Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/01/2018

Batterie Acer AS07A72 www.magasinbatterie.com

Il y a quelques mois, Microsoft a fourni des outils qui permettent aux développeurs de convertir des applications de bureau, plus communément nommées Win32, sur le Windows Store. Maintenant, on voit les prémices de cette nouvelle initiative, puisque les premières applications Win32 sont en train d’apparaître sur la boutique d’applications de Microsoft.Parmi les premières applications, on retrouve Evernote, Arduino IDE, Double Twist, PhotoScape, MAGIX Movie Edit Pro, Virtual Robotics Kit, Relab, SQL Pro, Voya Media, Predicted Desire ou encore korAccount. Bien qu’accessibles, notez que vous devez exécuter Windows 10 Anniversary Update pour installer les dernières versions de ces applications.Les développeurs peuvent d’ores et déjà utiliser les outils du Microsoft Desktop Bridge (anciennement connu sous le nom de codeProject Centennial) pour transformer les applications bureautiques existantes en des applications universelles, celles que l’on nomme Universal Windows Platform (UWP).

Comme on peut s’en douter, il y a quelques avantages clés pour les utilisateurs et les développeurs : l’application peut être téléchargée et mise à jour à partir d’un dépôt central, les utilisateurs peuvent utiliser un compte de facturation unique pour plusieurs applications, et l’application fonctionne dans un environnement de type « bac à sable » (sandbox), qui aide à sécuriser le processus d’installation de l’application sur un PC Windows.Les applications universelles peuvent également puiser dans les fonctionnalités de Windows 10, comme les Lives Tiles, Cortana, et le Centre d’action. Et comme son nom l’indique, les applications UWP peuvent également fonctionner sur une vaste gamme d’appareils, comme les PC, les tablettes, les 2-en-1, les smartphones, le casque HoloLens ou encore la Xbox One.Dans une publication distincte rédigée par Elana Pidgeon de Microsoft, la version Win32 d’Evernote semble avoir été combinée avec l’application Windows 10 existante, en fournissant une application qui tire au maximum profit des fonctionnalités de Windows 10. Ainsi, non seulement Evernote supporte maintenant les Live Tiles et les notifications, mais l’application arbore une nouvelle barre latérale sur la gauche pour une navigation plus « intuitive », une barre de recherche qui se retrouve plus près des résultats de l’utilisateur, ou encore la possibilité d’ajouter de la couleur à des tags importants, et plus encore.

Nouvelle application Evernote sur Windows 10Nouvelle application Evernote sur Windows 10 Il sera intéressant de voir si les développeurs de jeux PC utiliseront cet outil pour convertir leurs jeux en applications pour Windows 10, et comment cela affectera la plus grande plate-forme de jeux, Steam, de Valve Software.Vous avez toujours rêvé de pirater un smartphone sous Android ? Eh bien, Google semble prêt à vous payer pour ça ! En effet, ce mercredi, Google a annoncé Project Zero, un concours qui demande aux entreprenants hackers de démontrer des failles dans le dernier système d’exploitation mobile de l’entreprise, en échange de récompenses très alléchantes.« En dépit de l’existence des programmes de récompense de vulnérabilité de Google et d’autres entreprises », écrit Natalie Silvanovich de Google dans un article de blog, le « but de ce concours est de trouver une chaîne de vulnérabilité ou un bug qui permet d’exécuter du code à distance sur plusieurs appareils Android en connaissant seulement le numéro du dispositif, et l’adresse e-mail. ».

Voilà comment cela fonctionne. Les hackers qui découvrent un bug de sécurité grave, un exploit ou un défaut dans Android sont encouragés à les publier sur le tracker Android. Il s’agit d’un forum public consacré à documenter les problématiques Android. Et, les messages devront être détaillés. Ainsi, les participants au concours doivent partager une « description complète » de la façon dont l’exploit fonctionne avec l’espoir que, s’il est identifié, il sera rendu public sur le blog de Google. Ces derniers devront fonctionner sur les dispositifs Nexus de Google, à savoir le Huawei Nexus 6P et le LG Nexus 5X, ainsi que tous les appareils fonctionnant sous une version d’Android 7.0 Nougat. La soumission devra intervenir durant les six mois du concours.Le moins que l’on puisse dire est que les prix ne sont pas mal du tout. Le gagnant du concours remportera 200 000 dollars, tandis que le second recevra 100 000 dollars. Et un nombre indéterminé de hackers vont recevoir un prix de « consolation » de 50 000 dollars. Sachez qu’il n’y a aucun moyen de perdre : Google a déclaré que les bugs qui ne sont pas soumis au cours de la période d’inscription peuvent être envisagés pour d’autres concours que la firme a lancés — comme le programme Android Security Rewards.Avec ce programme, Google espère dissuader les hackers qui pourraient être tentés de vendre des exploits au plus offrant. « Nous espérons que les bugs dangereux seront rapidement corrigés afin qu’ils n’impactent pas les utilisateurs », a déclaré Silvanovich.

Dell annonce ses nouveaux modèles de PC portables XPS et Inspiron. Déclinés dans plusieurs formats, couleurs et configurations, ces nouveaux portables Dell répondent aux besoins des étudiants, des familles, et des professionnels. Autrement dit, ils devraient ravir quiconque lit cet article !« Dell a pour ambition de permettre à tous ses clients de vivre une meilleure expérience visuelle, quel que soit le modèle choisi », déclare Ray Wah, vice-président senior, Dell Consumer Product Marketing. « C’est de nouveau le cas avec ces nouveautés des gammes XPS et Inspiron qui conjuguent performance et portabilité ».La gamme d’ordinateurs portables XPS 13 de Dell est mince, légère, et très compacte grâce à des bords d’écran extrêmement petit. Cela permet à Dell de caser un écran de 13,3 pouces dans un ordinateur portable de la taille d’un modèle de 11 ou 12 pouces.

Maintenant, Dell lance des modèles XPS 13 encore plus puissants. Les derniers Dell XPS 13 sont alimentés par des processeurs Intel Core « Intel Kaby Lake » de 7e génération, et disposent d’une batterie d’une plus grande capacité. Autrement dit, ils vont être encore plus attrayants. Une chose qui n’a pas changé ? Le prix de départ. En effet, les nouveaux ordinateurs portables Dell XPS 13 seront disponibles à partir du 4 octobre à partir de 1 249 euros.Le Dell XPS 13 (2016) pèse environ 1,2 kg, et épaisseur de 15 mm au point le plus épais, 9 mm au point le plus petit. L’ordinateur portable a un châssis en fibre de carbone et en aluminium usiné, et un verre Gorilla Glass de Corning pour protéger l’écran. Comme d’habitude, Dell proposera des modèles avec un choix d’écran de 1 920 x 1 080 pixels, ou tactile de 3 200 x 1 800 pixels.La version d’entrée de gamme est vendue à partir de 1 249 euros, et comprend un processeur Intel Core i5-7200U de 7e génération (3 Mo de mémoire cache, jusqu‘à 3,1 GHz), 8 Go de RAM, 128 Go de stockage (SSD), et un écran full HD. Mais, les modèles les plus chers seront disponibles avec un processeur Intel Core i7-7500U de 7e génération (4 Mo de mémoire cache, jusqu‘à 3,5 GHz), 16 Go de RAM et 1 To de stockage.

Les nouveaux ordinateurs portables disposent également d’une batterie de 60 WHr, offrant une autonomie prolongée, jusqu’à 22 heures en full HD et 13 heures en Quad HD+. Évidemment, ces chiffres sont fournis par le constructeur et devront être vérifiés. La connectivité Wi-Fi a également été améliorée, grâce à un nouveau contrôleur Killer 1535 Wireless-AC pour renforcer la fiabilité.Dell a également introduit de nouvelles éditions en coloris or rose pour la première fois, que ce soit pour la résolution 1080p ou QHD+. Les deux modèles arriveront avec 8 Go de RAM, et 256 Go de stockage.Idéal pour un PC à partager en famille, le portable Inspiron 15 série 5000 affiche un excellent rapport qualité-prix, tandis que l’ordinateur portable Inspiron 17 série 5000 peut remplacer un PC fixe, sans l’encombrement des câbles d’une installation traditionnelle, et permet de se divertir et de poursuivre partout les projets en cours.Est-ce la fin de la traditionnelle et tant aimée prise casque ? À en croire Apple, il semble que celle-ci n’a plus d’intérêt, et elle peut être retirée de tous ses dispositifs. En effet, après l’iPhone 7, il semble qu’Apple soit maintenant prête à abandonner la prise casque sur le MacBook Pro.

Apple aurait mené une enquête auprès des utilisateurs de MacBook selon MacRumors, avec cette question : « avez-vous utilisé au moins une fois le port casque sur votre MacBook Pro Retina ? ».Ainsi, après avoir retiré la prise jack de 3,5 mm sur l’iPhone 7, il semble qu’Apple envisage de faire la même chose sur le MacBook, et souhaite avoir un retour de la part des consommateurs avant de procéder à une telle refonte qui pourrait, tout comme avec son smartphone, faire grincer des dents.Ailleurs, Apple demande également à ses utilisateurs à quelle fréquence ils utilisent le port pour carte SD, et les façons précises dans lesquelles ils téléchargent des images à partir d’un appareil photo sur le Mac. La satisfaction sur l’autonomie a également été abordée.

Écrire un commentaire