Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/01/2018

Batterie Apple 661-5557 www.magasinbatterie.com

Autrement dit, c’est à peine plus d’un ordinateur sur trois sous Windows 10 qui exécutent la mise à jour anniversaire (version 1607), selon les chiffres fraîchement libérés de AdDuplex, un réseau publicitaire. La grande majorité de PC sous Windows 10, 59,9 % d’entre eux pour être précis, sont toujours sur la « mise à jour de l’automne », une mise à jour majeure déployée en novembre dernier.Les statistiques ont également montré que le mois dernier, l’adoption de la mise à jour anniversaire est passée de 16,2 % au niveau actuel de 34,5 %. Il y a donc eu une légère augmentation de la vitesse de déploiement de la mise à jour. Cependant, le rythme de déploiement est quasiment plat, et Microsoft semble maintenir un flux régulier.Bien que ce soit triste, ce n’est pas surprenant étant donné les nouvelles que nous avons entendu plus tôt ce mois-ci, lorsque Microsoft a déclaré que le déploiement prendrait plus de trois mois — ce qui signifie que certaines personnes n’auraient pas l’Anniversary Update avant le mois de novembre.

Pourtant, il vaut mieux prévenir que guérir. Et, comme je l’ai rapporté dans une précédente déclaration sur la vitesse de déploiement, Microsoft déploie progressivement sa mise à jour afin d’être en mesure de suivre attentivement les progrès et les bugs affectant les machines, de sorte que l’entreprise peut référencer les défauts, et prendre les mesures appropriées pour les éradiquer.Et, Microsoft est apparemment particulièrement prudente avec le matériel plus ancien qui, sans surprise, pourrait entrainer des incompatibilités avec les pilotes obsolètes et autres.De plus, il est également probable que la mise à jour d’anniversaire soit lentement déployée par les entreprises, qui sont assez prudentes sur les nouveautés. Quoi qu’il en soit, il sera nécessaire que tout le monde y passe, que cela prenne un ou trois mois.Jawbone a du mal à payer les factures. Selon une récente déclaration dans Business Insider, Jawbone n’a presque aucun inventaire de ses trackers d’activité UP, et elle n’a pas encore payé un grand nombre de ses sous-traitants clés.

La nouvelle fait suite à un rapport de The Information le mois dernier, qui a suggéré que l’entreprise a été poursuivie par Flextronics, un fabricant mondial, pour rupture de contrat. Selon ce dernier, Jawbone a brusquement coupé ses relations avec l’agence de service à la clientèle NexRep après que Jawbone a cessé de payer la société. Non seulement cela, mais la société a également vendu une partie de ses activités d’enceintes Bluetooth, un secteur où elle était connue avant son entrée sur le marché des bracelets connectés.Il est facile de voir que Jawbone a de faibles stocks, puisque le site web montre que tous les trackers d’activité UP sont « épuisés », ainsi que de nombreux accessoires pour les trackers. Malgré le fait que Jawbone ait soulevé 165 millions de dollars en financement plus tôt cette année, cette somme est probablement passée à régler des choses dans le processus de fabrication. La page Facebook de Jawbone est aussi pleine de plaintes des clients, mentionnant qu’ils ne peuvent pas entrer en contact avec le service client.

En plus de l’argent et de diverses problématiques, beaucoup des principaux dirigeants de l’entreprise ont quitté celle-ci, y compris Travis Bogard, l’ex-chef de produit, qui est parti chez Uber, selon The Verge.Il est important de noter que rien de tout cela ne signifie nécessairement que Jawbone va complètement mourir de sitôt. Selon une autre information relayée récemment, Jawbone travaille sur un capteur qui serait utilisé dans le domaine médical plutôt que pour les consommateurs. La société a toujours l’intention de libérer ce produit, selon The Verge, mais le vendra par des tiers plutôt que directement aux consommateurs.Avez-vous déjà téléchargé Duo et Allo ? Les deux dernières applications mobiles de Google sont respectivement conçues pour apporter une certaine concurrence à FaceTime (pour les appels vidéo) et iMessage (pour tous vos besoins de messagerie). Mais, il y a une rumeur que les deux applications Duo et Allo vont fonctionner plus étroitement ensemble à l’avenir.

« Absolument » a répondu l’un des responsables de Allo, Justin Uberti, dans un tweet lui demandant si nous allions voir des liens entre Duo pour la vidéo et les appels audio lancés par Allo. S’il y a bien quelqu’un qui sait ce qui va arriver à l’application Allo, c’est bien Uberti.Voilà à peine la confirmation que des liens plus étroits entre Duo et Allo sont imminents. Néanmoins, le rapprochement semble inéluctable et probablement déjà sur les tablettes de la firme de Mountain View. Peut-être que finalement les deux applications vont fusionner en un seul et tout puissant outil de communication.Un homme qui n’a pas apprécié les réponses intelligentes de Allo et ses paquets d’autocollants est le célèbre leaker de données Edward Snowden, qui rapporte que l’application n’est tout simplement pas assez privée – tous les chats sont enregistrés sur les serveurs de Google, où ils pourraient être récupérés par des hackers, une application de la loi ou par le gouvernement.Néanmoins, Allo a actuellement le vent en poupe et se place en tête des boutiques d’applications sur Android et iOS. Autrement dit, l’attrait semble en marche.

Cela promet d’être un mois charnière pour Google, car la firme a prévu une conférence de presse le 4 octobre prochain, où nous attendons de voir les nouveaux smartphones Pixel, le concurrent au Amazon Echo, le Google Home, et peut-être un nouveau routeur WiFi, et un Chromecast Ultra.Google organise un événement le 4 octobre prochain, où la société devrait officiellement lancer ses smartphones, connus comme étant les Pixel et Pixel XL. Mais, ce n’est pas tout ce que nous devrions voir lors de cet événement, qui se déroulera à San Francisco.Selon plusieurs publications émanant d’Android Police, et relayées sur le BlogNT ces derniers jours, nous pourrions également voir le lancement de Google Home, un Chromecast Ultra, et un nouveau routeur sans fil nommé Google WiFi. Outre l’aspect matériel, Google pourrait également montrer un aperçu d’un système d’exploitation unifié, qui fusionne Chrome OS et Android. Néanmoins, il est peu probable que ce dernier soit à la disposition du grand public avant 2017.

Bien que fort excitant, gardez à l’esprit que Google n’a pas confirmé une quelconque de ces choses. La société n’a même pas mentionné qu’elle va lancer un téléphone le 4 octobre, bien que sa publicité implique fortement qu’un téléphone ou deux soit sur le point de voir le jour.Comme mentionné il y a quelques minutes, Android et Chrome OS n’ont jamais été aussi proche d’être fusionnés. En effet, depuis quelques mois vous pouvez exécuter des applications Android sur certains Chromebook, et Google prévoit d’étendre le support à des dizaines de modèles dans les prochains mois. Mais, ceci serait juste le début d’un plus grand remaniement. Google pourrait ajouter du code de Chrome OS à Android, ce qui pourrait ouvrir la porte à l’exécution d’Android sur une vaste gamme d’appareils, y compris les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau. Nous pourrions également avoir le support des extensions de navigateur dans Chrome pour Android.

Android et Chrome OS n’ont jamais été aussi proche d’être fusionnésAndroid et Chrome OS n’ont jamais été aussi proche d’être fusionnés Concernant le matériel, Google serait prêt à lancer une nouvelle itération de son Chromecast, qui devrait offrir un support au contenu 4K et HDR. Avec un potentiel prix de 69 dollars, il coûterait néanmoins plus du double du Chromecast actuel.Quant au Google Home, sa plaque tournante de la domotique et l’enceinte connectée alimentée par Google Assistant, devrait enfin être libéré au grand public. Annoncé à la dernière Google I/O, il va fondamentalement être la réponse de Google au Amazon Echo. Le Google Home devrait être vendu au prix de 129 dollars, ce qui le rendrait environ 50 dollars moins chers que le Echo.Enfin, le dernier produit attendu est le Google WiFi, qui devrait être un routeur WiFi conçu et vendu 129 dollars par Google. Il va être moins cher que le OnHub, les routeurs commercialisés par les partenaires de l’entreprise, parmi lesquels on retrouve ASUS ou TP-Link. Le routeur devrait disposer d’une caractéristique évitant les zones mortes dans votre habitation.

L’attente est longue, longue, très longue concernant le lancement de la Nintendo NX. Mais, nous nous approchons de plus en plus du mois de mars 2017, période à laquelle le lancement devrait être officiel. Néanmoins, de nouvelles rumeurs en provenance d’Asie suggèrent que le fabricant Foxconn est en train de réaliser une fabrication de test de la console Nintendo NX.Selon les sources de DigiTimes, jusqu’à 10 millions d’unités sont préparés pour les prochaines années de lancement, tandis que la Sony PS4 Pro commence également à arriver sur les lignes de production.Bien sûr, bien que cette rumeur soit intéressante, elle ne nous donne pas plus d’idée sur quoi la console de Nintendo va ressembler. La société est restée quant à elle discrète sur ce qu’elle va offrir, mais elle ne voudra pas répéter les erreurs de la Wii U.La meilleure hypothèse est qu’elle devrait être une console de poche et hybride. Autrement dit, signifie que Nintendo ne va pas directement entrer en concurrence avec Sony et Microsoft. Mais, elle va fournir aux joueurs quelque chose de différent, et une option avec une approche qui a bien fonctionné pour la Nintendo Wii.

Selon le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, la prochaine console est « une fantastique machine », et elle prend une « nouvelle approche » pour les jeux. Et, des spéculations ont affirmé que l’on va retrouver de traditionnelles cartouches de jeux.Même avec un lancement en mars 2017, nous espérons que Nintendo pourrait décider d’annoncer quelque chose plus tôt afin d’aiguiser notre appétit. Et, il faudra compter sur les fuites sUn mystérieux dispositif d’Apple jamais vu jusqu’ici vient d’être affiché par la Federal Communications Commission ou FCC (« Commission fédérale des communications »). Les documents révèlent très peu de choses sur ce que ce dispositif fait ou à quoi il ressemble, mais voici ce que nous pouvons recueillir.Les documents de la FCC font référence à ce qui semble être un « dispositif sans fil », qui dispose de connectivités radio pour du NFC et du Bluetooth. Mais ce qui est très surprenant est l’absence de toute mention d’une connectivité Wi-Fi. Le numéro de modèle est répertorié comme A1844, qui ne correspond pas avec une gamme de produits existante d’Apple.

08/01/2018

Akku Apple A1496 www.akkukaufen.com

Sofern es mit der Verteilung von Windows 10 so weitergeht wie in den vergangenen Monaten dieses Jahres dürfte im Sommer 2018 immerhin die Marke von 700 Millionen aktiv genutzten Windows 10 Installationen übertroffen worden sein. Das wäre ein weniger beeindruckender Wert als 1 Milliarde, wirkt aber nichtsdestotrotz imposant.
Sony ist einer der letzten großen Namen im Smartphone-Geschäft, die bislang noch kein Modell im Portfolio haben, welches mit nahezu randlosem Display aufwarten kann. Dies scheint sich allerdings schon Anfang 2018 zu ändern. Wie PhoneArena berichtet, wurden auf Reddit Informationen zu einem kommenden Sony-Smartphone mit der Modellnummer H8541 veröffentlicht, und dieses wird offenbar ein neues, moderneres Industriedesign aufweisen.

Die technischen Spezifikationen des bislang unbekannten Sony-Smartphones stammen den vorliegenden Infos nach aus China und lesen sich zumindest plausibel. Verifizieren lassen sie sich zum jetzigen Zeitpunkt jedoch nicht. Wie dem auch sei, laut dem Reddit-Post wird das Modell H8541 ein 5,7 Zoll großes Display mit Gorilla Glass 5 Beschichtung und 4K HDR Unterstützung besitzen, was es gewissermaßen zum direkten Nachfolger des Xperia XZ Premium beziehungsweise zum nächsten 4K-Flaggschiff von Sony machen dürfte.
Dass es sich beim erwähnten Bildschirm um eine Ausführung mit besonders schmaler Einfassung handelt wird auf dem Datenblatt nicht konkret erwähnt, lässt sich aber aus weiteren durchgesickerten Details schlussfolgern. So werden nämlich unter anderem die Gesamtabmessungen des Modells H8541 mit 149 x 74 x 7,5 Millimeter angegeben, womit es trotz größerem Display deutlich kompakter ausfallen würde als beispielsweise das XZ Premium, dessen offizielle Maße 156 x 77 x 7,9 Millimeter betragen.
Jenseits der vermuteten brandneuen Frontseite scheint das Sony H8541 sehr viel mit dem XZ Premium oder XZ1 gemein zu haben. Gemäß dem Leak ist das Smartphone wie die bereits erhältlichen High-End-Modelle von Sony mit einem Qualcomm Snapdragon 835 SoC, 4 Gigabyte RAM und 64 Gigabyte Flash-Speicher bestückt. Ein weiteres Unterscheidungsmerkmal wird dafür wohl ein etwas größerer Akku (3420 mAh) sein. Hinsichtlich der Kameraausstattung gibt es noch keine näheren Angaben, als Betriebssystem wird der Hersteller aber offenbar wie bei der XZ1-Reihe Android 8 Oreo ab Werk vorinstallieren.

Hinweise auf einen konkreten Termin für die Markteinführung des ominösen Modells H8541 von Sony gibt es im Augenblick nicht. Es ist jedoch nicht schwer, sich auszumalen, dass die Japaner wie in den Jahren zuvor auch 2018 wieder den Mobile World Congress Ende Februar zur Enthüllung neuer Mobilgeräte nutzen sollten. Darunter könnte sich dann auch das beschriebene 4K-Smartphone befinden.
Apple verteilt aktuell ein außerplanmäßiges Sicherheitsupdate, das ein kritisches Sicherheitsleck in macOS 10.13.1 High Sierra schließt. Wie in dieser Woche bekannt geworden war, erlaubte es ein Bug im aktuellen Mac-Betriebssystem jedem beliebigen Anwender, sich lokalen Zugriff auf einen Mac zu verschaffen.

FOTOGALERIE (1)Sicherheitsprobleme: Apple wurde in dieser Woche mit dem bekanntwerden eines gravierenden Bugs unter macOS 10.13.1 High Sierra konfrontiert, der das Unternehmen schlecht aussehen ließ.
Apple hat das Sicherheitsupdate 2017-001 veröffentlicht, um eine schwerwiegende Sicherheitslücke in macOS 10.13.1 High Sierra zu schließen. Wie kürzlich bekannt geworden war, ermöglichte es ein Bug jedem beliebigen Anwender, sich Zugriff auf einen Mac mit Superuser-Rechten zu verschaffen.
Der von von Apple unverständlicher Weise übersehene Systemfehler wurde in dieser Woche von einem Entwickler auf Twitter bekannt gemacht und erlaubt jeder beliebigen Person, lokal auf einen Mac mit macOS 10.13.1 zuzugreifen. Dazu muss prinzipiell beim Login lediglich als Benutzername „root“ gewählt und das Passwort freigelassen werden.

Apple verteilt seit der vergangenen Nacht das Update, welches diese kritische Sicherheitslücke schließt, über den Mac App Store. Es wird jedem Nutzer eines Macs mit macOS High Sierra dringlichst empfohlen, den Softwareflicken so schnell wie möglich zu installieren, wobei das Update laut Hersteller ohnehin nach einer gewissen Anlaufzeit automatisch auf allen Geräten mit macOS 10.13.1 eingespielt wird.
Wie gravierend die Sicherheitslücke durch den macOS-Bug und wie unrühmlich das Bekanntwerden des Fehlers für Apple war, verdeutlich auch das folgende offizielle Statement des Unternehmens, das in der letzten Nacht verschiedene US-Medienvertreter erhalten haben: „Security is a top priority for every Apple product, and regrettably we stumbled with this release of macOS.
When our security engineers became aware of the issue Tuesday afternoon, we immediately began working on an update that closes the security hole. This morning, as of 8 a.m., the update is available for download, and starting later today it will be automatically installed on all systems running the latest version (10.13.1) of macOS High Sierra.

We greatly regret this error and we apologize to all Mac users, both for releasing with this vulnerability and for the concern it has caused. Our customers deserve better. We are auditing our development processes to help prevent this from happening again.“
Die Stellungnahme lässt darauf hoffen, dass Apple ein solch gravierender Fehler so schnell nicht wieder unterlaufen wird. Seinen Nutzern sichert das Unternehmen zu, den Entwicklungsprozess für Software / Software-Updates insgesamt genau zu überprüfen. Einen negativen Nebeneffekt hat allerdings auch der Sicherheitspatch: Wie Apple beschreibt, kann es nach der Installation zu Problemen mit dem Filesharing unter macOS High Sierra kommen. Nutzer, die davon betroffen sind, sollen daher diese Schritte ausführen:
Microsoft wird einige Windows Insider schon sehr bald zwei große neue Windows 10 Features ausprobieren lassen. Wie das Unternehmen in einem Blog-Beitrag mitteilte, handelt es sich dabei einerseits um Timeline, eine Funktion, die eigentlich schon Bestandteil des Fall Creators Updates hätte sein sollen, andererseits um eine brandneue Funktion namens Sets.

FOTOGALERIE (1)Timeline: Microsoft bewegt sich nun mit großen Schritten auf die Fertigstellung der neuen Windows 10 Funktion zu, die die Verwendung mehrerer Geräte effizienter und komfortabler machen soll.
Microsoft wird einigen Windows Insidern im Fast Ring schon sehr bald zwei große Neuerungen für Windows 10 ausprobieren lassen. Eine der kommenden Ergänzungen für das Desktop-Betriebssystem ist das bereits zur Entwicklerkonferenz Build 2017 im vergangenen Frühjahr vorgestellte Timeline-Feature, das eigentlich Teil des Fall Creators Updates hätte sein sollen, jedoch nicht rechtzeitig fertiggestellt werden konnte. Bei der zweiten Erweiterung handelt es sich um ein Feature, das Microsoft als „Sets“ bezeichnet und welches Anwendern ein komfortableres Arbeiten mit mehreren Programmen ermöglichen soll.

Microsoft arbeitet wie erwähnt seit längerem an diesem neuen Windows 10 Feature, das mitunter die geräteübergreifende Nutzung von Apps intuitiver machen soll. Außerdem werden Nutzer mit der Einführung von Timeline die Möglichkeit bekommen, sich über eine Task-Ansicht des Betriebssystems die zuletzt ausgeführten Anwendungen inklusive der letzten Arbeitsschritte beziehungsweise letzter Aktionen chronologisch geordnete anzeigen zu lassen. So soll es beispielsweise ganz einfach sein, einen vor ein paar Tagen auf dem Laptop pausierten Film auf dem Desktop-Rechner fortzusetzen, oder aber eine zuvor auf dem Desktop-PC geöffnete Webseite auf dem Laptop weiterzulesen.
Timeline soll mit einer Vielzahl von Anwendungen funktionieren, darunter auch die Microsoft Office Programme, aber die exakten Details hat Microsoft noch nicht verraten. Klar ist aber bereits, dass das Feature dem Softwareriesen nach auch mit Hilfe der Cortana-App für iOS- und Android-Geräte angeboten werden wird. Anwender sollen also auch die zuletzt auf einem Smartphones ohne Windows 10 getätigten Aktionen auf dem heimischen PC nachvollziehen und bei bedarf fortsetzen können. Aus Sicht von deutschen und vielen anderen internationalen Windows 10 Nutzer ist allerdings anzumerken, dass die Cortana-App nach wie vor nur in den USA und China im vollen Umfang genutzt werden kann.

Hinter der simplen Bezeichnung „Sets“ steht ein brandneu angekündigtes Windows 10 Feature. Sets wird es Anwendern laut offiziellen Angaben erlauben, mehrere unterschiedliche Programme in einer von Web-Browsern her bekannten Tab-Ansicht in ein und demselben Fenster zu verwenden. Demonstriert hat Microsoft Sets am Beispiel seiner Office-Anwendungen. So wurden in einem Fenster sowohl ein Word-Projekt als auch eine PowerPoint-Präsentation und eine OneNote-Notiz dargestellt, wobei jedes der Dokumente einen eigenen Tab einnahm.Der Redmonder Konzern will die beiden großen neuen Features Timeline und Sets schon in den nächsten Wochen für Windows Insider zum Ausprobieren bereitstellen. Allerdings werden zunächst nur einige ausgewählte Teilnehmer des Testprogramms bedient werden. Google hat eine letzte Android 8.1 Beta veröffentlicht, womit die Fertigstellung des Oreo-Updates vor Jahresende klappen sollte. Wichtigste Neuerung der ersten größeren Aktualisierung für die diesjährige Android-Hauptversion ist die Aktivierung des Koprozessors Visual Core bei den Smartphones Pixel 2 und Pixel 2 XL.

FOTOGALERIE (1)Schnellere Bildverarbeitung: Mit der Android 8.1 Beta 2 gewährt Google erstmals Nutzern und Entwicklern Zugriff auf Features eines neuen Bildverarbeitungsprozessors, der im Pixel 2 und Pixel 2 XL steckt.
Google hat die zweite und letzte Preview-Ausgabe von Android 8.1 für einige seiner Pixel- und Nexus-Geräte veröffentlicht. Die finale Fassung des ersten größeren Updates für Android 8.0 Oreo soll im Laufe des Dezember 2017 erscheinen.
Eine Vielzahl von Neuerungen wird Android 8.1 aller Voraussicht nach nicht mit sich bringen, da sich Google vorrangig auf das ausmerzen von Fehlern und allgemeine Systemoptimierung fokussiert. Mit der Unterstützung des sogenannten Visual Cores wird das Update aber zumindest für Besitzer eines neuen Pixel 2 oder Pixel 2 XL ein potentiell sehr nützliches neues Feature beinhalten. Hinter der Bezeichnung Visual Core verbirgt sich ein von Google in Eigenregie neu entwickelter ein Bildverarbeitungsprozessor, der erstmals in der Pixel 2 Reihe zum Einsatz kommt, jedoch bislang auf den seit Oktober erhältlichen Smartphones aufgrund ausstehender Software-Anpassungen noch nicht aktiv war.

Batterie Sony Pcga bp71 www.magasinbatterie.com

YouTube Go est l’un des nombreux projets de connectivité que Google a annoncés ce mardi. Un autre, Google Station, fournit un ensemble d’outils qui permet aux partenaires de déployer et monétiser des hot spots Wi-Fi publics. Un mode économiseur de données disponible dans Chrome pour mobile comprime intelligemment les pages Web pour accélérer la navigation. Et, une mise à jour de Google Play permettra d’améliorer la vitesse de téléchargement.Regarder Facebook au bureau pourrait bientôt devenir une partie de votre travail, puisque le géant des médias sociaux s’apprête à déferler sur un marché potentiellement très lucratif avec sa plate-forme Facebook At Work. En effet, Facebook envisagerait de lancer son réseau de communications d’entreprise « At Work » au cours des prochaines semaines.La plate-forme correspond à la conception de Facebook et offre une timeline nommée « Work Feed », semblable au flux d’actualités que vous connaissez actuellement (« News Feed »), mais dédiée au milieu professionnel. Elle arrive aux côtés de diverses fonctionnalités de groupe (Groups), et de discussion (Messenger).

L’application sera disponible sur un système de paiement mensuel par utilisateur. Autrement dit, cela est un changement de stratégie majeur pour l’entreprise, qui avait initialement envisagé d’offrir la base de sa plate-forme « Facebook at Work » gratuitement, et facturant un modèle premium basé sur des fonctionnalités supplémentaires, rapporte The Information et TechCrunch.Selon le directeur de Facebook At Work, Julien Codorniou, la société a décidé de changer le modèle de monétisation, en étant en confiance que la plate-forme « obtiendrait les employés engagés ». Codorniou n’a pas révélé combien l’abonnement mensuel coûterait. Néanmoins, le modèle prévu par Facebook serait de définir un prix en fonction de la taille de l’entreprise plutôt que d’un taux forfaitaire. Cela devrait éviter les scénarios où une équipe va payer plus que nécessaire.Du point de vue de l’utilisateur, Facebook at Work vous permet de créer un profil professionnel distinct, afin de vous connecter avec d’autres employés de votre entreprise, quel que soit leur emplacement. Les utilisateurs peuvent se joindre à des groupes afin de collaborer sur des projets, de suivre des publications importantes de leurs collègues dans le « Work Feed », et de créer et rejoindre des événements.

En novembre dernier, Facebook a introduit un client de messagerie instantanée — un peu comme Messenger — à la plate-forme. « Work Chat » permet aux utilisateurs de se connecter en privé avec leurs collègues en envoyant des messages, en participant à des discussions de groupe, en partageant des liens, des photos et des vidéos, et surtout permet de passer des appels vocaux. Le client de messagerie instantanée, qui est également disponible comme une application mobile, offre à la plate-forme une base pour concurrencer des services de messagerie tels que Slack. Facebook est également en train de travailler sur l’intégration avec d’autres plates-formes de productivité, note TechCrunch.Facebook a commencé à tester sa plate-forme « At Work » au début de l’année 2015, happant un certain nombre de partenaires internationaux durant le processus. La société espère que son déploiement à plus large échelle va enfin mettre au placard l’idée que Facebook ne convient pas au travail, et sert seulement de distraction au bureau.

La rumeur de quelques nouveaux appareils HTC, connus sous le nom de code « Ocean », a refait surface cette semaine, et à l’époque, ces derniers étaient considérés comme des concepts créés par des designers HTC. Depuis, aucune news de ces derniers.Cependant, un leaker bien connu autour des produits de HTC, LlabTooFer, indique que les trois smartphones sont dans les cartons de la firme taïwanaise.Selon LlabTooFer, il y aurait trois appareils qui feraient partie de la gamme : le Ocean Master, le Ocean Note et le Ocean Smart. Comme on peut vraisemblablement le penser, le modèle Note aura un écran plus grand, le Master offrira des spécifications plus haut de gamme, et enfin le Smart sera le modèle de référence.Malheureusement, nous ne connaissons pas grand chose sur les nouveaux dispositifs pour l’instant, mais un designer de HTC semble avoir posté un concept vidéo mettant en évidence quelques-unes des meilleures fonctionnalités du téléphone. En particulier, la vidéo montre ce qui semble être un châssis sensible au toucher, ce qui permettrait de contrôler le logiciel du téléphone d’une manière similaire aux bords d’écran sur la gamme Galaxy Edge de Samsung.

Bien sûr, il ne s’agit-là que d’une spéculation, en particulier étant donne la nouvelle technologie impliquée. HTC ne devrait pas dévoiler de nouveaux smartphones phares dans les prochains mois, donc si les fuites se révèlent exacts, il faudra probablement attendre l’année prochaine pour les voir.De plus, il est spéculé que HTC a travaillé sur le Pixel et le Pixel XL, les deux futurs smartphones de Google. Ces appareils devraient remplacer les appareils Nexus, avec une annonce le 4 octobre. Afin de faire parler d’elle en fin d’année, HTC a également dévoilé de nouveaux smartphones Desire — nommés Desire 10 Pro et Desire 10 Lifestyle.Apparemment, Skype Teams, le futur rival de Slack par Microsoft, qui a été révélé il y a quelques semaines, pourrait être lancé plus tôt que prévu. Selon des sources anonymes, Microsoft prévoit d’étendre des tests de Skype Teams avec un nombre limité de clients privés à un bêta-test au mois de novembre, avec le lancement d’un produit prévu deux mois après.

Bien que le calendrier puisse changer, il s’agirait de la volonté actuelle de la firme de Redmond. Et, étant donné le délai assez proche d’un possible lancement, s’il y a des retards, ils vont probablement être très légers. Comme je l’ai déjà mentionné plus tôt ce mois-ci, Skype Teams fera partie d’Office 365, bien que Petri ait précisé dans sa publication que l’outil sera destiné aux professionnels – très probablement ceux ayant opté pour le plan Office 365 Entreprise E3.L’idée étant que, si les nombreuses entreprises qui sont déjà abonnées à Office 365 reçoivent Skype Teams dans le cadre de leur abonnement, ils seront tentés d’abandonner Slack afin d’économiser de l’argent (en supposant qu’ils utilisent ce dernier, bien sûr). Voilà pour la théorie, et apparemment Microsoft fait tout pour que son produit soit parfaitement raffiné avant son lancement. Le temps de développement est aujourd’hui estimé à 18 mois.Cependant, Microsoft pourrait oublier quelque chose. En effet, il est fort probable que les petites entreprises seront déçues de voir que l’offre ne sera pas incluse dans les offres comme Office 365 Entreprise (Essentials/Premium).

Évidemment, Microsoft vise les gros poissons, bien que la raison pour laquelle l’entreprise ne cherche pas plus loin dans sa vaste gamme de consommateurs, et ce qu’elle perdrait en le faisant, ne soit pas claire à ce jour. Peut-être que la firme pense que les petites entreprises vont préférer utiliser Slack gratuitement, et donc continuer ainsi. Bien sûr, à l’heure actuelle ce n’est qu’une spéculation de la part de Petri.Skype Teams, le Slack à la sauce Microsoft !Skype Teams, le Slack à la sauce Microsoft ! Pour rappel, Skype Teams sera une offre entièrement multi-plate-forme qui, sans surprise, va intégrer des fonctionnalités de Skype comme la vidéo en direct en appelant les différents membres, tout en ayant une conception très propre afin de concurrencer au mieux Slack. Naturellement, la firme de Redmond va tout faire pour s’en détacher fonctionnellement.Sonos élargit sa relation avec Apple. Le fabricant d’enceintes sans fil a annoncé que deux de ses références les plus populaires — ses enceintes Play:1 et Play:5 — seront immédiatement disponibles sur Apple.com aux États-Unis. En plus de ces nouvelles options d’achat, Sonos a annoncé que son matériel serait en vente dans 468 Apple Store à travers le monde à partir du 5 octobre, et par le biais des boutiques en ligne en dehors des États-Unis le 2 novembre.

Au-delà de la simple vente de son matériel, Apple a annoncé que toute personne qui achète une enceinte Play:1 ou Play:5 à travers ses boutiques en ligne recevra un abonnement de trois mois gratuit à son service de streaming, Apple Music. Ce petit bonus arrive sous la forme d’une carte-cadeau, afin que les utilisateurs puissent l’utiliser, même s’ils sont déjà abonnés à Apple Music.« Notre collaboration renforcée avec Apple est un parfait exemple de notre travail continu avec tout notre écosystème de partenaires pour une écoute toujours plus simple de la musique dans la maison », explique Patrick Spence, Président de Sonos. « Apple Music sur Sonos est une expérience puissante que nous sommes fiers de proposer directement aux fans d’Apple dans les Apple Store à travers le monde ».Ces derniers mois, Apple a pris un engagement ferme sur l’idée que l’avenir de la musique passait par le sans-fil, en particulier après la commercialisation de ses iPhone 7 et iPhone 7 Plus, qui sont amputés de la traditionnelle prise jack. Étant donné sa philosophie, il est compréhensible que le géant de la technologie permet d’élargir son partenariat avec l’un des leaders de l’industrie audio sans fil, et qui plus est premium. Plus les gens commenceront à apprécier et utiliser la musique sans fil, plus ils seront à l’aise avec les périphériques audio sans fil d’Apple.