Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/03/2018

Batterie Lenovo Ideapad g770l www.magasinbatterie.com

Les collections de stickers disponibles comprennent de multiples emojis, et des accessoires pour des éléments spécifiques qui peuvent être utilisés pour « soutenir une cause » — évidemment, vous pouvez les utiliser pour partager ce que vous êtes en train de faire ou ce que vous ressentez. Les stickers peuvent être placés partout sur une photo, et ils peuvent être redimensionnés ou pivoter afin d’être au cœur de votre création. Oui, ceci est semblable à Snapchat.Twitter permet d'ajouter facilement des stickers sur une photoTwitter permet d’ajouter facilement des stickers sur une photo Mais, ce qui rend l’utilisation des stickers sur Twitter uniques est que chacun d’entre eux est en fait un hashtag — d’où le nom officiel de la fonctionnalité, #Stickers. En cliquant sur un sticker, Twitter va instantanément afficher d’autres photos qui ont récemment été taguées avec ce sticker. Vous aurez donc accès à une nouvelle timeline, sur laquelle vous pourrez découvrir comment les internautes utilisent ce même sticker à travers le monde.

En partageant votre photo, les stickers apparaîtront comme des hashtagsEn partageant votre photo, les stickers apparaîtront comme des hashtags #Stickers, une nouvelle façon d’interagirLa fonctionnalité #Stickers offre une nouvelle façon d’interagir pour les utilisateurs sur Twitter, et rejoints d’autres outils spécifiques à la photo sur le service, tels que les filtres, les tags, le recadrage, et l’accessibilité aux images pour les personnes malvoyantes.C’est également une autre caractéristique dont Twitter espère secrètement qu’elle va augmenter la fréquence de partage de photos sur le service. En 2012, Twitter a commencé à afficher des photos Instagram simplement comme des liens au lieu d’afficher l’image, dans le but que les utilisateurs utilisent son service de photos. Depuis, Instagram a continué à croître à un rythme incroyable, dépassant la propre base d’utilisateurs de Twitter.Twitter indique que la possibilité d’ajouter des stickers à vos photos sera déployée durant les prochaines semaines sur iOS et Android. Vous pourrez également visualiser et cliquer sur les stickers sur Twitter.com.

Vous n’avez aucune idée de l’espace laissé sur votre Chromebook ? Une prochaine mise à jour vous fournira un rapide moyen de vérifier ce qui pourrait se révéler utile dans un monde où les utilisateurs installent tous beaucoup trop d’applications Android.Le français François Beaufort, évangéliste chez Google, a publié une capture d’écran du nouveau gestionnaire de stockage sur sa page Google+. La fonctionnalité se révélera cruciale pour des Chromebook qui sont désormais capables d’exécuter des applications locales, en grande partie grâce au support des applications Android sur la plate-forme.La nouvelle fonctionnalité permet aux utilisateurs de voir la quantité d’espace que le disque dur offre, et l’espace actuellement utilisé. Il y a aussi des détails sur l’espace occupé, séparant les fichiers téléchargés et les fichiers synchronisés sur Google Drive pour un accès en mode hors connexion. On peut supposer qu’une autre section sera ajoutée pour les applications Android.

Toute personne qui utilise le canal développeur de Chrome OS peut retrouver la nouvelle fonctionnalité en tapant chrome://flags dans la barre d’adresse, puis en activant l’option enable-stockage-manager. Il suffit de redémarrer Chrome, et un bouton « Stockage » sera ajouté à la section « Paramètres du périphérique ».Pour rappel, les Chromebook sont principalement destinés à une navigation en ligne. L’idée était que tout soit stocké sur le cloud de Google, et seulement quelques fichiers restent synchronisés pour une utilisation hors ligne. Avec cette caractéristique en tête, de nombreux Chromebook ont offert très peu d’espace disque, et aujourd’hui 16 Go est une quantité de stockage « normale ». Mais, avec le support des applications Android qui va avoir tendance à se généraliser, de plus en plus d’utilisateurs peuvent commencer à remplir leurs disques durs locaux avec des jeux et d’autres applications.Ainsi, alors qu’il peut sembler étrange que les Chromebook ne disposent pas d’un gestionnaire de stockage, cette addition va s’avérer indispensable dans les mois à venir. Et si vous cherchez à acheter un Chromebook prochainement, cela pourrait être une bonne idée de prêter attention à l’espace disque.

Les smartphones Android sont partout, mais Google n’a pas beaucoup de contrôle sur eux. Elle n’a pas conçu ses propres dispositifs, et même son OS reçoit généralement une surcouche de la part du constructeur tiers. Mais, il semble que Google ait l’intention de commencer à suivre l’exemple d’Apple, en concevant son propre OS et son propre Nexus.À la fin du mois d’avril, Google a créé sa propre division matérielle, et a nommé l’ancien CEO de Motorola, Rick Osterloh, pour la diriger. L’idée était d’apporter divers projets sur le marché sous sa propre effigie.Maintenant, les sources du Telegraph rapportent que Google conçoit et fabrique son propre smartphone — ce qui représente un changement majeur de sa stratégie de partenariat avec les principaux fabricants de téléphones comme LG, Huawei et HTC, pour développer des dispositifs Nexus qui mettent en valeur la plate-forme Android.Le smartphone est prévu d’être lancé à la fin de cette année. En effet, Google semble être en pourparlers avec des opérateurs mobiles au sujet de sa libération. Il sera intéressant de voir ce que cela signifie pour tous les partenaires de Google construisant des dispositifs Android et Chrome OS, ainsi que pour la plate-forme Android elle-même.

En évoquant le sujet avec Walt Mossberg de Re/Code lors de la Code Conference au début du mois, le PDG de Google, Sundar Pichai, a déclaré que l’entreprise investit beaucoup plus d’efforts dans les téléphones, sans pour autant préciser si celle-ci concevait ses propres smartphones.Est-ce que cela signifie que Google veut s’éloigner des partenaires, est-ce qu’il s’agit d’une étape pour Google de commencer à fermer l’accès à Android ? Nous ne savons pas. Néanmoins, ce ne serait pas une initiative intelligente : l’une des raisons pour laquelle Android bénéficie de plus de 80 % de parts de marché des systèmes d’exploitation mobile, est parce qu’un large éventail de fabricants peut personnaliser et commercialiser des produits pour différentes gammes de prix, langues et préférences régionales.

Devrions-nous être ravis que Google travaille sur son propre Nexus ? Google travaille déjà en étroite collaboration avec les fabricants sur les dispositifs Nexus, il est donc difficile d’imaginer que le dispositif interne sera beaucoup plus optimisé pour fonctionner avec Android que celui développé par une société de matériel tiers.Est-ce que nous allons retrouver un Nexus aux lignes directrices insufflées par le Material Design ? Peut-être. Néanmoins, il faudra être patient, car les prochains Nexus attendus émaneraient de HTC et Huawei.Netflix permet aux abonnés de regarder en streaming des milliers de films et séries TV sur Internet. Mais, si vous voulez regarder des vidéos sur Netflix sans une connexion Internet, jusqu’à présent la meilleure offre était de vous inscrire au service de location de DVD/Blu-ray de l’entreprise – uniquement disponible outre-Atlantique en plus.

Mais prochainement, vous pourrez peut-être télécharger des vidéos sur Netflix pour une consultation hors ligne – quelque chose chose que des rivaux comme Amazon Instant Video permettent déjà. Pour soutenir davantage la rumeur, dans une entrevue réalisée un peu plus tôt dans l’année, le PDG de Netflix, Reed Hastings, a déclaré que la compagnie devrait garder un esprit ouvert quant à offrir la possibilité de télécharger du contenu pour un visionnage ultérieur.Netflix n’a pas officiellement annoncé ses plans pour offre une telle caractéristique, mais la publication de Mashable suggère que la société américaine pourrait offrir une telle fonctionnalité d’ici la fin de l’année 2016. Bien sûr, vous avez encore besoin d’une connexion Internet pour télécharger des vidéos.

Néanmoins, il a quelques avantages. La première est de pouvoir télécharger des vidéos à la maison et les regarder sur la route sans compter sur les réseaux cellulaires ou les hotspots Wi-Fi. La seconde, si vous avez une connexion Internet lente, est de pouvoir télécharger des vidéos avant de les regarder, évitant ainsi les problèmes de mise en mémoire tampon lorsque vous appuyez sur le bouton de lecture.Mais alors que ces caractéristiques pourraient être attrayantes pour les utilisateurs, Netflix doit encore négocier avec les détenteurs de droits de contenu pour obtenir la permission de laisser les utilisateurs télécharger des films ou des séries TV.À ce jour, on ne sait pas si toutes les vidéos Netflix seront disponibles en téléchargement, ou quels appareils prendront en charge la fonctionnalité. Par exemple, vous pourriez être en mesure de télécharger des vidéos sur un smartphone ou une tablette, mais pas sur une set-top-box.

Les commentaires sont fermés.