Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/05/2017

Batterie Batterie Samsung AA-PBOTC4T

Les interruptions multiples peuvent réduire notre QI. Si elles sont fréquentes, elles peuvent même correspondre à une nuit blanche.Consulter régulièrement ses emails, les réseaux sociaux, prennent plus de temps qu'on ne le croit. En effet, il nous faut après chaque consultation environ 6 minutes pour se reconcentrer. Imaginez un peu : consulter ses mails 5 fois par heure vous fait perdre 30 minutes de concentration ! De plus, cela nous empêche de mener une tâche de A à Z. Et on sait que le multitasking n'est pas ce qu'il y a de mieux en matière d'efficacité.Passer trop de temps connecté nous éloigne de notre soi. Dans une file d'attente ou dans le bus, on a tendance à saisir notre smartphone au lieu de réfléchir, penser à soi...Sur le plan relationnel, être accro au téléphone ou à d'autres technologies peut nous couper des autres. L'utilisation d'un téléphone ou d'une tablette peut dans certaines situations envoyer des signaux négatifs à l'autre, par exemple devant les enfants.Une vidéo publiée sur YouTube en 2013 mettait en scène toutes ces petits instants du quotidien où les téléphones nous font passer à côté de beaux moments.

La lumière du téléphone ou de l'ordinateur influe sur le sommeil parce qu'elle provoque une réduction du taux de mélatonine, hormone du sommeil.Les téléphones portables peuvent entraîner une réduction de la barrière vie privée/vie professionnelle. Or, cette séparation est nécessaire pour notre équilibre mental.8. Si Steve Jobs et autres geeks de la Silicon Valley interdisent à leurs enfants l'utilisation de l'Ipad (lire ci-contre), c'est qu'il y a des raisons !Selon Alia Cardyn, l'addiction ne se calcule pas en heures. Pour mesurer son addiction, il faut analyser son ressenti. Que ressent-on quand on est sans téléphone ou sans ordinateur?, A quels besoins répondent-ils ?. Pour se libérer des technologies, la coach conseille de trouver d'autres moyens pour répondre à nos besoins, en renforçant le réel par rapport au virtuel.Les ventes d'ordinateurs et d'ordinateurs portables dans le monde ont baissé de 10 pc en 2013 par rapport à l'année précédente, selon les premiers chiffres diffusés par le bureau d'études de marché Gartner. Près de 316 millions d'ordinateurs ont été vendus l'an dernier, ce qui ramène le marché aux chiffres de 2009, faisant de 2013 la plus mauvaise année jamais enregistrée pour les fabricants d'ordinateurs. Le fabricant chinois Lenovo s'est taillé la part du lion l'an dernier, avec une part de marché de 16,9 pc. Hewlett-Packard, qui a tenu la tête du tableau durant des années, suit à la deuxième place avec 16,2 pc.

En raison du succès des tablettes et smartphones, les ventes d'ordinateurs connaissent une baisse pour la deuxième année consécutive. Avec un milliard d'appareils venus, le marché des smartpohnes a encore pris de l'ampleur l'an dernier et la vente de tablette devrait bientôt dépasser celle des ordinateurs, principalement en Chine et en Inde où la demande pour les smartphones et tablettes est plus importante.Le moins que l’on puisse dire, c’est que le nouveau look des bus de Tournai City a son charme et ne devrait pas passer inaperçu. Et son caractère local est omniprésent. L’artiste qui se cache derrière ce nouveau look est la jeune Molly Terlin, étudiante en 6e secondaire au collège Notre-Dame de la Tombe de Kain.Sur le véhicule, une route mais aussi des panneaux, qui évoquent des lieux, des événements, des éléments de patrimoine, etc.Ce décor est une adaptation du projet de Molly, gagnante du concours de relooking de bus lancé fin 2015 par la société de transport en commun.

En 1990, Tec Hainaut lançait un réseau urbain à Tournai. En 2015, le Tournai City a fêté ses 25 ans et, hasard du calendrier, les autobus qui desservent ses sept circuits ont tous été remplacés. Les véhicules affectés au Tournai City ont toujours eu un design spécifique et Tec Hainaut a donc souhaité poursuivre cette tradition en lançant un concours de relooking de bus pour les élèves des écoles secondaires et supérieures de la ville. La thématique était Tournai : une ville, ses habitants, son bus.14 projets ont été reçus et 6 000 votes enregistrés sur Internet. Les projets ont été exposés jusqu’au 10 janvier 2016 sur un site internet créé pour l’occasion, de même d’ailleurs que les quelque 40 dessins remis dans le cadre du concours organisé en parallèle pour les écoles primaires. L’objectif était de faire découvrir toutes les créations aux Tournaisiens et leur permettre de voter pour leurs préférées. En un mois, Tec Hainaut a enregistré 6 000 votes. La société de transport en commun a ensuite comptabilisé les votes internet mais aussi ceux de son personnel et du jury Tec Hainaut et de la ville de Tournai, explique le service communication des Tec.

Le projet gagnant de Molly Terlin a été quelque peu adapté (ajout de couleurs, modification du contenu de certains panneaux), d’abord avec la gagnante, puis avec un graphiste.Le résultat de ce travail figure aujourd’hui sur un premier bus, qui a été dévoilé ce week-end et que les usagers ont pu découvrir sur les routes ce lundi. Il est prévu de décorer les 13 autres véhicules affectés aux circuits du Tournai City dans les prochaines semaines. La gagnante du concours, elle, a été doublement récompensée puisque son projet va circuler dans Tournai et qu’elle a reçu un ordinateur portable en cadeau.En parallèle au concours de relooking de bus, la société de transport en commun a organisé un concours de dessin pour les élèves de primaire. Une classe de l’école Saint-Michel et deux de l’école du Château ont remporté chacune la somme de 250 euros, qui leur permettra de financer un projet de classe.Des centaines de cyber-guerriers de la plus grande organisation musulmane d'Indonésie publient sur les réseaux sociaux d'innombrables messages faisant la promotion d'un islam modéré pour contrer la propagande de l'Etat islamique (EI) dans le pays musulman le plus peuplé au monde.

Munis de smartphones et d'ordinateurs portables, environ 500 membres de Nahdlatul Ulama (NU), la Renaissance des Oulémas, qui représente l'islam traditionnel indonésien, tentent ainsi de riposter à la stratégie en ligne de l'EI qui rallie à sa cause nombre de candidats au jihad à travers le monde.Nous ne laisserons jamais l'islam être pris en otage par des imbéciles qui ont la haine au coeur, a écrit dans un message sur Twitter Syafi' Ali, un membre important de NU.Un avis partagé par le chef de la section des jeunes de NU, Yakut Quomas: Pour nous, l'islam signifie simplement apporter une contribution à la civilisation existante, et non pas la remplacer.La propagande sur internet aurait joué un rôle majeur pour quelque 500 Indonésiens partis rejoindre l'EI au Proche-Orient, notamment ceux vivant dans des villes où l'accès au web est facile.Les dangers de l'influence grandissante de l'EI en Indonésie ont été mis en exergue par les attentats suicide et attaques armées le 14 janvier à Jakarta. Quatre civils et les quatre assaillants ont été tués dans ces attaques revendiquées par l'EI, les premières de cette ampleur en Indonésie depuis 2009.

Outre l'envoi d'un nombre important de tweets, les membres de NU cherchent à occuper le cyberespace en créant des sites faisant la promotion des opinions modérées de l'organisation. Ils ont ainsi mis au point une application Android et des chaînes de télévision en ligne, qui diffusent notamment des sermons de prédicateurs modérés.Une poignée de cyber-guerriers sont basés dans un petit bureau à Jakarta, tandis que les autres se trouvent dans des lieux isolés, et tous communiquent entre eux par internet.L'organisation des oulémas, qui fait la promotion d'un islam modéré depuis des décennies, reconnaît avoir des difficultés à s'imposer face aux messages de haine de l'EI, organisation qui contrôle de vastes territoires en Syrie et en Irak, et dispose d'importants moyens financiers.NU a lutté pendant un moment contre cette propagande radicale. A chaque fois que nous leur infligions une défaite, ils ne mettaient pas longtemps à retrouver leur force, explique Yahya Cholil Staquf, secrétaire général de NU.L'organisation va promouvoir un islam tolérant sur la scène internationale à l'occasion d'une réunion de responsables religieux du monde entier, qui s'est ouverte lundi à Jakarta et s'achèvera mardi.

NU va mettre en exergue la particularité de la foi musulmane de l'organisation, l'islam de l'archipel (Islam Nusantara), pour contrer l'interprétation radicale de l'islam par l'EI.L'Indonésie, le plus grand archipel du monde avec 17.000 îles et îlots, compte environ 225 millions de musulmans sur une population de 255 millions d'habitants, pratiquant en grande majorité une forme d'islam modéré.La philosophie de l'Etat indonésien se base sur le Pancasila (cinq principes) qui reconnaît notamment l?égalité entre les six religions reconnues par le pays. Ce n'est pas le cas dans d?autres pays musulmans guidés par la loi islamique, la charia. De plus, il n?y a aucune référence à l?islam dans la constitution indonésienne, contrairement à celle, par exemple, de la Malaisie, pays voisin.Fondée en 1926, l'organisation des oulémas veut convaincre les musulmans à travers le monde de s'inspirer de l'Indonésie, où les minorités religieuses et une multitude de groupes ethniques coexistent pour l'essentiel pacifiquement, plutôt que des formes d'islam plus dur au Proche-Orient.

Mais les cyber-guerriers de NU apparaissent comme des amateurs face à l'EI, qui utilise de manière sophistiquée les réseaux sociaux pour promouvoir son idéologie radicale.Cependant, observe Robi Sugara, expert en terrorisme, l'approche de NU est intéressante: C'est une bonne stratégie de remplir les pages de recherche Google avec du contenu sur l'islam modéré.Si les fans des produits Apple sont prêts à payer cher pour s'offrir leurs précieux gadgets électroniques, c'est notamment grâce (ou à cause) du design très travaillé. Depuis longtemps, la firme à la pomme accorde un soin tout particulier à l'apparence de ses produits. Chaque sortie d'un nouvel iTruc s'accompagne d'un discours de Jonathan Ive, le très british designer industriel de la marque. A chaque fois c'est le même refrain: Apple a réinventé l'ordinateur/la tablette/le téléphone portable (biffer la mention inutile). Mais s'il y a bien quelque chose que ni Apple ni ses concurrents n'améliorent, c'est l'autonomie de tous ces appareils, à commencer par les smartphones. Rares sont les téléphones portables qui tiennent plus d'une journée en utilisation raisonnable, entre appels, sms et internet. Résultat: de nombreuses entreprises ont lancé des coques de protection qui contiennent aussi une batterie de secours.

Pour le coup, Apple n'a rien réinventé en suivant le mouvement et en proposant sa propre version de la smart battery case ( voir ici) vendue 119€ en Europe. Le problème de cet accessoire? Il est moche, selon les réseaux sociaux qui parlent de design fail. Une fois connecté à l'iPhone, il donne l'impression que l'appareil, si fin jusqu'ici, a désormais une boursouflure. La comparaison avec une sorte de pansement n'a pas tardé. Qu'est-il arrivé au design d'Apple?, s'interroge le site spécialisé The Verge. Cette coque pour iPhone donne l'impression que le smartphone a régressé pour devenir un produit bien plus pourri.Cet objet est hideux, peut-on lire dans un billet publié sur forbes.com. Quelqu'un chez Apple pense vraiment que cette Smart Battery Cover est jolie? Qu'elle est pratique? Et que des gens trouvent qu'elle tient bien dans la main? Peu importe de qui il s'agit, sa boîte mail va être remplie de remarques de consommateurs mécontents.

  1. http://support.viralsmods.com/blog/main/2190338/
  2. http://www.mywedding.com/retrouve3/blog.html
  3. http://davydenko.jugem.jp/

 

Écrire un commentaire