Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/11/2017

Batterie Sony Vaio Vgn-t www.magasinbatterie.com

La version entreprise de l’OS architecturé autour du navigateur éponyme se distinguerait de la version mainstream par des fonctionnalités propres aux problématiques des entreprises, notamment les outils d’administration des machines équipées.

 

Will Drewry nous apprend également que tous les netbooks livrés avec Chrome OS seront dotées de la puce TPM (Trusted Platform Module). Elaborée par le Trusted Computing Group, cette puce intégrée à la carte mère vise à sécuriser les applications exécutées localement, à l’aide de technologie de chiffrement et d’authentification des composants du PC. Une puce essentiellement destinée aux marchés professionnels. En matière de sécurité, Chrome OS se distingue également par ses mises à jour automatiques et l’usage d’un mode « bac à sable » (sandbox) qui vise à réduire l’exposition aux logiciels malveillants. De plus, selon l’intervenant de la conférence, Chrome OS préviendra les utilisateurs des risques encourus lorsqu’ils s’apprêtent à visiter un site truffé de spyware. Une fonctionnalité déjà présente dans les navigateurs modernes.

Enfin, les netbooks Chrome OS auront la particularité de proposer un « mode développeur » qu’il suffira d’activer à l’aide d’un interrupteur situé derrière la batterie. Ce mode permettra de bricoler le code de l’OS proposé sous licence open source. En revanche, il réduira les fonctions de sécurité de base.L’arrivée de Chrome OS entreprise permettra de vérifier l’intérêt que portent les professionnels à la stratégie de Google qui se montre donc de plus en plus offensif face à Microsoft. Il ne serait pas étonnant que Mountain View intègre dans sa plate-forme ses offres de services professionnels, Google Apps en premier lieu. Un certain nombre de constructeurs, dont HTC et Dell ou encore Canonical, ont en tout cas déjà montré leur intérêt pour Chrome OS.En complément de l’U6715, une solution permettant de créer des smartphones très économiques, ST-Ericsson dévoile sa plate-forme U8500.La compagnie vise ici un tout autre marché ; celui des terminaux de très haut de gamme. Cette offre s’architecture ainsi autour d’un processeur double cœur ARM Cortex-A9 cadencé à 1,2 GHz. L’accélérateur multimédia Neon est présent, tout comme un GPU Mali-400. Enfin, deux capteurs de 18 mégapixels et 5 mégapixels pourront être pilotés par ce composant.

Cette solution, affiche une puissance de traitement supérieure à celle des netbooks actuels : 3D en OpenGL ES 2.0 et affichage ou enregistrement de vidéos HD en 1080p seront ainsi à sa portée. Une sortie HDMI sera même de la partie !La compagnie a également soigné la consommation de son U8500. Avec une batterie de 1000 mAh, il pourra assurer 12 heures de reproduction vidéo en full HD ou 120 heures de lecture de musique. Le tout pourra être utilisé sous de multiples systèmes d’exploitation mobiles : Symbian, Android, ainsi que diverses offres Linux. Notez que la firme travaille en étroite collaboration avec Adobe, afin de fournir des versions optimisées de Flash et d’AIR pour sa plate-forme.Annoncé fin octobre 2009, ce produit est aujourd’hui finalisé. La compagnie profite du Mobile World Congress de Barcelone pour présenter l’U8500 sous Android.Avec sa nouvelle plate-forme U6715, ST-Ericsson propose une offre tout-en-un qui permettra aux constructeurs de smartphones de produire des terminaux pour un coût inférieur à 100 euros.

L’U6715 est conçu spécifiquement pour les solutions mobiles Linux, et tout particulièrement pour Android. À ce prix, le petit robot ira chasser sur les terres de Symbian.

 

« On assiste à une très forte augmentation de la demande de téléphones pouvant être personnalisés au moyen d’applications téléchargeables, mais lessmartphonesétaient jusqu’ici trop chers aux yeux de nombreux acheteurs potentiels », constate Marc Cetto, vice-président et responsable de la division 3G et multimédia de ST-Ericsson. « Notre plateforme U6715 a été conçue pour permettre auxsmartphonesde sortir de leur niche haut de gamme et devenir ainsi un véritable produit pour le marché de masse en 2010. » Les premières déclinaisons commerciales de l’U6715 seront proposées aux constructeurs au cours de ce semestre. Elles permettront de construire des smartphones relativement puissants, mais qui devront toutefois faire l’impasse sur certaines fonctionnalités, comme l’accélération 3D ou la lecture de flux vidéo en haute définition. Que comprend cette plate-forme ? Un processeur applicatif ARM926EJ-S cadencé à une fréquence maximale de 468 MHz, un modem multibande compatible 3G (HDSPA à 3,6 Mb/s ou 7,2 Mb/s), une solution graphique WQVGA (environ 384 x 240 points, avec support de l’accélération 2D) et un accélérateur multimédia : compression et décompression des images au format JPEG, lecture des vidéos H.263 et H.264, encodage au format vidéo H.263, lecture des fichiers audio MP3, AAC et WMA et enregistrement audio en MP3 et AAC. La compagnie mise sur cet accélérateur pour décharger le processeur central, qui proposera ainsi une puissance suffisante pour exécuter les applications Android.

Les constructeurs pourront ajouter un maximum de 512 Mo de mémoire vive et de la flash. Les interfaces sont nombreuses : port USB, lecteur de cartes mémoire, capteur d’images (résolution maximale de 3 mégapixels ou 5 mégapixels, suivant la technologie employée), sortie télévision… Cette plate-forme permettra également l’ajout de modules Wifi, Bluetooth et Assisted GPS, ou encore d’un accéléromètre et d’une boussole électronique. Tout le nécessaire pour créer des smarpthones aux nombreuses fonctionnalités.ST-Ericsson a soigné la consommation de son U6715. La compagnie estime qu’avec une batterie de 1000 mAh, un terminal architecturé autour de cette plate-forme pourra rester en veille pendant 25 jours, assurer 7 heures de communication en 3G ou 40 heures de lecture de musique. Une autonomie appréciable. Espérons toutefois que les constructeurs ne verront pas là une occasion de réduire la taille de la batterie… et qu’ils ne gonfleront pas trop le prix de leurs produits.Le constructeur D-Link ajoute aujourd’hui plusieurs produits à son catalogue, lesquels permettront de simplifier l’accès aux réseaux 3G depuis un ordinateur.Le constructeur dévoile tout d’abord les clés USB DWM-152 et DWM-156, disponibles aux prix publics respectifs de 122 euros TTC et 149,5 euros TTC. Le débit montant sera de 384 kb/s, alors que le débit descendant pourra atteindre les 3,6 Mb/s avec la DWM-152 (HSDPA) et les 7,2 Mb/s avec la DWM-156 (HSUPA). Ces deux produits sont compatibles avec Windows et Mac OS X.

D-Link présente également un routeur mobile 3G HSDPA, le DIR-457. Pourvu d’un module Wifi, il pourra partager une connexion 3G entre un maximum de 16 PC. Ce produit dispose d’une batterie assurant deux heures de fonctionnement. Son prix ? 335 euros TTC.Enfin, la compagnie distribue le DIR-455, un routeur 3G HSDPA conçu spécifiquement pour les professionnels. Dépourvu de batterie, il est toutefois équipé d’un module Wifi à 54 Mb/s et de quatre ports Ethernet à 10/100 Mb/s. Un connecteur permettra de le relier à un modem ADSL ou câble. Enfin, une prise permettra de brancher un téléphone classique, qui utilisera la liaison GSM de l’appareil. Un produit complet et pratique, car il permet de basculer vers le réseau 3G en cas de défaillance de la connexion Internet classique. Son prix n’est pas encore connu.

Dernier point, Kevin Wen, président de D-Link Europe, signale que « les produits 3G de D-Link peuvent être utilisés avec n’importe quelle carte SIM, indépendamment de l’opérateur ».La firme Apple annonce mettre en ligne une nouvelle mise à jour pour ses produits mobiles. Baptisé 3.1.3, le Patch corrige certains bugs rencontrés par les utilisateurs.Au sommaire des corrections apportées, le problème d’affichage du niveau réel de la batterie sur les iPhone 3GS. Il était courant que le niveau de charge ne corresponde pas exactement à l’état de la batterie.

Autres bugs corrigés, celui qui pouvait parfois empêcher les applications tierces de démarrer mais les développeurs de chez Apple ont tenu à corriger une faille qui pouvait entraîner un plantage de certaines applications en cas d’utilisation du clavier virtuel en mode japonais Kana (écriture différente du traditionnel Kanji).Concernant le déploiement de la mise à jour, il suffit de brancher son iPhone ou iPod à son poste de travail qu’il soit Mac ou PC. Via iTunes, la mise à jour devrait se télécharger afin d’installer les composants nécessaires. Pour autant, à l’heure de l’écriture de ces lignes, la mise à jour rencontre quelques problèmes de charges sur certains postes. Un contretemps probablement dû à l’affluence des demandes de mises à jour. Comme souvent avec les mises à jour de l’iPhone.

 

Dell vient de lancer deux nouveaux ordinateurs portables, dédiés à des marchés opposés : d’un côté nous trouvons un produit très léger, le Latitude 13, et de l’autre une station de travail mobile puissante, la Precision M6500. Ces deux notebooks nous ont été présentés par Franck Bernard, responsable portables professionnels chez Dell France.« Le Latitude 13 est avant tout un produit professionnel, robuste et design. Il réduit l’écart de prix constaté entre les ultraportables professionnels précédents et les CULV [Consumer Ultra-Low Voltage,NDLR] actuellement disponibles sur le marché. L’accueil de la part de nos clients est excellent. »

Épaisseur de 16,5 mm, poids de 1,5 kg, dessus du châssis en aluminium, écran de 13,3 pouces proposant une résolution de 1366 x 768 points; cet ultraportable à de quoi séduire. Il est aussi très professionnel : processeur Intel ULV, gestion à distance, module TPM en option, disque dur classique, disque dur avec puce de chiffrement ou volume flash et large choix de systèmes d’exploitation (Windows XP, Windows Vista, Windows 7 et Ubuntu Linux).

 

Une belle machine, dont l’autonomie est comprise entre quatre heures trente minutes et cinq heures. Notez que l’unité de stockage optique est externe.« Nous passons de la belle à la bête. L’ordinateur portable Precision M6500 se veut une référence pour les ingénieurs et les designers. Il sera également très apprécié par les télétravailleurs. Cenotebookest conçu avec des technologies issues des PC fixes. Il intègre exclusivement des processeurs Intel Core i5 ou Core i7 et il sera possible d’ajouter jusqu’à 16 Go de mémoire vive(NDLR, quatre emplacements sont disponibles). »L’affichage est confié à un écran de 17 pouces HD (1440 x 900 points) ou Full HD (1920 x 1200 points). Les infographistes apprécieront son gamut de 100 %. Cette dalle est pilotée par des cartes graphiques disposant de 1 Go de mémoire dédiée : NVIDIA Quadro FX 2800M, NVIDIA Quadro FX 3800M ou ATI FirePro M7740. Côté stockage, vous pourrez installer deux disques durs 2,5 pouces (configurables en Raid !) et même un SSD complémentaire. Enfin, l’offre en terme de systèmes d’exploitation est pléthorique : Windows XP (via un downgrade) Windows Vista 32 bits ou 64 bits, Windows 7 32 bits ou 64 bits et la Red Hat Enterprise Linux 64 bits.

Le tout pèse 3,8 kg et proposera une autonomie limitée (mais une station de travail mobile n’est pas conçue dans ce but).« Le Dell Precision M6500 est livré avec la technologie Latitude On. Un processeur ARM permet d’utiliser la machine pour des tâches de base, avec une bonne autonomie sur batterie… limitée toutefois par la consommation de l’écran. En plus d’outils d’accès au web, Latitude On est livré avec des clients VMware et Citrix. Le M6500 pourra ainsi se transformer enthin client. »Notez que Latitude On est accessible au démarrage de la machine, mais aussi lorsque le système d’exploitation principal est en veille. Les OS de type « instant on » utilisant le processeur principal (par exemple, Latitude On Flash) ne proposent pas cette fonctionnalité.Les Dell Latitude 13 et Dell Precision M6500 seront disponibles courant février. Leurs tarifs restent à préciser. Ils devraient se situer entre 500 et 800 euros HT selon la configuration, pour le Latitude 13, et autour de 2000 euros pour le Precision M650.

Selon la firme chinoise Shenzhen Great Long Brother Industrial, l’iPad d’Apple ne serait qu’un clone de son produit, le tablet P88. Après l’accusation de plagiat du terme « iPad », Apple subit un feu nourri.La « tradition » veut que certaines entreprises chinoises clonent certains appareils tels que l’iPhone ou des téléphones Nokia pour le marché intérieur. Pour autant, cette fois la tendance semble s’inverser avec la plainte d’une société chinoise pour plagiat contre Apple.La firme Shenzhen Great Long Brother Industrial explique avoir déjà déposé un brevet de son tablet P88 en mai dernier. Un tablet déjà présenté voilà 6 mois et au design très proche de l ‘iPad d’Apple. Interrogé parLeMonde.fr, un responsable de la société s’est exprimé : « Je ne comprends pas. Pourquoi ont-ils fait le même produit que nous ?»

Lenovo PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/lenovo.html
Batterie pour Lenovo ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Toshiba PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/toshiba.html
Batterie pour Toshiba ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Fujitsu PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/fujitsu.html
Batterie pour Fujitsu ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Sony PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/sony.html
Batterie pour Sony ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Samsung PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/samsung.html
Batterie pour Samsung ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Apple PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/apple.html
Batterie pour Apple ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Les commentaires sont fermés.