Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/11/2017

Batterie HP 630 www.magasinbatterie.com

Côté haut-parleurs en revanche, le bilan est bien moins enthousiasmant. Outre un volume maximal très bas, qui oblige presque à tendre l'oreille pour entendre quelque chose, on relève une flagrante absence de basses et d'aigus, et seuls les médiums — et un tout petit peu de haut médiums — sont présents. Bref, seules les voix sont correctement retranscrites. Le nouveau Spectre x360, disponible dès maintenant à partir de 1 159 $, se veut une vraie mise à jour technique et une refonte esthétique partielle. La base ne change pas : nous sommes toujours face à un notebook au format 13,3 pouces (≈33,8 cm), dont l'écran tactile peut basculer à 360° pour différents types d'utilisation (tablette, tente, etc.). Ce qui change, en revanche, c'est le soin accordé au châssis et surtout à l'optimisation de l'encombrement. HP affirme ainsi que ce nouveau Spectre x360 est plus fin que le précédent (13,8 mm contre 15,9 auparavant), plus léger (1,3 kg contre 1,5 kg), mais surtout que les marges autour de l'écran ont été drastiquement réduites, faisant désormais 3,4 mm bord à bord, ce qui permet de gagner 11,8 mm sur la taille générale du châssis. En résulte un laptop plus compact, mais toujours doté d'une diagonale confortable. Ce serait donc, sur ce point, un produit qui se placerait directement en face d'un Dell XPS 13. Côté connectique, le HP Spectre x360 édition 2016-2017 profite de deux ports USB Type C et d'un port USB 3. Sa configuration connaît par ailleurs une grosse mise à jour, avec l'arrivée de processeurs Intel Core i5 ou i7 de génération Kaby Lake, entre 256 et 1 To de stockage en SSD, ainsi que 16 Go de mémoire vive au maximum. Autre chiffre intéressant que HP met en avant : l'autonomie, qui serait de 25 % supérieure à celle du précédent modèle, grâce à la présence d'une batterie de 57,8 Wh, et atteindrait ainsi 15 heures. Une recharge rapide est également proposée, permettant de remonter à 90 % en 90 minutes. Sur le papier, ce nouveau HP Spectre x360 a donc tout pour séduire, d'autant plus qu'il prend la relève de deux excellents notebooks. À confirmer lors d'un test, que l'on espère pouvoir rapidement vous proposer. Adata joue clairement la carte de l'économie d'échelle.

La coque des SU800 est faite d'un plastique fin et assez souple, ce qui n'est pas forcément pénalisant sur un tel produit, et même plutôt avantageux pour les ordinateurs portables (poids de 35 grammes). Le petit PCB embarque trois puces de mémoire NAND 3D provenant des usines d'IMFT. Les cellules ne sont donc pas uniquement placées sur une grille plane, mais sont empilées sur 32 couches. Cela permet de gagner en densité, et ce, même si la finesse de gravure est plus élevée — mais non spécifiée — que celle des puces dites "2D". Les mémoires 3D permettent également de limiter les pertes d'efficacité induites par l'utilisation de procédés de gravure toujours plus fins. En clair, les puces mémoire 3D permettent de réduire les coûts de fabrication tout en limitant les effets néfastes des petites finesses de gravure. Chacune de ces puces intègre 2 dies pour un espace de stockage de 96 Go au total. Ce SSD propose donc 288 Go et non pas 256 Go. Il y a donc 32 Go d'espace réservé, qui pourra être récupéré en cas de défaillance de certaines cellules mémoire. Il s'agit par ailleurs de mémoire TLC, capable de stocker trois bits de données par cellule. Là aussi, l'utilisation de mémoire TLC plutôt que MLC permet de réduire les coûts de production. En stockant trois bits de données par cellule, la mémoire TLC permet donc de produire, à capacité égale, des puces mémoire avec 33 % de cellules en moins par rapport à la mémoire MLC. On gagne donc en densité et le coût de production baisse. La mémoire TLC n'est cependant pas parfaite. Elle nécessite une gestion plus fine de la tension, 8 intervalles de tension étant présents, contre 4 en MLC et 2 en SLC. Du coup, l'accès aux cellules est moins rapide qu'avec les autres technologies et l'endurance en prend pour son grade — le nombre de sollicitations des cellules étant plus élevé pour une même manœuvre. L'endurance reste néanmoins assez importante puisqu'il est question de 200 To, soit un peu plus de 180 Go d'écriture par jour sur 3 ans, la durée de la garantie. Ces trois puces mémoire sont gérées par un contrôleur Silicon Motion SM2258, un modèle spécifiquement développé en partenariat avec IMFT et dont la vocation est justement de gérer des puces NAND 3D TLC. Ce contrôleur est accompagné d'une puce de mémoire cache de 256 Mo. Intelligent SLC Caching, l'astuce classique du turbo en écriture

En utilisant de la mémoire TLC, Adata est bien obligé de passer à un système de cache SLC pour afficher des débits satisfaisants par rapport à ceux de la concurrence. Ce type d'astuce se trouve désormais partout et fonctionne ici de manière tout à fait classique. Une partie de l'espace de stockage est géré comme s'il s'agissait de mémoire SLC (1 bit de donnée par cellule). Cela raccourcit le temps d'accès à ces cellules et augmente donc les débits. Si l'on copie une file de fichiers dont la taille excède la taille du cache, le débit chute à un niveau bien inférieur. Le cache est dans le cas présent de type dynamique, c'est-à-dire qu'il fonctionne non pas sur une plage fixe (donnée en gigaoctets) mais sur l'ensemble de l'espace disponible. Ainsi, un SU800 vierge de 256 Go dont 238 Go sont accessibles pour l'utilisateur donne droit à une accélération cache sur 79 Go environ. S'il reste 30 Go d'espace disponible, l'accélération ne sera proposée que sur 10 Go et ainsi de suite. Nous n'avons rien contre ce type d'accélération par cache, au contraire, cela permet de profiter de meilleures performances dans certains cas de figure — la plupart du temps d'ailleurs. En revanche, nous regrettons que le constructeur ne communique nulle part sur les débits hors cache. Certaines sociétés, comme Samsung, ont timidement commencé à donner quelques valeurs sur les séries 960 Evo et nous aimerions que cette communication se généralise.

Sous benchmark, les performances sont globalement dans la moyenne de ce que l'on peut attendre d'un SSD utilisant de la mémoire TLC. En lecture séquentielle, on grimpe à 515 Mo/s tandis qu'on est à 454 Mo/s en écriture. D'une manière générale, Adata fait mieux que Crucial avec ses MX300 en lecture, mais pèche un peu écriture. On reste assez proche de ce que propose SanDisk avec sa série Ultra II. Le constat est globalement similaire en copie manuelle où nous avons obtenu une moyenne de 450 Mo/s en lecture et 424 Mo/s en écriture. Attention toutefois, que ce soit sous benchmark ou en manuel, il s'agit là des débits lorsque le cache SLC est actif. En dehors de cette zone de confort, le débit chute à un niveau extrêmement bas et oscille entre 30 et 60 Mo/s ! Du jamais vu. On réservera donc ce SSD à un usage courant, y compris pour les joueurs, mais on le déconseillera aux utilisateurs qui copient quotidiennement de grosses quantités de données. Le chinois Xiaomi touche à tous les secteurs de la high-tech, commercialisant tantôt des smartphones, tantôt des trackers d'activité, des drones, des ordinateurs portables... Bref le fabricant ne semble pas avoir de limite. L'une de ses dernières annonces, c'est un aspirateur-robot, nommé Mi Robot Vacuum. L'appareil est équipé d'un télémètre laser, ce qui est assez prometteur en termes de navigation. Bien qu'il ne soit pas vendu en France pour l'instant, on peut se le procurer sur Internet au prix de 380 $. Le chinois Xiaomi touche à tous les secteurs de la high-tech, commercialisant tantôt des smartphones, tantôt des trackers d'activité, des drones, des ordinateurs portables...

Bref le fabricant ne semble pas avoir de limite. L'une de ses dernières annonces, c'est un aspirateur-robot, nommé Mi Robot Vacuum. L'appareil est équipé d'un télémètre laser, ce qui est assez prometteur en termes de navigation. Bien qu'il ne soit pas vendu en France pour l'instant, on peut se le procurer sur Internet au prix de 380 $. Difficile de nier les efforts d'Acer pour nous proposer un deux-en-un bien fini. Le Switch Alpha 12 respire en effet la solidité et l'assemblage soigné. On apprécie ainsi son châssis en aluminium avec effet brossé, très soigné et agréable au toucher, ou encore ses contours légèrement arrondis qui adoucissent les lignes. Les finitions sont excellentes, aucune vis n'est visible et la préhension est très bonne. Comme sur beaucoup de ses concurrents, un système de béquille permet de faire tenir l'ensemble et de l'incliner.

Cette béquille est surmontée d'un revêtement en gomme un peu salissant, mais qui améliore la protection. Le Switch Alpha 12 et proposé de série avec un clavier magnétique détachable et rétroéclairé qui ressemble beaucoup à celui de la Surface Pro 4. On profite donc de touches chiclet bien espacées et assez larges, pour une frappe précise et agréable, malgré une course un peu molle. En revanche, nous sommes bien moins convaincus par le touchpad, petit et qui sonne creux. L'ensemble de la connectique est réparti sur le côté droit et s'avère assez complète pour un deux-en-un : un port USB Type-C, un port USB 3, une prise jack ainsi qu'un port pour la recharge. Notons également la présence d'un lecteur de carte microSD sous la béquille. Enfin, trois boutons sur la tranche opposée sont dédiés à l'allumage/mise en veille, au volume et une touche "Windows" permet d'accéder au menu "Démarrer" ; cette dernière ne sert objectivement pas à grand-chose. La présence d'un processeur Intel Core i5 n'empêche pas le Switch Alpha 12 d'être parfaitement silencieux. Par quel miracle ? Tout simplement grâce à une technologie de refroidissement liquide, le "Liquid Loop", qui s'apparente à un système de refroidissement par caloduc. L'image ci-dessous issue du site d'Acer montre bien l'absence de ventilateur : À l'usage, on apprécie bien entendu l'absence totale de bruit, mais on constate cependant des températures un peu plus élevées que la moyenne sur cette catégorie de produit. On relève ainsi un point chaud à 44,7 C à l'avant et 49,3°C à l'arrière. Des résultats moins bons que ceux de la Surface Pro 4 ou de la Surface Pro 3 ; ces chiffres ont été relevés après une heure de benchmark sous Unigine Heaven, et un usage plus classique semble laisser la température à un niveau bien plus acceptable.

La dalle brillante de l'Acer Switch Alpha 12 est un modèle IPS de 12 pouces qui affiche une définition de 2160 x 1440 px. Malheureusement, après le passage de notre sonde, le côté "haut de gamme" de la construction et du design s'étiole un peu.Les mesures sont, globalement, décevantes. Si la luminosité maximale est bonne (370 cd/m²), le taux de contraste ne monte pas au-dessus de 680:1, ce qui donne un sérieux coup à la lisibilité de l'ensemble, surtout avec une dalle brillante.Le bilan colorimétrique n'est pas forcément bien meilleur. Le Delta E (écart entre les couleurs réelles et les couleurs affichées, considéré comme excellent en dessous de 3) monte à 5, ce qui reste malgré tout dans la petite moyenne de ce genre de produit. En revanche, la température des couleurs monte à 8520 K, soit un chiffre assez éloigné de la norme (6500 K). Le rendu est donc froid et tire vers les teintes bleutées. Nous sommes loin d'un écran aux couleurs fidèles et équilibrées.Il est en tout cas dommage qu'Acer n'ait pas accordé plus d'attention à la calibration de sa dalle et à son contraste, car l'on se retrouve avec un petit 3 étoiles, peu en adéquation avec le positionnement haut de gamme voulu par la marque.

La configuration reçue en test comprend un processeur Intel Core i5-6200U, 8 Go de mémoire vive en DDR4, un SSD de 256 Go.Sans surprise, c'est un processeur basse consommation Intel Core i5-6200U qui fait tourner le Switch Alpha 2. Un CPU que l'on retrouve dans de nombreux ultraportables et deux-en-un, tels que le HP Envy 13, le Acer Aspire R14 ou le encore le HP Spectre X360. Il s'agit d'un CPU double cœur,affichant des fréquences comprises entre 2,3 et 2,8 GHz.Il s'agit donc un processeur qui a fait ses preuves et qui propose des performances très honorables, en adéquation avec cette catégorie de portables. La bureautique, le surf sur le web, le visionnage de vidéos se font sans aucun problème. La retouche photo ou le montage vidéo sont également possibles, mais il faudra tout de même être patient avec ces tâches un peu lourdes pour une telle configuration. Les temps de démarrage et d'arrêt complet sont par ailleurs très courts (respectivement 5 et 7 secondes). Point de carte graphique dédiée sur ce Acer Switch Alpha 12 ; il faut se contenter du chipset intégré d'Intel, ici le HD Graphics 520. N'espérez donc pas jouer à des jeux récents en 3D sur cette machine, mais ce n'est de toute façon pas son usage premier.

Batterie pour ordinateur portable, chargeur/Adaptateur sur magasinbatterie.com
http://www.magasinbatterie.com
magasinbatterie.com est un marché en ligne des batteries de remplacement. Nous permettons que tous les produits vendus sur notre site Web sont 100% neufs. 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Acer PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/acer.html
Batterie pour Acer ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Asus PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/asus.html
Batterie pour Asus ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

HP PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/hp.html
Batterie pour HP ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Dell PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/dell.html
Batterie pour Dell ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Les commentaires sont fermés.