrans simultanément avec une résolution maximale 4k (via DisplayPort 1.2). Pour les tarifs annoncés, le Z420 démarre à 1 299 € HT, le Z620 à 1 499 € HT et le Z820 à 1899 € HT. Dernier modèle dans la gamme, la Z230 n'est proposée qu'avec une puce Xeon E3 (de 3,2 à 3,6 GHz) ou Core i5 ou i7 (de 3,2 à 3,4 GHz). Tous ces processeurs possèdent quatre coeurs. La partie vidéo a été confiée à des circuits graphiques AMD FirePro (V3900 à W7000) et Nvidia Quadro (410 à K4000).

HP a également lancé deux moniteurs : le 27 pouces Z Display 27i (699 € HT) et une version 30 pouces appelée sans surprise le Z Display 30i (1299 € HT, voir ci-dessous). Les Z 27i et 30i font suite aux 22i, 23i et 24i annoncées à la fin de juillet. Les deux nouveaux venus supportent des résolutions de 2 560 x 1 440 pixels et reposent sur des dalles IPS Gen 2 qui offrent des angles de vision étendus.Le 27i est capable de fournir 99 pour cent de l'espace de couleur sRGB, tandis que le 30i peut afficher 100% du sRGB et 100 % de la plus large gamme Adobe RGB - tel qu'il est utilisé par des outils tels que Photoshop. En termes plus simples, cela signifie que le 30i est capable de montrer de fines nuances de couleurs et qu'il est mieux adapté aux métiers où la précision des couleurs est critique telles que la photographie, la publicité et post- production vidéo haut de gamme. Les deux moniteurs disposent bien sûr de plusieurs entrées vidéo DisplayPort 1.2 , DVI, VGA, HDMI 1.4 et enfin quatre ports USB 3.0 pour faciliter le branchement de certains équipements (clefs USB, souris...). Le constructeur HP Inc élargit un plan de rappel de produits annoncé l'an dernier au niveau mondial. En cause, plus de 100 000 batteries pour PC portables qui risquent une surchauffe et peuvent même s'enflammer.

HP Inc a étendu son programme de rappel de sécurité et de remplacement des batteries fournies avec certains ordinateurs portables et lancé en juin 2016. En cause, 101 000 batteries pouvant présenter de potentielles surchauffes et exposer les utilisateurs à un risque d’incendie et de brûlures. Sont concernées des batteries équipant des PC portables HP, Compaq, HP ProBook, HP Envy, Compaq Presario et HP Pavilion vendus dans le monde entre mars 2013 et octobre 2016. Certaines batteries commercialisées en tant qu’accessoires ou de pièces détachées pourraient également être concernées.La plupart d'entre elles ont été rappelées aux États-Unis, ainsi qu’au Canada et au Mexique. Le groupe a mis en place sur son site une procédure pour identifier les produits mis en cause dans divers pays, dont la France. On y trouve la liste des PC portables et des numéros figurant au dos des batteries pouvant être touchées. Celles qui peuvent présenter un défaut sont noires et portent les références 6BZLU, 6CGFK, 6CGFQ, 6CZMB, 6DEMA, 6DEMH, 6DGAL ou 6EBVA. En juin 2016, HP avait déjà annoncé le rappel de 41 000 batteries défectueuses.

Au dernier CES, HP a dévoilé plusieurs PC portables, dont un modèle haut de gamme qui se présente comme un Macbook killer doté de lecteurs d'empreintes et de cartes à puce. Le prix de départ commence à 1 099 euros HT. L’arrivée des dernières puces d’Intel, les Kaby Lake de septième génération, entraine un renouvellement des gammes de PC portables chez les principaux fournisseurs. HP n’est pas en reste avec la commercialisation du Elitebook x360. Conçu pour les entreprises, ce PC portable est doté d’un écran tactile d’une diagonale de 13,3 pouces (1080p ou 4K). Résolument haut de gamme, ce dernier arbore une élégante coque en aluminium doublé d’une partie inférieure en magnésium. De type deux-en-un avec une charnière renforcée pour autoriser l’utilisation en mode tablette - d’où le nom 360 comme le modèle Spectre plus grand public-, ce laptop affiche une épaisseur minimale de 15 mm.

Le design - très sobre - n’est pas sans rappeler celui d’un Macbook Air même si la connectique est ici bien plus fournie. On trouve en effet 2 ports USB 3.0, un USB Type-C Thunderbolt 3 (avec fonction recharge grâce à un câble optionnel ou connexion à une station d’accueil), une entrée HDMI et un lecteur microSD. Apple fait beaucoup moins bien avec seulement deux connecteurs USB Type-C Thunderbolt 3 pour le Macbook Pro d’entrée de gamme (sans la Touch Bar) et deux ports USB 3.0 sur le Air. Comme chez le constructeur à la pomme, la mémoire vive est soudée avec un maximum de 16 Go (DDR4). La partie stockage de masse est assurée par un SSD ou une carte flash PCIe (128 à 512 Go).Comme nous l’a expliqué Justine Beck, chef produit PC chez HP, la sécurité n’a pas été négligée sur ce laptop avec un lecteur d’empreintes, un autre pour les cartes à puce, le respect du standard américain MLI-STD810G (pour ma résistance aux chocs), un contrôle de l’intégrité du Bios, mais aussi un écran avec un filtre de confidentialité Sure View développée avec 3M. Optionnel, ce dernier est activé à la demande pour obscurcir la dalle et réduire l’angle de vison afin d’éviter les coups d’œil intempestifs. Un modem LTE/4G est également disponible en option pour fuir les connexions WiFi trop curieuses dans les hôtels ou les espaces publics. Autre fonction dédiée à la sécurité, le verrouillage et le déverrouillage automatique du PC portable avec l’application WorkWise disponible pour les smartphones iOS et Android. Grâce à une connexion Bluetooth, l’app surveille l’usage du laptop (insertion d’une clef USB, déplacement de l’unité, charge de la batterie…) et envoie des alertes si nécessaires.

  1. http://retrouve3.bravesites.com/blog
  2. http://retrouve3.sosblogs.com/
  3. http://retrouve3.mee.nu/

Les commentaires sont fermés.