Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/01/2018

Batterie ASUS N56V www.magasinbatterie.com

Comme indiqué précédemment, Apple n’a pas évoqué de nouvelles itérations d’un Mac, MacBook ou MacBook Pro. Et, cela devient un peu un problème.Les ordinateurs phares d’Apple vont, pour l’instant, continuer à prendre la poussière, alors que d’autres fabricants commercialisent de puissants, élégants et abordables ordinateurs, en concurrence directe avec les gammes Mac et MacBook. Certes, Apple est la seule entreprise à proposer macOS, mais avec des ordinateurs non mis à niveau depuis plusieurs années, il est logique que la concurrence propose mieux.L’actuel MacBook Pro de 15 pouces sera doté au maximum d’un processeur Intel i7 Haswell cadencé à 2,5 GHz, et une puce graphique AMD Radeon R9 M370X avec 2 Go de mémoire GDDR5. Il s’agissait de caractéristiques assez impressionnantes il y a plus d’un an, mais aujourd’hui avec un prix de 2 799 euros, ces spécifications sont complètement dépassées.Pour moins de la moitié de ce prix, il y a un bon nombre d’ordinateurs portables qui dépassent le MacBook Pro de 15 pouces, même avec des spécifications gonflées à bloc — et un grand nombre de ces périphériques sont aujourd’hui très proches de la conception tant vantée d’Apple.

Le Dell XPS 13 et le ASUS Zenbook sont, par exemple, élégants et robustes, avec une conception digne de celle d’un MacBook. Ces deux modèles dépassent un MacBook, pour un prix qui est divisé par deux. Et, le XPS et le Zenbook ne sont pas seuls, il y a des dizaines d’ordinateurs portables qui surpassent la gamme actuelle de MacBook d’Apple. Et, cela commence à être une problématique.Aujourd’hui, il est plus difficile que jamais de garder une trace de l’endroit où les informations vous concernant sont stockées en ligne. Entre les différents réseaux sociaux, les applications, les boîtes mail, les sites commerciaux, les agendas et les systèmes de stockage sur le cloud, votre empreinte numérique est dispersée un peu partout sur la toile.Mais les chercheurs de l’Université de Warwick ont conçu un navigateur qui, selon ces derniers, va vous aider à faire face à cette fragmentation de nos identités en ligne. Il est nommé, un peu bizarrement, « RUMPEL ».

RUMPEL fait partie d’un projet nommé Hub-of-All-Things, ou HAT pour faire court. Ce dernier va rassembler toutes les données stockées sur vous sur le Web, vous laissant le contrôle, pour combiner et partager comme bon vous semble celles-ci. Une fois que vous avez un HAT, vous pouvez vous inscrire pour le navigateur bêta RUMPEL, qui a commencé le 26 juillet.Ses créateurs rapportent que le navigateur facilite la visualisation, la compréhension et l’organisation de divers types de données personnelles.À l’avenir, il va apparemment également inclure des suggestions et des rappels automatiques en fonction de vos besoins. Par exemple, en fonction de vos centres d’intérêt, l’emplacement et ce que vous avez apprécié précédemment pourraient réorganiser les éléments dans un flux de news.Irene Ng, professeur de marketing à l’Université de Warwick, qui a dirigé le développement de RUMPEL, a déclaré : « il est temps pour les gens de faire valoir leurs données sur Internet ». Le but de RUMPEL est donc de permettre aux utilisateurs de reprendre le contrôle de leurs données. « Le slogan “Your Data, Your Way” reflète notre volonté de laisser les gens à mener une vie plus intelligente », poursuit Irene Ng.

Le stockage sur un dispositif mobile est précieux, en particulier avec de nombreux appareils arrivant avec seulement 16 Go de stockage interne. Donc, tout ce qui économise de l’espace serait évidemment accueilli par des millions d’utilisateurs.Eh bien, Google travaille sur une façon de faire cela en réduisant la taille des milliers d’images que nous avons tous sauvegardées sur notre téléphone. L’intelligence artificielle pourrait être la réponse à la découverte d’une meilleure méthode de compression d’images, au moins selon une étude de Google.Les chercheurs ont formé un système d’intelligence artificielle (IA), conçu en utilisant Google TensorFlow que l’entreprise a rendu open source l’an dernier, pour savoir comment la compression fonctionne avec 6 millions de photos pour référence. La firme a découpé ces images en morceaux de 32 x 32 pixels, et elle a sélectionné 100 portions avec une compression moins efficace pour apprendre. L’idée est que si elle comprend comme cela fonctionne sur des portions difficiles, il serait aisé de gérer le reste de l’image.

Le programme d'intelligence artificielle de Google a analysé une section de 32 x 32 pixels de pour déterminer quelle méthode de compression d'image fonctionne le mieuxLe programme d’intelligence artificielle de Google a analysé une section de 32 x 32 pixels de pour déterminer quelle méthode de compression d’image fonctionne le mieux Un véritable « cerveau humain »Le réseau neuronal effectue la compression d’une image en la décomposant en code binaire, puis la reconstruit. L’IA prédit alors comment une image ressemblerait après être compressée. En plus de battre des techniques standard de compression JPEG pour réduire la taille des fichiers, les réseaux de neurones peuvent également décider de la meilleure méthode pour compresser des parties séparées d’une image donnée. En d’autres termes, le réseau neuronale peut produire des images plus petites.Cette recherche pourrait aussi conduire à économiser de l’espace de stockage sur nos smartphones, et également réduire la charge du serveur ainsi que la consommation d’énergie pour des entreprises comme Google, qui offre des solutions de stockage de photos gratuites en ligne.

Le projet, qui a été mis en évidence par Quartz, pourrait un jour conduire à d’importante économie d’espace de stockage pour les consommateurs, et réduire les coûts pour les entreprises de stockage sur le cloud.Bien qu’elle n’a pas vraiment défaut sur les spécifications, la gamme Nexus 7 a davantage été connue pour son tarif abordable que par sa puissance. Mais, une nouvelle entrée dans la gamme pourrait rivaliser avec l’iPad mini 4 et d’autres tablettes haut de gamme si l’on en croit les rumeurs.En parlant à ses « contacts en Chine », HuaweiBlog a appris que la prochaine tablette Nexus 7 pourrait avoir un écran de 7 pouces d’une résolution de 2 560 x 1 440 pixels, un processeur Snapdragon 820 et 4 Go de mémoire vive (RAM).Comparée les caractéristiques avec la précédente Nexus 7 est largement hors de propos, puisque ce modèle a été lancé il y a plusieurs années. Mais, il suffit de dire que ce sera une mise à jour majeure dans tous les domaines. En fait, ce sont exactement les caractéristiques que nous voyons sur les téléphones phares comme le HTC 10, le LG G5 et certaines versions du Galaxy S7 de Samsung. Juste l’écran est plus grand.

La fuite ajoute que la nouvelle Nexus 7 pourrait avoir un appareil photo de 13 mégapixels et 64 Go de stockage interne. Néanmoins, comme on en a l’habitude avec les dispositifs Nexus, il peu probable d’avoir un port micro SD capable de faire grimper la quantité stockage.Est-ce que Huawei développe une tablette Nexus 7 ?Est-ce que Huawei développe une tablette Nexus 7 ? Pré-production, mais bientôt sur le marchéL’information est basée sur un modèle de pré-production, de sorte qu’il pourrait encore changer avant son lancement. Mais, avec une tablette attendue avant la fin de l’année, il est peu probable que cela va changer.Si la fuite est exacte et le prix est raisonnable, alors la nouvelle Nexus 7 pourrait se révéler une tablette Android convaincante. Mais, étant donné que Google semble laisser tomber le nom Nexus, il est plus probable que la firme de Mountain View lance la Pixel 7 ou la Pixel 7P.Nous pourrions le savoir prochainement, car des spéculations affirment que Google va dévoiler les nouveaux smartphones Pixel et Pixel XL le 4 octobre, aux côtés d’autres dispositifs. Donc, si la nouvelle Nexus 7 arrive cette année, nul doute que celle-ci sera annoncée à cet événement.

Lorsque Apple a annoncé son iPhone 7 et son Apple Watch Series 2 plus tôt cette semaine, la compagnie a mentionné que les précommandes commenceront vendredi 9 septembre, à 9 heures, heure française.Et, comme tous les ans, Apple n’a pas tardé à mettre à jour son Apple Store, où les clients peuvent d’ores et déjà commencer à précommander les deux appareils. Pour les iPhone 7 et iPhone 7 Plus, disponibles dans des coloris argent, noir, noir de jais, or et or rose, voici les différents tarifs :Comme d’habitude, les opérateurs mobiles comme Orange et SFR vont également enregistrer les précommandes. Du côté d’Orange, vous allez pouvoir acheter l’iPhone 7 à partir de 250 euros avec un forfait Jet 30 Go vous engagent 24 mois. Pour 369,90 euros, vous pourrez acheter l’iPhone 7 Plus. Le forfait quant à lui vous coûtera 54,99 euros si vous êtes déjà client Open, ou 69,99 euros par mois si ce n’est pas le cas. Du côté de chez SFR, vous pourrez avoir le mobile pour 29,99 euros (+ 8 €/mois pendant 24 mois sans frais), et opter pour un forfait avec 20 Go d’internet mobile à 79,99 euros par mois.

Les commentaires sont fermés.