Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/01/2018

Batterie Acer Aspire 4820 www.magasinbatterie.com

L'écosystème Google Home va être très importantL’écosystème Google Home va être très important La navigation et la traduction sont également prises en charge grâce aux différents services de la firme.Et, contrairement au Amazon Echo, Google souhaite commercialiser des bases personnalisables pour son Home dans différents coloris et matériaux qui correspondent à votre décor. Cette petite touche pourrait potentiellement faire la différence au moment de l’achat — qui n’a jamais pesté contre les morceaux de plastique assez laids qui ornent nos maisons.Google Home est en quelque sorte un système en trois parties. Nous avons déjà Google Assistant et l’enceinte Bluetooth que j’ai déjà évoquée. Cependant, la troisième partie est une sorte de plaque tournante virtuelle pour les appareils de la maison connectée, semblable à l’écosystème SmartThings de Samsung.La liste des partenaires de domotique de Google inclut naturellement le thermostat Nest, dont la société est propriétaire, mais aussi le système d’ampoule connectée Philips Hue.

Cependant, à l’avenir, il pourrait être difficile de convaincre les autres fabricants de thermomètres connectés d’offrir un support à Google Home dans leurs appareils, tandis que Google continue d’inonder le marché pour elle-même avec Nest. Bien sûr, tout cela n’est qu’une spéculation jusqu’à ce que nous en apprenions davantage sur les plans de futurs partenariats de Google.Après l’énorme succès de son Cardboard, Google est maintenant prêt pour aller plus loin dans le secteur de la réalité virtuelle. Google vient d’annoncer son nouveau casque de réalité virtuelle, Daydream View, qui sera commercialisé en trois coloris.Bien que son design rappelle le Oculus Rift, le casque n’est pas un périphérique autonome, et nécessitera un smartphone afin de fonctionner — tout comme le Cardboard. Néanmoins, Google n’hésite pas à vanter les mérites du nouveau casque comme le premier périphérique « compatible Daydream ».Le Daydream View arrivera avec un contrôleur de poche afin de rendre les expériences plus immersives. Le contrôleur se range confortablement à l’intérieur du casque afin de correctement le ranger. Mais, à l’instar d’autres produits, le Daydream n’est pas axé sur un unique périphérique.

En effet, la société a également dévoilé sa plate-forme Daydream pour les expériences mobiles de réalité virtuelle de haute qualité, qu’elle a déjà présentée lors de l’événement I/O en mai dernier. L’initiative mettra en exergue des applications et des jeux tels que YouTube VR, Google Photos VR, Play Films VR, Street View, ainsi que des solutions de plus de 150 autres partenaires. Selon le géant de la recherche, plus de 50 applications vont arriver sur la plate-forme de réalité virtuelle d’ici la fin de l’année, avec des centaines d’autres en cours de développement.Google travaille avec les fabricants de smartphones comme HTC, Samsung ou encore LG afin de s’assurer d’offrir une expérience utilisateur cohérente pour toutes les marques. Les appareils qui embarquent le punch nécessaire pour offrir un support à la nouvelle plate-forme de réalité virtuelle seront étiquetés « Daydream-ready ».Le nouveau casque Daydream View de Google sera disponible au prix de 79 dollars, et devrait commencer à être expédié au mois de novembre.

Le 100e anniversaire de l’achèvement de la construction du Transsibérien est célébré dans le dernier doodle Google. Ce doodle dispose d’une vidéo d’une minute mettant en exergue des scènes animées le long de son voyage. Après un siècle, cette voie ferrée de Russie qui relie Moscou à Vladivostok joue encore un rôle majeur dans l’économie russe, transportant plus de 250 000 conteneurs par an.Environ 30 % des exportations russes sont soupçonnées d’être transportées par cette ligne, qui s’étend sur 9 288 kilomètres de long. La voie ferrée est toujours considérée comme la plus grande voie dans le monde, et elle fait toujours partie de la vie quotidienne des Russes.Le voyage de Moscou à Vladivostok prend environ une semaine, prenant des voyageurs à travers sept fuseaux horaires. Bien que le train ne s’arrête pas à chacune des 990 gares, il dessert une cinquantaine d’entre elles. La ligne se vante d’avoir une vue sur la montagne, des scènes arctiques et les forêts. Comme le souligne Wikipédia, les 9 288 km reliant Moscou à Vladivostok coutent pas moins de 970 euros pour ceux qui souhaitent voyager en 1er WL.

À titre informatif, le tsar Nicolas II a ordonné en 1891 que la ligne de chemin de fer soit construite entre Moscou et Vladivostok. Il a fallu plus de 26 ans pour la construire. La voie ferrée a été construite par un maximum de 90 000 ouvriers, y compris les soldats et les condamnés.Le doodler de Google Matt Cruickshank qui a parcouru les 9 288 km avec le Transsibérien en avril 2015 a utilisé son expérience pour insuffler de la vie dans le doodle. « Je me sentais obligé de faire écho de la force visuelle des graphiques russes couplés avec un style d’art populaire », dit-il.Lors de sa cérémonie de lancement à San Francisco, Google a officiellement annoncé son nouveau smartphone phare basé sur Android Nougat, le Pixel.Le smartphone, qui est assemblé par HTC, dispose d’un châssis en aluminium, et dispose d’un panneau de verre à l’arrière. Google a utilisé un verre Corning Gorilla 4 à 2,5 D à l’avant et à l’arrière, dans le but d’accentuer le châssis en aluminium de qualité aérospatiale. Vous trouverez également un capteur d’empreintes digitales à l’arrière.

Il est également le premier smartphone intégrant Google Assistant, le nouvel assistant vocal du géant de la recherche. Dans la démo sur scène, les dirigeants de Google ont montré Assistant en action, effectuant un certain nombre de tâches en répondant à des requêtes en langage naturel saisi manuellement ou vocalement, comme lire de la musique, aller chercher de l’information sur le Web et envoyer un SMS.Google présente son smartphone phare, le Pixel Google présente son smartphone phare, le Pixel Assistant a également permis d’afficher des informations contextuelles basées sur tout ce qui est affiché sur votre écran, lorsque vous appuyez longuement sur le bouton d’accueil (essentiellement de la même façon dont Google Now on Tap fonctionne). Il vous permet également de poursuivre vos tâches, comme la réservation d’une table dans un restaurant.Google Assistant fait son apparition sur le PixelGoogle Assistant fait son apparition sur le Pixel Concernant les spécifications, il est alimenté par un processeur de Snapdragon 821 cadencé à 2.15 GHz et couplé à 4 Go de mémoire vive, avec votre choix de 32 ou 128 Go d’espace de stockage.

Le Pixel dispose d’une caméra arrière de 12,3 mégapixels avec une ouverture f/2.0, et un grand capteur de 1,55 micron pixels. Il offre des fonctionnalités comme Smartburst, qui vous permet de prendre une série de photos et de trouver automatiquement la meilleure. De plus, on retrouve un mode HDR Plus, qui permet une meilleure qualité d’image.Google est confiant que son application Appareil photo est assez rapide pour traiter des images deux fois plus rapidement que les technologies précédentes, de sorte que le mode HDR Plus est activé par défaut. Pour ravir les photographes, Google offre aux utilisateurs du Pixel un stockage illimité gratuit pour toutes leurs photos et vidéos prises sur le dispositif en pleine résolution, y compris la vidéo 4 K. Pour l’autonomie, Google affirme que la batterie dure toute la journée, et dispose de la charge rapide — jusqu’à 7 heures en 15 minutes.Les nouveaux Pixel arrivent avec le nouveau système d’exploitation Android, Android 7.1 Nougat. Google affirme que les smartphones recevront les mises à jour logicielles et de sécurité dès qu’elles sont disponibles, directement à partir de Google. Le Pixel est également livré avec Google Duo et Allo préinstallées afin de passer des appels vidéos et chatter avec tous vos amis, qu’ils soient sur Android ou iOS.

Le Pixel est disponible en précommande dès aujourd’hui à partir de 649 dollars aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Allemagne et en Australie. Les précommandes en Inde commenceront le 13 octobre. Pour le moment, on ne sait pas quand il arrivera en France.Google peut arriver chez vous avec avec son propre périphérique de domotique nommé Google Home. Mais, il semble que la société ne soit pas trop pointilleuse sur quel appareil va le faire. En effet, ce qu’elle veut vraiment est que son logiciel qui s’exécute sur ce dernier, Google Assistant, soit dans autant de maisons que possible, peu importe le périphérique sur lequel il est installé.Selon une publication de Variety, Google encourage les acteurs de l’électronique grand public à concevoir leurs propres hub de domotique intégrant l’assistant virtuel de Google Home. Vous l’aurez compris, ceci est en grande partie dans un effort de rivaliser avec le très populaire Amazon Echo — et encore, celui-ci n’est pas encore arrivé dans toutes les régions du monde. Google devrait dévoiler plus de détails sur Assistant lors de son événement de ce soir.Selon l’article, Google a même organisé des événements à huis clos avec des représentants de sociétés d’électronique pour essayer de susciter l’intérêt pour Google Home. Les réunions auraient inclus environ 50 personnes, et certains des plus grands noms de l’industrie domestique audio étaient présents.

Les commentaires sont fermés.